Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Bénesse-les-Dax, au sud de Dax, est situé sur les prémices des coteaux de Chalosse. Ce village, situé à 7,32 km à vol d’oiseau de Dax, fait partie de la Communauté d’Agglomération du “Grand Dax”. La commune s’étend sur 5,9 km² et compte 546 habitants. Village fleuri, il présente un patrimoine local bien entretenu (fontaine….) dont un moulin à vent, dit d’Abadi, situé à 97 m de haut, point le plus élevé de l’agglomération dacquoise.
L’implantation des moulins à vent dans le département est très peu développée en raison, d’une part de l’irrégularité des vents, d’autre part de l’impossibilité d’utiliser plusieurs meules avec la force éolienne. Cette contrainte technique limite leur emploi à une seule céréale. Afin de pallier ce problème technique, M. Grouvel s’applique dans son projet à adapter une deuxième meule dans le mécanisme du moulin à vent. (d’après ‘‘Quelques moulins dans les Landes’’ (1803-1926)).
Si l’inventaire de 1809 fait apparaître un nombre important de moulins à eau (1545), il affiche un nombre très faible de moulins à vent, puisque l’enquête en signale 6. Mais cette enquête manque de précision. Cette enquête, comme celles de 1794 et 1801, a été entreprise pour permettre au gouvernement d’évaluer les moyens de production de farine. Des moulins à vent ont pu être construits après 1809.

Moulin en 1939 et 1941

Des propriétaires ont pu aussi oublier volontairement de déclarer leur moulin (une enquête est toujours intrigante… on ne sait pas à quoi elle va servir exactement au final).
Les travaux du Centre Départemental de Documentation Pédagogique des Landes nous laissent à penser que les Landes ont pu faire farine avec une dizaine de moulins à vent. Parmi ceux-ci on cite : celui de Pouillon (Moulin de Noy) qui aurait cessé son activité avant 1800 (il n’apparaît pas dans les relevés de Martine Illaire), celui du canton de Gabarret, qui était en activité aux environs de 1820, Capbreton aurait eu un moulin au XIVe siècle pour le plus ancien et, plus récemment (1807), le Moulin de Matedey signalé pour les travaux de M. Grouvel, (qui nous semble être unique et mériterait un article).

Moulin en 1972

Le Moulin à vent de Parleboscq date du XVIIIe siècle, de type tour. Il a fonctionné jusque vers 1920. La toiture a été restaurée. Manquent les ailes et la queue de rotation de la calotte ; ses mécanismes (meules et engrenages) sont détériorés. Il est inscrit MH : les ruines (cad. G 160) : inscription par arrêté du 16 mars 1977 (il est signalé dans l’inventaire de Martine Illaire page 319).
Lipostey, Luglon, Commensacq, autant de villages qui auraient eu un moulin à vent sur leurs terres.
Extrait des recherches publiées dans le rapport de visite de la FDMF le 5 février 2013 (Déplacement D. et E.Charpentier).

Moulin en 2015

Le moulin à vent de Bénesse-les-Dax, un des derniers moulins à vent des Landes
La tour vide délabrée qui est encore debout représente le seul vestige de moulin à vent du département des Landes, qui en a compté six au début du siècle dernier.
Malgré la dégradation due à son âge, il est resté l’emblème de la commune. Depuis plus de cinquante ans, tous les habitants disent : ‟il faudrait le protéger et le restaurer”, mais faute de réels engagements il est resté soumis aux intempéries.
Il y avait déjà eu, en urgence, une consolidation externe de sécurité en 1988.

Moulin en 2015

Mais surtout, depuis 2010, Franck Caumont, durant trois ans, a réalisé un gros travail de recherches historiques, accumulé des documents, réalisé un dossier, pris des contacts, en particulier avec La Fédération Des Moulins de France, mais seul, isolé, la tentative de sauvegarde était bien lourde.

Comment une nouvelle association est née ?
Mai 2014, deux compères, Sébastien Bacheré et Didier Boivert, décident de s’intéresser au moulin. Ils s’appuient sur le travail de Franck et prennent des contacts avec le président de la FDMF qui les met en relation avec Jean et Katia Menaud , les ardents maîtres d’oeuvre de la restauration du Moulin de Lansac (33), qui acceptent de les parrainer.

Novembre 2014, avec l’aval de la mairie, ils provoquent une réunion publique pour informer,
accueillir des bénévoles et créer une association.

Février 2015, organisation d’une rencontre avec ‟les anciens” pour aider à rafraîchir les mémoires sur l’histoire du moulin et collecter des documents.

23 mars 2015, Création de l’Association ‟Les Ailes Bénessoises” avec 11 membres fondateurs qui, ayant chacun un rôle, forment le Conseil d’Administration.

Janvier 2016, l’association fédère plus de 150 adhérents.

Les Objectifs sont clairs !
En termes de résultats :
Restaurer et aménager le moulin pour le faire revivre et produire de la farine, dans un objectif pédagogique et culturel, au profit du plus grand nombre, dans une échéance de trois à cinq ans.

En termes d’actions :

  • Exposer et expliciter ce qui doit être fait, le résultat à obtenir
  • Fixer les objectifs de chaque acteur
  • Exprimer les besoins humains, matériels et financiers
  • Solliciter l’adhésion de tous et montrer leur intérêt à agir :
    — Insuffler un esprit d’équipe à tous les acteurs
    — Gérer les actions entreprises et coordonner pour être efficace
    — Montrer les capacités et la détermination des fondateurs
    — Motiver les bailleurs de fonds, publics ou privés à investir dans le projet.

“Les Ailes Bénessoises” à l’oeuvre !
Bénévole n’est pas synonyme d’amateur, et c’est en professionnels que nous nous devons d’agir :

  • en se fixant des étapes et un calendrier raisonné
  • en prenant en compte l’expérience des précédentes réhabilitations de moulins
  • en s’appuyant sur l’expertise de nos parrains
  • en nous entourant de l’architecte des bâtiments de France
  • en faisant intervenir des professionnels labellisés.

Les principales étapes
Réalisées…
Avril 2015 : Réunion de sensibilisation avec les élus communaux, avec le concours de Jean Menaud (conseiller technique de la Fédération Des Moulins de France) comme principal témoin

30 mai 2015 : Mise à l’abri des intempéries de la tour par les bénévoles, avec une couverture provisoire

Juin 2015 : Rédaction et présentation à la commune d’une convention définissant les accords Association-Mairie (propriétaire du site du moulin)

Fête en 2015

30 juin 2015 : Fête du moulin sur le site pour poursuivre la mobilisation des Bénessois. Présence de nos parrains, Jean et Katia Menaud. Mobilisation de 170 adultes et 30 mineurs. Une grande réussite solidaire, des encouragements (y compris financiers), de nombreuses adhésions

Décembre 2015 : Rédaction d’un dossier complet sur l’ensemble du projet technique, destiné à solliciter les financements

Fête en 2015

Et demain… !
Année 2016, sollicitation de subventions et de financements publics et privés

2017 et 2018 :

  • Consolidation et réfection de la tour
  • Aménagement du site, construction d’un four à pain
  • Construction de la machinerie – une ou deux meules ?
  • Fabrication et pose du toit et des ailes

2019 : Exploitation du moulin sous forme culturelle ou pédagogique. Production et commercialisation de farine de maïs et de produits cuisinés avec cette farine pour assurer sa pérennité Et chaque année, en juin, l’organisation sur le site d’une manifestation festive et culturelle pour mobiliser le plus grand nombre.

Le seul moulin à vent du département des Landes, témoin authentique de notre passé, va revivre.*

Le collectif des Ailes Bénéssoises
*Suivez la progression de nos travaux
– sur Internet http://lemoulindebenesselesdax.com/
– sur face book “les Ailes Bénessoises”

Article paru dans le Monde des Moulins n°56 d’avril 2016

Catégories : Vie des associations

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *