Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Situé à flanc de côteau, au pied de la colline du Crax, Mittelbergheim, un des 142 “plus beaux villages de France”, vaut le détour pour ses rues étroites, ses maisons Renaissance, ses pressoirs du XVII et XVIIIème, son sentier viticole et son vin. Les militants pour la protection et la conservation des moulins y trouveront leur compte car ce village a pris une initiative heureuse qui nous conforte dans nos actions de sensibilisation .

mit1
Mittelbergheim – photo E.Charpentier

Choisissez de séjourner dans l’hôtel du village ou dans l’une des maisons d’hôtes  our découvrir le pays de Barr et du Bernstein situé entre le Mont Saint Odile au Nord et le château du Haut- Koenigsbourg au Sud et pour ne pas manquer la visite au moulin à l’entrée du village.

Nous vous livrons fidèlement les informations que l’on peut lire à proximité du moulin : “En 1991, Paul Gerling, propriétaire d’une ferme à Wilwisheim, fit don à la commune de Mittelbergheim d’un moulin à huile installé alors dans sa proprièté. La commune s’est fixé comme objectif la mise en valeur de ce bel ensemble et par la même occasion la sauvegarde de cette pièce exceptionnelle. Ce moulin à huile, en grande partie du XVIIIème siècle est un des seuls en Alsace à n’avoir subi aucune dégradation. Il est dans un état de conservation remarquable. l’ensemble bien abrité sous un hangard, protégé de toute dégradation par une grille se compose d’une meule dormante horizontale en grés dont le diamètre est de 2.14m, l’épaisseur est de 0,38m pour un poids de 3 000 kg et d’une meule volante verticale en grés de 1,45 m de diamètre pour une épaisseur de 0,38 m et un poids de 1380 kg.

mit2
Mittelbergheim – photo E.Charpentier

La presse
Le bâti est en chêne de forte section (0,50m) et d’une seule pièce. Les traverses supportent 3 verins, hauteur 1,60m et 2,75m de large. Le fourneau à bois en briques est équipé d’une plaque servant à tempérer la matière broyée avant de la passer sous la presse. A noter la présence d’un broyeur utilisé pour concasser certaines plantes oléagineuses avant de les passer sous les meules. L’ensemble est actionné par un système de roues dentées et d’axes de transmission. Tout le mécanisme est en bois et entraîné par un cheval.

L’huile de noix
A la fin du XVIIIème siècle l’Alsace comptait plus de 1650 moulins à eau qui totalisaient plus de 3000 tournants ou roues dont 90% étaient des moulins à farine. L’extraction de l’huile de noix est une activité qui s’étale sur une période allant de novembre à la mi-janvier et chaque fois que sont réunis 50 kg de noix décortiquées. 2 kg de noix donnent 1 litre d’huile. Les fruits sont écrasés à la meule. La matière obtenue est chauffée dans le fourneau. Cette pâte est enveloppée dans une toile faite de poils de queue de vache que l’on enferme aux quatre coins puis battue à l’aide d’un baton. Le tout est passé sous la presse où coulera l’huile de première pression. Une seconde pression est effectuée (même opération). Le tourteau était donné comme nourriture aux bovins et aux animaux de la bassecour. La qualité de l’huile est la même pour les
deux pressions. L’huile de noix n’entre que pour 0,5% dans la consommation totale de l’huile en France”.

Dominique et Eric Charpentier – Article paru dans le Monde des Moulins – N°20 – avril 2007

Voir la fiche du moulin >>

Catégories : Zoom

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *