Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

De la tour d’hier au moulin d’aujourd’hui

«La tour», ainsi l’appelait-on communément au village, sans se douter qu’elle représentait tout un passé dont notre patrimoine pouvait ressurgir.

stpierre1
Photo Janine Faustini

Il aura fallu le simple passage hasardeux de Maître Garibal, orfèvre en matière de restauration molinologique, pour semer l’effervescence au sein de notre conseil municipal, à l’idée d’un tel projet. Passés les premiers effets de liesse, aussitôt se pose la question : comment réunir les fonds nécessairessans ruiner une petite  ommune d’une centaine d’habitants, au maigre budget ? La pierre d’angle de ce projet reposant sur l’acquisition, par la mairie, de la tour et de la parcelle de terrain inhérente, il fallait convaincre rapidement les propriétaires. Une série de négociations est ainsi menée, avant d’aboutir sur le juste compromis.

Le fi nancement de la restauration devient alors le problème crucial et les démarches se poursuivent bon train, menées par Jacques Libessart, Maire secondé par Alain Milhau, son adjoint. Rapidement, les dossiers affl uent et les offres sont prometteuses. Avec le soutien de la Communauté des Communes du Lodévois-Larzac, le fi nancement se profi le pour aboutir au schéma défi nitif suivant :
– 50 % du Conseil Général de l’Hérault,
– 30 % sur les fonds de l’Europe,
– 20 % restant à la charge de la commune sous forme de T.V.A. récupérable.

Bernard Garibal, charpentier, spécialiste dans la restauration des moulins, peut être alors recontacté et le chantier est programmé. Il va ainsi entreprendre ce qui sera sa quatorzième réalisation avec le concours de 8 compagnons-charpentiers. De ses visites sur place, à nos déplacements dans son atelier à Lautrec (Tarn), émergera un magnifi que ouvrage livré en pièces détachées, numérotées et codifi ées, tel un « kinder » géant de huit tonnes de bois. Il aura fallu trois mois de travail en atelier et 3 semaines de montage sur place, pour que se dessine le nouveau profi l de la « tour» du village. Parallèlement, l’Association «Passerelle», employant des jeunes en insertion, s’activait à relever les murs de l’enceinte en pierres sèches, dans le respect et l’esprit de la plus grande tradition. En ce qui concerne les travaux de maçonnerie, nous avons eu recours au savoir faire de Allan Rice, artisan local.

Le 25 septembre 2005, enfi n relevé de ses ruines, le moulin revivait et tournoyait allègrement, oubliant toutes ces années écoulées qui l’avaient plongé dans une si grande désuétude. La curiosité de la population locale et environnante est ainsi exacerbée à notre plus grande satisfaction. L’association des Amis du Moulin de St- Pierre va voir le jour très rapidement et nous serons vite confrontés à des problèmes d’organisation, de sécurité, de publicité et de disponibilité de chacun pour assurer les visites et l’entretien.

stpierre2
Photo Portalez

Du passé de cette tour admirablement bien conservée, malheureusement nous n’en connaissons pas grand-chose. Un incendie dramatique ayant détruit l’ancienne mairie, nous sommes privés à présent de beaucoup d’archives. Toutefois, en 1830, sur les registres communaux, le moulin était déjà recensé en tant que ruine. Donc, l’on peut estimer que son activité s’est déroulée antérieurement au règne de Napoléon, au XVIIIème siècle, la Révolution ayant été peut-être fatale à son fonctionnement (un travail de recherches reste a être effectué pour retracer l’activité de meunerie ayant existé sur notre commune).

Les détails de cette restauration sont précieusement conservés sur D.V.D. Nous avons la possibilité de visualiser les différentes étapes de ce travail, au cours des visites, à l’intérieur de la chambre du meunier (accès prévu pour handicapés) et l’on peut dire que cela représente le point d’orgue du site. A l’unanimité, tous les visiteurs repartent admiratifs et émerveillés, un petit sac de farine authentique au creux de leurs mains. Nous ne manquons pas de recueillir leurs impressions sur un « livre d’or ». Tout ceci est très motivant pour nous. Nous avons également le grand avantage de pouvoir accueillir nos visiteurs étrangers dans de bonnes conditions. En effet, Madame Ginette Colombo interprète et membre de l’Association, assure ces visites dans un anglais parfait.

Vous chers lecteurs ou lectrices, amis ou amies de moulins, sachez que vous êtes attendus à St-Pierre-de-la-Fage. Nous comptons sur vos témoignages, vos conseils et votre venue. L’association « Les Amis du Moulin de St-Pierre », sous la présidence de Jacques Libessart, a enregistré : – 680 entrées en 2006, – 800 entrées en 2007. Notre objectif pour 2008 étant de 1 000 entrées.

Danièle Portalez – Article paru dans le Monde des Moulins – N°24 – avril 2008

Voir la fiche du moulin >>

Catégories : Zoom

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *