Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

En 1975, Dirk Hannema, ancien directeur du musée Boymans van Beuningen à Rotterdam, grand collectionneur d’art, fondateur du Musée De Fondaties, faisait l’acquisition à Paris, à la galerie Hein d’un tableau non signé, « le Moulin Blute Fin » pour le prix de 6200 francs. Tout de suite il attribua ce tableau à Van Gogh.

Le moulin de Blutefin de Van Gogh.

Personnage haut en couleur, fougueux, Dirk Hannema était souvent optimiste dans ses acquisitions, y voyant Rembrandt ou d’autres grands maîtres.
Ainsi, il avait fait passer une falsification de « De Emmausgangers » pour un vrai Vermeer.
De ce fait il n’était pas pris au sérieux et le tableau « le moulin de Blutefi n » ne fut pas reconnu comme oeuvre de Vang Gogh.
Depuis 1984 (date de la mort de Dirk Hannema) il était en dépôt dans les caves du Musée.
Grâce à Ralph Keuning, directeur actuel du musée de Zwolle, la toile fi t l’objet de recherches minutieuses pendant des mois, par le conservateur du Musée Van Gogh à Amsterdam, Louis van Tilborgh et de la chef des restaurations Ella Hendriks. Ces deux éminents spécialistes sont absolument convaincus de l’authenticité de cette toile peinte en 1886 de la main de Van Gogh.
L’oeuvre, jusque là inconnue fut officiellement présentée en Février 2010 par Ralph Keuning, directeur du Musée de De Fondaties, saluant un « tableau authentique » de Van Gogh, daté de 1886, reconnu par le Musée Van Gogh d’Amsterdam.
Van Tilborg, chercheur du Musée Van Gogh d’Amsterdam, qui a travaillé sur ce cas d’école depuis 2007, expliqua : « la peinture à l’huile de petites dimensions (55,2 cm × 38 cm) appartient à la période parisienne de Van Gogh, qui arrive sur la butte Montmartre au printemps 1886. Il restait alors trois moulins sur la Butte, dont le fameux Moulin de la Galette de Renoir. Ils ne servaient plus à moudre mais offraient un point de vue sur Paris.
Ce tableau, si peuplé de personnages, peut surprendre par son thème et sa facture. Il correspond pourtant à cet automne 1886 où Van Gogh expérimente sous l’influence du provençal Monticelli et peint avec rudesse et d’éclatantes couleurs ».

Zwolle : petite ville chef-lieu de la province nordique de Overijssel située à 80 kilomètres de la capitale néerdanlaise.

D’après un article paru dans un quotidien néerlandais transmis par Alan Kuilder, traduction de Hugo Knook

Paru dans le Monde des Moulins n°33 de juillet 2010

Catégories : Etranger

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *