Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Samedi 14 et dimanche 15 mai dernier, plus de 700 visiteurs sont venus participer aux Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier. L’association « Vivons avec le moulin de Porchères » avait organisé un week-end de festivités.

Outre les visites guidées du moulin, de nombreux producteurs locaux et engagés dans une démarche respectueuse de l’environnement étaient présents : miel, fromage, vin, pain, charcuterie… Des balades à dos d’âne étaient proposées aux enfants. Des métiers anciens étaient présentés au public (réparateur d’accordéon, vannerie) ainsi qu’une superbe maquette de moulin et de vieux métiers complétaient les activités proposées gratuitement.

Une promenade en âne autour du moulin de Porchères. Photos David Redon

Ces journées européennes des moulins se déroulaient avec le soutien de la FDMF, Fédération des Moulins de France et de l’AGAM, Association Girondine des Amis des Moulins.
En soirée, la municipalité, soucieuse de s’impliquer dans une action culturelle de qualité proposait un spectacle qui s’est déroulé dans le moulin. L’association « Gueille-ferraille » composée d’un musicien et d’une plasticienne, nous a proposé une mise en image où les murs de pierre se sont transformés en écran, où les voix des anciens ont résonné avec d’autant plus de force dans ce lieu chargé d’histoire, évoquant tour à tour les lavandières, les bals populaires de village, le garde-champêtre, les meuniers, et le dur labeur des champs. « Parce qu’on ne peut pas faire comme si cela n’avait jamais existé. » Plus de 70 personnes étaient présentes pour partager cet intense moment d’émotions.

De bonnes nouvelles pour l’avenir du moulin

Depuis 2008, l’association « Vivons avec le moulin de Porchères », en partenariat étroit avec l’association « Isle et Dronne » et la communauté de communes, oeuvre pour trouver une solution pour sauver le moulin du Barrage.
Locataire des lieux depuis l’année 2010, le bail a été reconduit pour 2011 et le financement du loyer est assuré par la communauté de communes. De plus, nous avons oeuvré pour élaborer un projet autour du moulin dont les grandes lignes sont les suivantes : conserver les machines et ouvrir le moulin au tourisme, créer un espace muséographique autour de la meunerie, installer une boulangerie pour aller du blé à la farine et de la farine jusqu’au pain, produire de l’électricité grâce aux turbines sous le moulin et créer un chantier d’insertion à vocation féminine pour l’accueil et la gestion du site.

La formidable maquette de M. Paul MASSOUBRE, pour illustrer les moulins et les vieux métiers. Photos David Redon

Ce projet, présenté aux services de l’Etat, vient d’être désigné « Pôle d’excellence rurale » par le ministère de l’agriculture. C’est une nouvelle considérable, car elle montre la crédibilité du projet à l’ensemble des autres partenaires et elle signifie aussi l’engagement financier de l’Etat dans ce projet.
Loin d’être la fi n, c’est une étape décisive qui vient d’être franchie et qui place Porchères et son moulin sous les feux de la rampe, car ce projet est le seul ayant reçu ce label en Gironde.
Il faut donc poursuivre les efforts engagés pour sauver le seul monument historique de notre commune, et un des tout derniers moulins de la région.

David Redon, président de l’Association “Vivons avec le Moulin de Porchères”

Paru dans le Monde des Moulins n°37 de juillet 2011

Catégories : Vie des associations

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *