Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

La FDMF représentée par Christian Péron, secrétaire et Alain Eyquem, président, a été reçue par M. Alain Berger, Conseiller du Président pour le Développement Durable et la Ruralité. Après une présentation de notre Fédération, l’échange a porté sur la place des moulins dans le développement économique et la production. L’intérêt est manifeste pour tout projet qui vise aux économies d’énergie (autoproduction), à la production d’hydroélectricité dans le cadre de la transition énergétique.

Alain Eyquem à gauche, Alain Bergé à droite – cliché C. Peron.

M. Bergé a souhaité que la FDMF trouve sa place dans les consultations futures à ce sujet. Nous avons signalé, bien évidemment, l’existence de deux fédérations nationales.
L’élaboration des lois et décrets qui transitent par le Sénat pourrait être suivie et analysée par les usagers afi n d’en évaluer l’impact possible sur les moulins. La FDMF pourrait jouer un rôle dans cette démarche.
Notre interlocuteur est conscient des contradictions que nous relevons sur le terrain entre le discours sur la restauration de la continuité écologique et le développement nécessaire des énergies renouvelables.
Il a indiqué que des priorités devront être décidées pour permettre la transition énergétique.
Il a été sensible à l’engagement que nous avons pris, au niveau européen, dans le projet Restor visant à réaliser une étude sur le potentiel hydroélectrique des moulins, en France et en Europe.
Monsieur Bergé s’est engagé à faciliter les futurs contacts avec le Cabinet de la ministre du développement durable et de l’énergie. Il nous a proposé aussi d’informer les membres des deux commissions sénatoriales pouvant nous concerner : la Commission sur le Développement Durable et la Commission Culture.
Monsieur Bergé a été surpris aussi par la qualité de nos publications, en particulier notre revue « Le Monde Des Moulins » et la série des « Cahiers du Monde Des Moulins ». Il nous a fait remarquer aussi combien la diversité de nos activités comme les Journées Européennes des Moulins, les Rencontres Juridiques, les aides, conseils, prestations auprès des adhérents étaient le signe d’une organisation dynamique.
Cette entrevue s’est terminée avec l’assurance de contacts futurs au service des moulins. Les sénateurs, qui nous ont déjà aidés par des questions écrites judicieuses, seront informés de cette rencontre et nous aurons la possibilité désormais de nous rapprocher du Sénat, de manière plus institutionnelle, lors des discussions parlementaires autour de lois susceptibles d’impacter les moulins.

Paru dans le Monde des Moulins n°41 de juillet 2012

Catégories : Environnement

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *