Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Il y aura bientôt 22 ans, du 13 avril au 9 juin 1991, se tenait à l’Espace Bazacle à Toulouse, l’exposition « Moulins d’antan, Moulins d’autan », organisée par l’Association Régionale des Amis des Moulins du Midi Toulousain (ARAM-MT), à l’initiative et sous la houlette de sa Présidente d’alors Catherine Charcosset avec le précieux soutien de EDF-GRPH Pyrénées, du Conseil Régional de Midi-Pyrénées et de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne.


Cette magnifique exposition présentait plusieurs mécanismes de moulin dont un moulin scierie complet et un moulin à farine en fonctionnement, des pièces détachées (meules, roues hydrauliques, outils d’entretien…), des maquettes animées, des vidéos, ainsi que de la documentation (posters, documents d’archives…).
Parmi ces différents objets, on pouvait notamment y voir deux meules, une dormante et une tournante, en position de rhabillage. Ces deux meules, spécialement réalisées pour l’exposition, avaient été taillées, à partir des dessins de l’ARAM-MT, par les élèves du C.F.A. des métiers de la pierre de La Crouzette, près de Castres, dans du granit du Sidobre offert par la S.A. Pierre Pistre et Cie de La Laugerie.
Après l’exposition, ces deux meules sont restées au Bazacle avec probablement dans l’esprit des responsables de L’ARAM-MT de l’époque (dont nous n’étions pas encore), un projet de reconstitution d’un moulin farinier au Bazacle. Elles ont été stockées dans un coin au dessous de la passerelle qui mène de l’accueil à l’espace d’exposition.
Bien peu de visiteurs étaient alors susceptibles de remarquer leur présence et, qui plus est, d’identifier l’utilisation de ces « pierres »…
Dans le courant de l’année 2011, des discussions avec les personnes du service de communication du Bazacle, auxquelles nous avons participé, ont eu lieu concernant l’avenir de ces meules que certains, au Bazacle, jugeaient un peu encombrantes.
Pour notre part, nous avons plaidé pour qu’elles restent au Bazacle et surtout qu’elles y soient mises en valeur afin de rappeler la glorieuse activité meunière du site. Il n’y avait à ce jour en effet, dans l’organisation du Bazacle, presque rien pour rappeler cette activité qui s’y est pourtant développée à partir du XIIe siècle jusqu’à la fin du XIXe siècle où l’on a compté pas moins d’une quarantaine de paires de meules à blé. Seule une borne près de l’entrée de la salle d’exposition rappelait, sur un schéma, la constitution d’un ancien moulin céréalier.
Cette idée de mise en valeur des meules a fait son chemin et un panneau a été installé sur la passerelle, par le service communication de l’Espace EDF Bazacle, pour signaler l’existence des meules. Sur ce panneau, d’où l’on peut apercevoir les meules, figure une photographie ainsi que le texte que nous avons proposé qui, à la fois, rappelle l’origine des meules et donne la raison de leur présence dans ce lieu chargé d’histoire.
Le positionnement et l’agencement des meules n’est certes pas encore le plus avantageux que l’on pourrait imaginer mais leur présence est au moins signalée aux nombreux visiteurs de ce site emblématique de la ville de Toulouse.

Michel et Claudine LAJOIE-MAZENC
Association Régionale des Amis des Moulins du Midi Toulousain

Paru dans le Monde des Moulins n°44 d’avril 2013

Catégories : Vie des associations

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.