Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Les moulins, un patrimoine fortement valorisable.
Il existe encore des moulins en Dordogne. Quelques passionnés consacrent temps et moyens financiers à leur entretien, voire à leur rénovation. Des associations encouragent de telles initiatives. Des Communautés de Communes ont même investi dans l’achat de moulins. Mais, à notre connaissance, jamais un Office de Tourisme comme celui de Salignac-Eyvigues n’avait entrepris un tel chantier, en voulant faire redécouvrir la vie de la meunerie telle qu’elle existait il y a moins d’un demi-siècle sur notre territoire.

Minoterie sur l’Inval. Photo Robert Trubert

D’où l’idée de créer des animations, à partir des moulins du Pays Salignacois, qui pourraient permettre de nouvelles actions de restauration et d’entretien de ces vieilles bâtisses et de préservation de nos cours d’eau. Ces animations permettraient de passer d’une logique peu soucieuse de l’environnement à une logique de valorisation du patrimoine rural, soucieuse de la qualité de son milieu, et surtout de rajouter une autre activité de découverte touristique à celles qui existent déjà dans le Pays Salignacois.

Et, surprise agréable, après plusieurs mois de recherches, de témoignages, de rencontres, d’écriture… nous avons redécouvert que notre canton avait non seulement possédé près d’une cinquantaine de moulins dans les vallées de nos rivières, mais qu’il existait également quelques passionnés de ces vieilles bâtisses, voire des nostalgiques de cette époque.

Aujourd’hui, le projet de Chemins de Meuniers est dans sa phase finale. quatre vingts panneaux, posés par la Communauté de Communes, expliquant la meunerie, les moulins, le meunier et son âne, la meunière, le blé, le pain et la farine, ont été posés tout au long des Chemins de Meuniers des vallées de la Borrèze, de l’Inval, de la Chironde et du Sireyjol. L’inauguration officielle aura lieu début mai 2013, avant les Journées Européennes des Moulins.

Moulin de Dalles. Photo Robert Trubert

En ouvrant ces Chemins de Meuniers, nous sommes convaincus que les moulins sont un thème porteur, comme les châteaux, les églises…

En 2013, les moulins vont nous permettre un second souffle, avec des animations autour de la meunerie, avec trois parcours référence :

  • 8 km sur l’Inval, avec visite du moulin de Janicot au fi nal, et passage par la pisciculture du moulin de Carloux.
  • 15 km sur la Borrèze, avec visite du moulin du Janicot.
  • 11 km sur les circuits, sur la Chironde et le Sireyjol, avec visite du moulin des Ans.

Pour cet été, nous avons programmé des balades intitulées « Les Moulinades » (informations et inscriptions auprès de l’Offi ce de Tourisme au 05 53 28 84 07). Des visites sont également possibles, tout au long de l’année, puisque tous les Chemins de Meuniers sont balisés. Des chemins qui permettront aux scolaires et aux enfants des centres de loisirs des Communautés de Communes de venir découvrir l’histoire de la meunerie.

Dans l’optique de profiter de ce potentiel touristique, plusieurs projets, intégrant randonnées pédestres et découverte d’un patrimoine lié à l’eau, ont vu le jour. C’est ainsi que nous venons de labelliser le Chemin de Meuniers de la vallée de l’Inval en « parcours-découverte », où les enfants, après avoir retiré leurs fiches énigmes auprès de l’Office de Tourisme, jouent le rôle de guides-explorateurs !

L’intérieur du moulin du Janicot. Photo Robert Trubert

Au-delà de cette présentation, force est de constater que les rives de nos rivières étaient, jusqu’à ce jour, peu ou pas entretenues et ne bénéficiaient d’aucune démarche de valorisation. Les mentalités évoluant, quelques riverains (et municipalités) ont eu à coeur de faire un brin de toilette, pour mieux faire découvrir ce patrimoine meunier.

Mais au-delà des mots, il y a l’action. Aujourd’hui, nous sommes en approche, avec nos voisins du Lot, en vue de la prolongation du Chemin des Meuniers de la vallée de la Borrèze jusqu’à Souillac, où il existe encore des moulins de moines.

Le moulin-minoterie de Lamothe sur la Borrèze. Photo Robert Trubert

Rendre leur lustre patrimonial et paysager aux vallées de nos rivières, nous avons la possibilité d’y participer avec le projet des « Chemins de Meuniers ». Nous avons même le pouvoir de surprendre.

Raison pour laquelle, en partenariat avec la Communauté de Communes du Salignacois, nous participerons, en juin, à l’animation « Moulins en scène » (informations auprès de l’Office de Tourisme).

Adhérent à la FDMF et à l’APAM 24, l’Office du Tourisme de Salignac-Eyvigues tient à remercier toutes celles et tous ceux qui ont cru à ce projet, à commencer par le Service du Tourisme de notre département, sans oublier le Président Charles Girardeau pour son soutien, car le défi n’était pas évident.

Jean-Claude GREGORY

Paru dans le Monde des Moulins n°44 d’avril 2013

Catégories : Zoom

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *