Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Depuis plus de trente ans, José Brochain consacre son temps libre à faire revivre son moulin à Beuxes. Sa fille, Cybélia, 17 ans, veut l’animer.
Le moulin à eau de Comprigny, à Beuxes, date du début du XIIe siècle. Il fait partie des
21 moulins recensés un temps, sur la commune. Il a arrêté de moudre du grain il y a un bon siècle.
La famille de Cybélia en est propriétaire depuis six générations. José Brochain avait
15 ans quand il a décidé de sauver l’édifice de la ruine. Il salue le mécénat d’entreprise qui l’a aidé, notamment pour la réhabilitation des mécanismes. Des pièces lui ont été offertes par des passionnés.

Moulin de Comprigny – La Nouvelle République

L’une des dernières pièces apportées à l’édifice vient d’être mise en place : une roue à augets, dite “par-dessus”. Il ne reste que quelques petites pièces à façonner et à installer sur le rouet de fosse pour que cette roue puisse entraîner la meule. Cette opération sera suivie de l’installation d’une deuxième roue et de son mécanisme. La rénovation sera ainsi globalement terminée.
Cette “œuvre d’une vie”, du père, est devenue une véritable passion pour sa fille, Cybélia. La jeune lycéenne compte bien animer le moulin en parallèle de sa vie professionnelle. L’association créée autour du moulin organise les Nuits des Contes, et ce ne sont pas les idées qui manquent, pour l’avenir, afin de faire de Comprigny un lieu de culture et d’événements festifs. Des expositions artistiques, un musée de la minoterie, un centre d’art et des traditions populaires pourront trouver leur place dans les murs.
Grâce à l’acquisition récente de terrains, des manifestations autour du cheval de trait ou de l’agriculture d’autrefois pourraient aussi voir le jour et attirer les visiteurs.
Une affaire de passionnés que la Fédération salue.

Publié le 14/01/2021 Nouvelle République

Paru dans le Monde des Moulins n°76 d’avril 2021

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *