Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Le Moulin de la Coudrairie, de son nom d’origine, se situe sur le Varouville, un minuscule fleuve côtier du Cotentin, dans le nord du département de la Manche (Normandie). Il dépendait d’un domaine agricole, dont les bâtiments se trouvent à quelques pas, jusqu’à ce que l’intercommunalité l’achète, en février 2000, afin d’en faire un site touristique et pédagogique. En effet, il est situé sur la route touristique côtière, entre Barfleur et le phare de Gatteville à l’est, et Cherbourg-en-Cotentin à l’ouest.

Le moulin aujourd’hui. Photo ©Magalie Blondel – OT du Cotentin

Ce moulin daterait de 1750, mais il se peut qu’il soit plus ancien : la carte Mariette de la Pagerie (1689) recense deux moulins sur le Varouville dans le même secteur. Il aurait écrasé du grain jusqu’en 1935.

Au début des années 2000, il va donc subir de gros travaux de rénovation : toit de chaume, roue à augets, reprises des maçonneries et des charpentes, remise en eau du bassin… À quelques détails près, on dirait le moulin de l’époque ! Il est renommé Moulin à eau de Marie Ravenel en hommage à la meunière poète du Val de Saire, née ici en 1811 (voir encadré).

En 2011, une deuxième vague de travaux ajoute au site une salle de classe des années 50
reconstituée et un fournil équipé d’un four à bois. L’objectif est d’accueillir des groupes pour des ateliers pédagogiques. Aujourd’hui, le moulin appartient à la Communauté d’agglomération du Cotentin, et l’Office de Tourisme du Cotentin en assure la gestion et l’animation.

Une paire de meules écrase à nouveau du grain. Photo ©Aymeric Picot – OT du Cotentin

 

Le moulin en lui-même, constitué de 2 pièces seulement, présente une exposition permanente, « Intérieur Normand ». La table est dressée, le vaisselier garni, et le lit invite à la sieste : les visiteurs pourraient croire que le moulin est toujours habité ! Le beffroi est équipé de deux paires de meules, dont l’une écrase à nouveau du froment, après 80 ans de silence…

La salle de classe, accolée au moulin, a été meublée comme une classe des années 50 avec ses pupitres en bois, ses livres et cahiers d’époque, les plumes et les cartes au mur. C’est le moment nostalgique de la visite pour ceux qui ont connu ce décor…
L’ancienne écurie accueille la billetterie, la boutique et les sanitaires. Et c’est dans le fournil, construit dans le bâtiment à angle droit, que la boulangère cuit le pain dans un four maçonné.

À l’arrière du moulin, un grand verger permet aux visiteurs de flâner ou de pique-niquer. Le bassin de 500 000 litres, alimenté par le tout petit Varouville, permet au moulin de fonctionner durant 4 ou 5 heures en été…

Les activités

Les visites commentées constituent l’activité principale du moulin : durant 30 minutes, les visiteurs sont immergés dans l’univers de la meunerie française du 19e siècle. La roue à augets, les meules, le tarare et le blutoir… la visite suit le parcours du grain, avant de dresser le portrait d’une femme hors du commun qu’était Marie Ravenel.
Le moulin propose également diverses animations autour de la meunerie et de la boulangerie :

  • Les dimanches, en juillet-août, fabrication-vente de pain : le public est invité à entrer au fournil le matin, afin d’observer les différentes étapes de la fabrication. En fin de matinée, le pain est défourné et mis en vente : aux côtés des boules et des bâtards (formes classiques) s’entassent les fleurs de Ravenel, à quatre pétales, ainsi que les gâches et les pains pliés, des formes traditionnelles du Cotentin.
  • Chaque vendredi, en été, un atelier pain pour les enfants est encadré par la boulangère, de 10 h à 12 h. Les enfants façonnent des petites boules de pâte qu’ils mettent à lever par groupe de quatre dans des panières en osier : ils rentrent alors à la maison avec leur fleur de Ravenel…
  • Dans le cadre des Journées du Patrimoine, en mai, en juin et en septembre, le moulin propose des visites libres à tarif préférentiel. C’est l’occasion pour le public de voir le moulin écraser du grain, car il tourne à vide pendant les visites commentées.

L’équipe du moulin accueille les scolaires et centres de loisirs autour d’ateliers pédagogiques : les enfants viennent pour la journée, rythmée par la fabrication du pain. Gage de la qualité d’accueil, la marque Qualité TourismeTM vient d’être attribuée au moulin pour la troisième fois.

Côté projets, la meunière aspire à développer une filière locale avec des agriculteurs et boulangers du Cotentin. Pour cela, elle a besoin de développer le savoir-faire meunier avant tout… Pour l’instant, le moulin n’écrase qu’une tonne de blé par an, et la farine produite est vendue exclusivement dans la boutique du moulin.

La salle de classe des années 50. Photo ©Aymeric Picot – OT du Cotentin

Côté mécanique

La roue à augets, refaite en bois d’iroko lors de la rénovation, mesure 3,2 m de diamètre et a
40 augets de 35 l. Le rouet de fosse actionne deux couples rouet-lanterne, dont un fait tourner sa meule afin d’écraser du grain. Les meules viennent de la Ferté-sous-Jouarre et sont de type demi-anglaises : 1,5 m de diamètre et de nombreux carreaux (18 à 23).

Des travaux sont en cours : l’entreprise Croix, de La Cornuaille (49), vient juste de rhabiller les meules au marteau pneumatique et va prochainement remplacer le couple rouet-lanterne, qui est très usé. Le moulin produira alors une farine de qualité. Il restera à installer un élévateur à godets afin de faciliter le travail autour du blutoir, qui est au rez-de-chaussée actuellement, ce qui met les trappes de vidange à 30 cm du sol.

Renseignements pratiques

Le moulin est ouvert du 1er avril au 30 septembre :
En avril, mai, juin et septembre de 14 h à 17 h 30. Visites commentées à 14 h 30, 15 h 30 et 16 h 30.
En juillet et août de 14 h à 18 h 30.
Visites commentées à 14 h 30, 15 h 30, 16 h 30 et 17 h 30.

Céline Planque,
chargée de mission moulin
Office de tourisme du Cotentin
9 rue de la Boularderie
50330 SAINT-PIERRE-ÉGLISE
Tél : 02 33 54 56 18
ou 02 33 23 15 31
Site : moulinmarieravenel.fr
Mail : moulin@ot-cotentin.fr
Facebook : moulin à eau de Marie Ravenel

Localisation du site :
Coordonnées GPS du moulin :
49.688059 / -1.366356
La Coudrairie Réthoville
50330 VICQ-SUR-MER

Marie Ravenel, la meunière poète du Val de Saire
Aucun meunier n’a possédé ce moulin : il était loué au domaine agricole voisin, avec une petite ferme (comprenez quelques parcelles de terre à travailler). C’est ainsi que Marin Ravenel employait deux domestiques de labours. Ce meunier a eu deux filles : Aimée et Marie, qui épouse l’un des deux domestiques en 1829, elle a alors presque 18 ans. À 22 ans, elle a déjà ses trois enfants et se consacre à la poésie (une passion qu’elle développe depuis ses 15 ans).

Il faudra attendre 20 ans avant sa première édition, en 1852, rassemblant une cinquantaine de pièces. Ayant du succès, son œuvre est rééditée huit ans plus tard avec 50 poèmes supplémentaires. Enfin, en 1890, trois ans avant sa mort, sa dernière édition rassemble 205 poèmes et fables.

Elle avait ses admirateurs et, en 1905, une stèle commémorative est dressée non loin de son dernier moulin (elle en connut 3), sur la commune de Fermanville, où elle repose.

Céline Planque

Article paru dans le Monde des Moulins – N°68 – avril 2019

Voir la fiche du moulin >

Catégories : Zoom

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *