Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

place1
Grand Moulin des Places – Photo JM Auray

Dans le canton de Chateaubriant, au milieu de beaux paysages vallonnés, Saint Mars du Désert, commune rurale de Loire Atlantique, située entre l’Erdre et la Loire, offre deux sites de moulin à vent.
L’un, encore appelé le « Grand Moulin des Places » date de la fin du XIXème, début XXème siècle.
Du haut de ses 12,50 m, il domine le site des pépinières du Val d’Erdre au lieu dit « les Places ». Il compte trois étages et le rez-de-chaussée flanqué d’une construction basse et rectangulaire. Le propriétaire, Jean Marc Auray, très attaché à l’environnement de par son métier de pépiniériste, s’est engagé depuis plusieurs années dans le développement durable :
• récupération et recyclage des eaux,
• réduction des herbicides par l’utilisation de paillages biodégradables (disques biodégradables, cosses de Sarrazin…),
• préservation des sols grâce à un amendement naturel (engrais vert, branches de taille broyées) et à un enherbement des allées,
• mise en place de la Protection Biologique Intégrée : prophylaxie, traitements naturels à base végétale, introduction d’auxiliaires afin de réduire, voire de supprimer les traitements fongicides et insecticides chimiques,
• investissements dans des véhicules électriques : moyens de locomotion propre.

Tout ceci dans l’unique but de préserver la nature et notre environnement.
Dans l’esprit de cette démarche, Jean Marc Auray vient de mettre en place un système éolien visant à produire de l’énergie propre, à partir du moulin situé au coeur de son exploitation horticole. Nous saluons cette initiative : une belle manière de faire redécouvrir un patrimoine historique mais aussi de promouvoir les énergies renouvelables.
On se souvient des travaux menés par Michel Mortier sur le Moulin de la Fée dans la région guérandaise à St Lyphard (voir article paru en octobre 2005, le Monde des Moulin n°14). Avec le soutien de l’ADEME, d’ EDF, de la Région des Pays de Loire et du Conseil Général de Loire Atlantique, Michel Mortier ouvrait son prototype au grand public et donnait le témoignage vivant d’un moulin à vent transformé en aérogénérateur. 

place2
Pose du toit – Photo E. Drouart

place3
Pose des ailes – Photo E. Drouart

Mercredi 28 janvier, il y avait beaucoup d’émotion autour du Grand Moulin des Places lors de la pose de son toit et de ses ailes sous la conduite de Thierry Croix. Les deux grues de levage, l’une automotrice de 70 t/m, et l’autre sur tracteur de 39 t/m, pour aider au levage des vergues, étaient en place depuis la veille. Dès le matin, au sol, le toit et son papillon, ainsi que les ailes, reçoivent les derniers préparatifs. Fièrement campée sur sa base 5,50 m de diamètre (3,50 m intérieur), la tour dont le mur au sommet présente une épaisseur de 0, 82 m à 1,00 m (elle n’est pas parfaitement ronde) est prête pour recevoir, la charpente qui la grandira de 4,55 m.

En début d’après midi, les travaux de mise en place commencent. L’émoi est grandissant lorsque le toit s’élève doucement flanqué de son papillon et de son mécanisme intérieur. Thierry Croix est en haut de la tour pendant que son équipe, restée au sol, téléguide l’ensemble de 11 tonnes. Le diamètre de la charpente à l’égout est de 5,50 m. Délicatement, sans une faute, l’ensemble est posé sur la tour sous les applaudissements des nombreux spectateurs venus pour l’occasion et parmi la foule Philippe Borgella président d’honneur de la Fédération des Moulins de France, Eric Drouart, président de l’Association de Sauvegarde des Moulins Bretons, Yves Tardiveau président de l’association des Amis des Moulins de Loire Atlantique et Dominique Charpentier présidente de la Fédération des Moulins de France.

L’opération n’est pas terminée, l’équipe enchaîne par la pose des ailes. Une opération qui, pour le spectateur, ne semble pas la plus facile. Imaginons cette grande croix constituée de quatre vergues de 17,3 m d’un bout d’aile à l’autre avec sa voilure type Berton dont les verrons mesurent 1,33 m d’axe en axe, qu’il faut élever jusqu’à son point d’ancrage et ensuite ajuster au toit. Le poids des vergues, avec leur structure en mécano-soudure est de 3, 277 t, le poids de la régulation d’ouverture des voilures est de 150 kg. Le savoir-faire et la dextérité de nos spécialistes est une fois encore au rendez-vous : le moulin a retrouvé son toit, ses ailes et les manipulations pour leur pose auront duré moins de deux heures.

Flanquée maintenant de sa toiture d’essente de Châtaignier fendu, posée aux clous de cuivre crantée sur la charpente tout en chêne, au voligeage en peuplier et posé de façon « feuille de fougère », la tour du moulin supporte, avec les ailes, un poids total d’environ 14,5 t réparti sur son chemin de roulement.

place4
Grand Moulin des Places – Photo E. Charpentier

Le Grand Moulin des Places est le premier moulin aérogénérateur équipé d’un papillon d’orientation automatique qui permet aux ailes d’être toujours bien orientées en fonction du vent. Le diamètre de la couronne de ce pavillon extérieur est de 3, 20 m D’une puissance électrique de 35 kW, la production d’énergie est estimée à 70 000 kWh/an ce qui équivaut à la consommation moyenne annuelle de 20 maisons hors chauffage.

Une grande nouveauté concernant les énergies renouvelables et la réhabilitation des anciens moulins à vent. Un bel exemple de contribution à la sauvegarde du moulin en lui attribuant de nouvelles fonctions tout en protégeant l’esthétique traditionnelle, et en participant au développement des énergies renouvelables et à la protection de l’environnement. Un grand bravo encore ! Ces évolutions modernes, innovantes seront prises
en compte par nos ateliers au Congrès de Rouen.

Dominique Charpentier – Article paru dans le Monde des Moulins – N°28 – avril 2009

Voir la fiche du moulin >>

Catégories : Zoom

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *