Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Un peu d’histoire

Comme dans de nombreuses communes du département, à Coulx au XVIIIème siècle, on pouvait trouver un grand nombre de moulins, dont cinq moulins à vent et quatre moulins à eau sur les ruisseaux du Tolzac et des Arbrieux. Cela donne une idée de la population à cette période puisque l’on comptait un moulin pour 250 habitants. La colline dominant le village comptait deux moulins à vent proches l’un de l’autre. Le premier, disparu du paysage actuel, était la propriété de Jean Tourtonde au début du XIXème siècle, de Martin Brouquil de 1840 à 1845, de Pierre Geyssely de 1845 à 1852, de Martin Rigaud de 1852 à 1867, enfi n de Pierre Dumain qui assista à l’incendie de son moulin en 1889. Le deuxième, actuellement restauré, daterait de 1799 d’après la date gravée sur le linteau de la porte Sud. Au XIXème siècle, il fut la propriété d’une famille de meuniers : Jean Prunet, né à Montastruc (47) en 1801, qui épousa en 1825 Jeanne Grellier, fi lle du meunier de Coulx. Veuf de celle-ci, il épousa en secondes noces Catherine Borderie et ils eurent deux enfants, Pierre né en 1833 et Marie née en 1851, qui furent propriétaires et meuniers. Marie Prunet épousa Pierre Gagne qui devint également meunier. Le moulin cessa d’être la propriété de cette famille de meuniers en 1954. Au cours du XXème siècle, le moulin ne garde que l’aspect d’une tour sans toit, de mémoire d’anciens coulxois. En 1996, la commune de Coulx en fait l’acquisition et décide de le restaurer avec des aides publiques locales et nationales.

coulx1
Moulin de Coulx en fonctionnement. Photo R. Billat

La restauration

De Juin 2000 à mars 2001, un chantier école de l’artisanat de la Fédération Compagnonnique des métiers du bâtiment a permis au moulin de retrouver son allure d’antan, avec un jeu de meules en fonction. L’Association des Amis des Moulins du Lot et Garonne a largement contribué à cette restauration par son soutien technique. Il s’agit d’un moulin tour en pierre de grès sablonneux gris moyen, appelé « tuf », et très répandu dans la région. Haut de 7 mètres, son diamètre intérieur est de 2,87 mètres et l’épaisseur des murs atteint un mètre. Il est couvert d’un toit conique à petits bardeaux en châtaignier de type « gascon » et il est équipé de larges ailes à barreaux et cotterets typiques des moulins du Sud de la France. Les meules, récupérées dans le Cantal, sont issues de la meulerie de La Ferté-sous-Jouare et ont un diamètre de 1,50 mètre.

A l’intérieur, on retrouve l’organisation traditionnelle d’un moulin à vent. Le placard à farine contenait le coffre de bois où s’écoulait la farine provenant de l’étage et passant par la goulotte. Placard et goulotte sont encastrés dans le mur, tout comme la cheminée. L’escalier se développe sur le mur intérieur, depuis la porte Sud jusqu’à la porte Nord. Au-dessous, sont installés le lit du meunier et une armoire taillée dans la pierre du mur.

L’animation par l’association « Les Ailes de Coulx »

En mars 2002 Daniel Furlan, maire de Coulx, a réuni un groupe d’une quinzaine de passionnés par ce patrimoine réhabilité, pour fonder une association loi 1901 afi n d’en assurer l’animation. François Guipouy en assure la présidence depuis sa création. Désormais, l’association baptisée « Les Ailes de Coulx », a pour objet :
• la création de projets notamment pédagogiques, culturels, festifs et touristiques dans le cadre de l’animation du moulin à vent, 
• de valoriser ce patrimoine communal, 
• de développer des relations humaines harmonieuses, 
• de réussir la symbiose des vies associatives alliant art, tradition et modernité, 
• de développer le tourisme départemental. 
A l’aube de la dixième année d’activités du moulin restauré, l’association tient toujours le cap en s’appuyant sur une vingtaine de bénévoles qui oeuvrent pour la mise en valeur de ce joyau communal, devenu le rendez-vous des amateurs de patrimoine ancien, mais aussi de tous ceux qui recherchent un coin de détente avec un point de vue remarquable. Parmi les animations, il y a des dates incontournables comme les Journées des Moulins en mai, la Journée du Patrimoine de Pays en juin, les Journées du Patrimoine en septembre, avec visite guidée du moulin en fonctionnement, si le vent est de la partie cela va de soi, et fabrication de pain sur le site par un ancien boulanger bénévole de l’association. Pour l’instant c’est un four électrique qui permet la cuisson du pain, mais un projet de four à bois est à l’étude pour apporter une touche plus traditionnelle.

coulx2
Le barbier de Séville. Photo R. Billat

Le spectacle en plein air, le dernier week-end de juillet, est devenu un rendez-vous culturel prisé par les amateurs de théâtre. Cette année, un spectacle de grande dimension intitulé « Les routes du pain », s’appuyant sur des faits historiques, « la guerre des farines (avril-mai 1775), sera produit et présenté conjointement par « Les Tréteaux de l’Armagnac » et l’association « Mémoire en scène ». Ce spectacle, pour la dixième représentation sur le site du moulin de Coulx, programmé le vendredi 30 juillet, devrait être un rendez-vous important pour les passionnés de la vie des moulins aux XVIIIème siècle.

Une collaboration entre deux moulins à vent est née de relations amicales entre les bénévoles de deux associations voisines oeuvrant pour la même cause, l’animation d’un patrimoine communal identique, le moulin à vent. Il s’agit des « Ailes de Coulx » et des « Ailes de Grateloup-Saint Gayrand » qui ont décidé en 2009, pour la Journée du Patrimoine de Pays en juin, de proposer une randonnée pédestre reliant les deux moulins, distants d’une douzaine de kilomètres, en faisant une halte au moulin à eau de « l’Escale » à Verteuil d’Agenais. Ce fut une réussite avec près d’une centaine de randonneurs qui purent apprécier les paysages et le parcours vallonné des coteaux Nord du Lot et Garonne. Cette animation sera reconduite cette année avec une halte dans un autre moulin à eau, celui de « Rocquebert », situé dans la commune de Grateloup, le dimanche 20 juin pour la Journée du Patrimoine de Pays.

Les animations pédagogiques ont permis, depuis ces dernières années, l’accueil d’une douzaine de groupes scolaires ou de centres aérés par an. Les activités principales sont: la découverte du moulin, la mouture et le tamisage de la farine. La fabrication du pain est également proposée aux groupes qui souhaitent passer la journée entière sur le site. Les animations sont rythmées en fonction de l’âge des enfants, de la maternelle aux collégiens. Les enfants repartent toujours émerveillés par la visite de ce site qui leur permet de découvrir d’une manière concrète ce qu’était le travail du meunier autrefois mais également d’apprécier le charme d’un moulin à vent en fonctionnement qui fascine toujours autant les petits comme les grands.

coulx3
Fabrication du moulinet. Photo R. Billat

La mise en valeur du paysage devient une préoccupation également de l’association car le site jouit d’un point de vue remarquable. En 2009 deux écoles et les participants à une randonnée pédestre ont pu bénéfi cier d’un atelier de lecture de paysage animé par Alexandra DIBON du CEDP 47 Paysage et Médiation (Centre d’Etude et de Découverte du Paysage et du Patrimoine). Cette activité, pour une première, fut très appréciée et mérite d’être renouvelée. Depuis 1999, le CEDP participe à une éducation citoyenne au paysage et au patrimoine. Basée à Agen, l’association mène des actions de sensibilisation auprès de différents publics (tout public, enfants, éducateurs…) notamment par le biais de balades accompagnées, pour s’immerger dans les paysages. Confronter les points de vue, échanger, croiser les regards de chacun sur les paysages sont les objectifs premiers de l’association.

Le moulin est ouvert à la visite en Juillet et Août, le dimanche après-midi de 15h à 18h, et toute l’année sur rendez-vous pour les groupes. La découverte du moulin à vent en fonctionnement attire les gens de passage, notamment lorsque les conditions de vent sont favorables. Le site bénéfi ciant d’un point de vue panoramique remarquable avec une aire de pique-nique est très apprécié pour une balade en famille.

René BILLAT, Secrétaire des Ailes de COULX – Article paru dans le Monde des Moulins – N°33 – juillet 2010

Voir la fiche du moulin >>

Catégories : Zoom

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *