Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

En 1809, selon les statistiques relevées dans Le moulin et le meunier de Claude Rivals, le département de l’Aude recensait 846 moulins, dont 559 moulins à eau (59 roues verticales, 500 roues horizontales) et 287 moulins à vent, soit un moulin pour 280 habitants.

Histoire du moulin à eau de Villeneuve-la-Comptal de 1846 à 1960

Le moulin à eau de Villeneuve-la-Comptal est fondé en titre en 1846 par le roi Louis Philippe. C’est François Tubery, issu d’une famille de meuniers depuis le XVIIe siècle, qui obtient ce droit pour le moulin à eau. Le ruisseau s’appelle alors “la Pommière”. Au début de l’essor industriel à partir de 1850, chaque village a son moulin à vent ou à eau, parfois les deux. À Villeneuve-la-Comptal, il existe trois moulins à vent et un moulin à eau. Le département possède 650 moulins et 1900 meules (L’Aude d’Autrefois de Laurent Gil). La fin du XIXe est l’époque de la coexistence entre la meunerie traditionnelle et les usines de la meunerie moderne.

Schéma du moulin : coupe est-ouest.
Illustration Association Le Moulin de La Pomelle

Schéma du moulin : coupe nord-sud.
Illustration Association Le Moulin de La Pomelle

Le moulin est construit selon un principe très simple : une voûte en pierre calcaire, traversée par l’arbre vertical en bois qui recevait l’impulsion du rouet horizontal (disparu), supporte la meule dormante. Au-dessus est conservée la meule tournante horizontale, avec la potence et le mécanisme de levage. Un plancher en bois complète cet étage, tandis qu’une superstructure de poutres permet de renvoyer les efforts mécaniques du levage sur les murs périphériques en pierre. À l’extérieur, des contreforts reprennent les poussées de la voûte, tandis que l’ensemble est couvert par une simple charpente constituée de pannes, chevrons, voliges et tuiles canal, le tout constituant une toiture à deux pentes dont les rives présentent deux rangs de génoise.

Après la mort de François Tubéry, c’est Pierre Tubéry qui reprend le flambeau de meunier. Il a trois garçons, François, Léon et Georges. François et Léon habitent Villeneuve. De 1914 à 1918, Léon et François Tubéry, jeunes hommes de 20 et 23 ans, vont combattre sur le front. Ils sont blessés au combat. Ces poilus seront décorés et salués pour leurs actes de courage et de bravoure. Pierre Tubéry, leur père, continue de faire fonctionner le moulin jusque dans les années 1935, François et Léon Tubéry sont à ses côtés, ils apprennent le métier.

Au début des années 40, la pénurie alimentaire se développe, le rationnement du pain est mis en place. La farine est précieuse, tant pour les villageois que pour la nourriture des animaux. François et Léon Tubéry reprennent le métier de meunier en plus de leur activité d’agriculteur.

François Tubéry au moulin en 1972. Photo Association Le Moulin de La Pomelle

 

Cette activité s’apparente pendant la guerre à un acte de résistance villageoise : la farine de blé est moulue en cachette, pour faire du pain, la nuit. Certains animaux sont cachés et nourris avec des céréales dites grossières, peu prisées par rapport au blé réquisitionné. Le moulin redouble d’activité pendant la guerre, en l’absence d’énergie pour faire tourner les moulins modernes. Il permet aux villageois de continuer à avoir de la farine (avoine, orge, seigle… ) pour les animaux, et de la farine de maïs pour se nourrir au quotidien. Le moulin continue son activité après la guerre, essentiellement avec de la farine de maïs, pour faire le millas et la polenta (mouture plus grossière). Les habitants sont friands de ces mets.

Histoire de 1960 à 2013

Le rouet est endommagé dans les années soixante. À cette époque, aucun artisan n’est en mesure de le réparer. François Tubéry continue d’entretenir la clairière jusqu’à sa mort, en 1975. De 1975 à 2013, le moulin est prêté à plusieurs familles du village qui cultivent la clairière ou élèvent des animaux.

L’Association Le Moulin de La Pomelle

En 2013, suite à l’effondrement du toit du moulin à eau de Villeneuve-la-Comptal, madame Thomas, dernière descendante des meuniers de Villeneuve-la-Comptal (petite-fille de François Tubéry), a mis le moulin hors d’eau, mais ne souhaite plus s’en occuper. L’Association Le Moulin de la Pomelle est créée en novembre 2015. En 2017, madame Thomas cède le moulin à eau à l’association par un bail emphytéotique de 33 ans. Cette structure est une association loi 1901, déclarée à la préfecture de l’Aude, inscrite à l’Insee. Elle compte plus de cinquante bénévoles et cinquante adhérents en 2019. Chacun peut participer librement, devenir adhérent, devenir bénévole, donner des idées, apporter son soutien de manières diverses. Notre association se met à la disposition de chacun pour construire des projets, pédagogiques ou artistiques.

Le Moulin de La Pomelle en 2015. Photo Association Le Moulin de La Pomelle

Objectifs de l’association

L’Association le Moulin de La Pomelle a pour objet de préserver, de valoriser le patrimoine rural non protégé qui fait la singularité du village de Villeneuve-la-Comptal. Ce moulin est complémentaire au moulin à vent situé de l’autre côté du village. Ces moulins sont le symbole de tout un art de vivre des générations passées, tant sur le plan sociologique qu’économique. Ils sont la mémoire scientifique d’une technologie simple qui utilise les énergies renouvelables, l’eau et le vent. Le projet intègre aussi la mise en valeur d’un site naturel singulier.

Patrimoine

Le premier objectif de l’Association le Moulin de La Pomelle est la restauration du moulin, reconstitution du mécanisme de la meule, restauration de la retenue d’eau, du canal d’amenée, pour à nouveau faire fonctionner le moulin, fabriquer de la farine.

Transmission

Le deuxième objectif de l’association est de permettre à chacun de se réapproprier la mémoire historique et le rôle socio-économique de la meunerie traditionnelle. Le lieu sera ouvert aux visites, aux promenades. Le Moulin de La Pomelle deviendra un lieu de témoignage de l’histoire du village, de ses habitants, un espace de transmission pédagogique.

Culture

Le troisième objectif est de créer un espace consacré à la culture vivante. Espace de rencontre, de partage, d’échange, autour du spectacle vivant. La création d’une scène en plein air permettra d’accueillir artistes, associations, habitants, pour des temps artistiques et festifs.

Les chantiers participatifs

Un premier acte pour se réapproprier la mémoire collective du moulin est le partage de temps collectifs. L’association a fait le choix de permettre à tous et à toutes, de tous âges, de s’impliquer dans l’entretien, la protection, la reconstruction de certaines parties du moulin. Ces rencontres permettent de se retrouver, de raconter l’histoire du moulin, d’avoir des temps conviviaux.

Débroussaillage autour du moulin. Photo Association Le Moulin de La Pomelle

Chantier participatif 2016

Le moulin est envahi par les ronces, le lierre endommage le bâtiment et colonise la flore locale. 12 personnes se retrouvent pour débroussailler la clairière, élaguer, couper les arbres qui endommagent le toit. Le moulin est à nouveau accessible.

Chantier participatif 2017

Plus de 25 personnes présentes sont organisées en plusieurs ateliers. Un atelier : dépose du toit, reconstruction de la structure en bois, renforcement de la poutre faîtière, couverture du toit avec des tuiles anciennes données à l’association. Un autre atelier : nettoyage et entretien de la clairière.

Chantiers participatifs 2018

Intervention de l’association à l’école de Villeneuve-la-Comptal sur l’histoire, le fonctionnement d’un moulin à eau, le rôle du moulin pendant la guerre, les actes de résistance villageoise. Les enfants et leur parents participent au chantier.

Dépose du toit endommagé. Photo Association Le Moulin de La Pomelle

Plus de 50 personnes participent aux deux chantiers proposés cette année. Le plancher du moulin est refait à neuf, les chevrons sont changés, des planches de chêne sont posées. Les poutres pourries par les infiltrations d’eau sont enlevées et remplacées par des poutres de récupération. La potence retrouve sa mobilité. Le canal d’amenée est nettoyé depuis le barrage jusqu’à la réserve d’eau. Les gravats qui comblaient le canal sont enlevés. Un pont provisoire est posé sur le canal. La recherche des éléments du rouet dans les limons débute sous la voûte. La clairière et le chemin qui bordent le canal sont entretenus.

Reconstruction du plancher du moulin. Photo Association Le Moulin de La Pomelle

Les projets en 2019

Evénement culturel
L’association organise son premier événement culturel avec le soutien de la mairie de Villeneuve-la-Comptal. Concert de l’Esbrouf’, collectif Balkan/Swing, le 27 avril 2019 à la salle des fêtes. 120 personnes participent à l’événement. Une exposition présente l’histoire du moulin à eau et l’association.

Chantier participatif 8 et 9 juin 2019
Travaux prévus : réfection des murs intérieurs du moulin, piquage des murs abîmés, enduits et protection des pierres, pose de cimaises pour exposition. Création d’une scène en plein air pour accueillir des spectacles, des artistes, des temps de rencontres. Débroussaillage du talus et des berges de la clairière, nettoyage de la réserve d’eau.

Les projets à venir
Reconstruction du rouet. Restauration du mécanisme, du barrage. Creusement du canal d’amenée.
En parallèle l’association souhaite continuer la dynamique d’animation artistique, culturelle du moulin.
L’association souhaite :

  • Proposer des activités pour transmettre le fonctionnement et le rôle du moulin dans l’histoire du village,
  • Sensibiliser à l’énergie renouvelable, à la faune et la flore propres au lieu,
  • Se mettre en réseau avec d’autres associations à l’échelle de la commune, du PETR – Pays Lauragais (Pôle d’équilibre Territorial et Rural du Pays Lauragais).
Lise Balas,
Association Le Moulin de la Pomelle

Article paru dans le Monde des Moulins – N°69 – juillet 2019

Catégories : Zoom

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *