Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Cette association vient d’éditer un nouvel ouvrage de Jean Dartigolles, avec le soutien du Club Informatique de Pujols-sur-Ciron, en Gironde, et de la Fédération Des Moulins de France. Nous devons les photos, la mise en page et la couverture à Norbert Lados.

“Les Ferrand “

“Les Ferrand “
L’arrière-grand-père de l’auteur fut le dernier meunier de Fonbanne, à Budos, lors de la capture des eaux pour alimenter Bordeaux en 1886.
Dans cet ouvrage, se déroule sous nos yeux l’histoire d’une famille de meuniers qui, de  génération en génération, en lisière des Landes de Gascogne, au coeur de l’Aquitaine, firent tourner les moulins. Au cours des deux derniers siècles de l’ancien régime, ces meuniers vont et viennent d’un moulin à l’autre selon les contrats à ferme, souvent très détaillés, instructifs, témoins de vie, concédés par le Seigneur des lieux, car lui seul jouissait du privilège de pouvoir construire et posséder un moulin.
Ces meuniers étaient la cheville ouvrière de l’alimentation des populations en transformant la céréale en farine pour faire le pain, aliment essentiel à cette époque (le seigle, en cette région).
L’auteur, merveilleux conteur doublé d’un historien érudit, nous fait partager ses connaissances puisées dans les archives communales, départementales, nationales, notariales et familiales, donc sur des faits précis et authentiques.
Son talent lui permet de nous faire découvrir comment vivaient ces familles régies par d’autres lois, d’autres modes de vie, comment elles affrontaient la rigueur des temps, des éléments, avec leurs travers, leurs conflits, leurs espoirs.
Il le fait si bien que ces personnes qui se succèdent au fil de ces héritages nous deviennent familières ; nous entrons quelque peu dans leur intimité, dans leur raisonnement, source de quelque émotion.
Elles occupent, elles habitent, elles y pleurent, elles y rient, elles font vivre les moulins.
Il nous restitue l’histoire de ceux qui ont foulé le sol de nos chemins, façonné nos paysages, utilisé les noms de lieux, avec leurs petites histoires, absentes de l’Histoire. C’est tout le mérite de cet ouvrage : se soucier des petites gens.
Ceux qui ont oeuvré à l’édition de cet ouvrage, en témoignage d’une civilisation oubliée, placés sous le charme de cette fresque humaine, en ont ressenti comme un souffle de bonheur, inestimable récompense.
Ils aimeraient le partager avec les amoureux des moulins.

Pour tous renseignements et commandes, taper Cironsite sur Internet.
Aux lecteurs du “Monde des moulins”, le port est offert, indiquer cette qualité lors de la commande.

André Cochet

Paru dans le Monde des Moulins n°54 d’octobre 2015

Catégories : Vie des associations

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *