Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Ces étranges figures de bois ne sont pas des masques, mais des pièces fixées sur le caisson à farine des moulins d’un type ancien dit « à sac ». Un étui en tissu conduisait le produit de la mouture en dehors du bâti du moulin. Tandis que la farine tombait au fond d’une caisse, le son se déversait à l’extérieur par un trou. Autour de cette ouverture étaient fixés ces visages en bois sculpté. Par leur bouche grande ouverte, ils vomissaient le son et surtout protégeaient la farine entassée derrière eux.

deg1

Ces visages évoquent surtout des personnages effrayants : le diable, le militaire, l’étranger (« le Turc » ou « le Noir »). Leur rôle était de faire peur aux esprits malfaisants qui auraient pu arriver jusqu’à la farine et la contaminer. 

deg2

L’utilisation de tels objets prophylactiques rappelle que la farine pouvait transmettre à l’homme une maladie grave due à un champignon, l’ergot de seigle. Appelée « mal des Ardents » ou « feu de Saint-Antoine », elle était soignée par les Antonites, religieux établis à Issenheim ( Haut-Rhin).

deg3
C’est cette congrégation qui commanda au peintre Matthias Grunewald le célèbre retable d’Issenheim conservé au Musée d’Unterlinden à Colmar. Le panneau qui illustre la « tentation de Saint Antoine » évoque avec force l’horreur des hallucinations provoquées par l’ingestion de cette farine contaminée.

deg4

Ensemble de dégorgeoirs de moulins. Bois polychrome, XVIIIe siècle. Strasbourg, Musée Alsacien – photo Nicolas Fussler

Nous remercions vivement Malou Schneider, conservateur du Musée Alsacien de Strasbourg de nous permettre de reproduire ces photos et pour nous avoir donné toutes ces indications.

Article paru dans le Monde des Moulins – N°10 – octobre 2004

Catégories : Histoire

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *