Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

pinte1
Maison des tresses et des lacets – Terrasse Dorlay. Photo E. Charpentier

La région de Saint-Chamond a été la région majeure de production de tresses et de lacets en France, produisant environ 60% de la production nationale. Plus de 30.000 personnes y travaillaient. Elle était concentrée sur Saint- Chamond, Saint-Etienne et la vallée du Dorlay, qui se jette dans le Gier un peu en aval de Saint-Chamond. Une vingtaine de moulins y fonctionnaient à cet usage sur quelques kilomètres.

Le moulin Pinte a produit des tresses de 1870 à 1970, succédant à une fi lature, et encore avant à une huilerie (qui a donné son nom au site, la pinte étant une unité de mesure des graines). Il a compté 700 métiers. Comme les autres, il a été touché par la crise du secteur liée à plusieurs causes : moindre utilisation des lacets dans la chaussure, disparition des corsets (pour lesquels ont faisait des lacets mesurant jusqu’à 9 mètres), baisse du marché algérien après l’indépendance de 1962, apparition de machines japonaises beaucoup plus performantes.
Le moulin Pinte comprend trois bâtiments : le bâtiment de la fi lature élevé sur trois niveaux, un agrandissement couvert de trois sheds, et un petit bâtiment annexe abritant la roue par-dessus de 6 mètres de diamètre. La transmission entre la roue et l’usine se fait par un axe souterrain. Le bâtiment d’origine est transformé en logements, et on ne visite que l’agrandissement (le bâtiment de la roue était en travaux lors de ma visite, pour mettre en valeur le circuit hydraulique). Toutes les étapes y sont représentées, de la réalisation des canettes de fi l à la mise en carte pour la vente et le ferrage des lacets.
Les métiers à tresses portent sur leur plateau des bobines de fi l (les canettes) enfi lées sur des fuseaux métalliques. Un mécanisme entraîne ces fuseaux, les faisant se croiser pour obtenir la tresse. Si le parcours est circulaire la tresse est ronde, si le circuit est ouvert, les fuseaux font des allers-retours et la tresse est plate. Ont peut aussi jouer sur les poids qui tendent les fi ls pour déformer les tresses plates, soit en créant des reliefs, soit en les tordant en zigzag.

pint2

Terrasse Dorlay – Musée des tresses et des lacets entrée du Musée. Photo E. Charpentier

Soixante métiers sont présentés en  émonstration. S’ils se ressemblent tous un peu quand on pénètre dans la salle, la visite détaillée permet de découvrir toutes les différences qui leur permettent de fabriquer une grande variété de tresses : rondes, rondes avec une mèche au milieux pour renforcer la solidité (ou avec un fi l élastique pour des tresses élastiques), plates plus ou moins larges, présentant des reliefs, ou encore avec un bord en cordon, en zigzag… La plupart ont été fabriqués à Saint-Chamond.
Une ouvrière s’occupait de 50 métiers, surveillant le travail et intervenant pour remplacer les canettes vides et quand un fi l cassait (un mécanisme arrêtait le métier dans ces deux cas). Dextérité et rapidité était requises, dans une ambiance extrêmement bruyante.
Elles débutaient à 13 ans jusqu’à leur mariage, puis reprenaient souvent une fois les enfants élevés. Parmi les machines annexes sont présentés la canetière servant à préparer les canettes de fi l, le tonneau rempli de sciures et de morceaux de cuir pour nettoyer les fuseaux, les instruments de mesure et de mise en carte des galons, de mesure des lacets, ainsi que les machines à découper et à assembler les ferrets des lacets.
On voit parfois d’autres métiers dans des musées (notamment la corderie Vallois à Notre- Dame de Bondeville visitée l’année dernière et au musée AGRIVAP à Ambert), mais le moulin Pinte présente la plus grande variété de machines.

Article paru dans le Monde des Moulins – N°33 – juillet 2010

Voir la fiche du moulin >>

Catégories : Zoom

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *