Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Savez-vous qu’en Europe, de nombreux pays « fêtent » leurs moulins au mois de mai ?
Des journées spécifiques « Moulins » sont donc organisées aux quatre coins de l’Europe et prouvent ainsi, si l’en était besoin, le caractère universel de ces objets patrimoniaux porteurs d’innovations techniques et technologiques.
Si à ce jour, les moulins à vent ne sont pas rendus responsables de la pollution atmosphérique et de la disparition des oiseaux (?!), il n’en est pas de même pour les propriétaires de moulins à eau qui s’inquiètent du sort que leur réservera l’administration au nom de la continuité écologique des cours d’eau.
C’est une bonne raison d’ouvrir nos moulins au grand public, aux élus, à la presse et porter connaissance ainsi de ce patrimoine qui fut un outil de développement économique au cours des siècles.

Moulin de Chappes producteur d’électricité (Ardennes) – Photo : fonds FDMF

Des journées spécifiques sont donc proposées les 14 et 15 mai 2011, au cours desquelles les propriétaires sont sollicités pour ouvrir les moulins et les sites qui les illustrent. Le grand public est invité à franchir leurs portes.

Cette opération permet :

  • de faire connaître ce patrimoine, son environnement, ses contraintes, son rôle et le rôle de leurs propriétaires, « jardiniers des rivières ».
  • d’expliquer l’utilisation du vent et de l’eau, énergies propres par excellence.
  • de faire connaître le travail des bénévoles, des communes, des communautés de communes pour remettre en état, conserver, animer le patrimoine moulin et tout ce qui le constitue : investissement humain bien sûr, mais financier aussi.
  • de faire connaître des outils qui fonctionnent grâce à l’eau, au vent, à l’énergie musculaire
  • de découvrir des moulins producteurs ou reconvertis (produits alimentaires issus de la meule mais aussi production d’électricité)
  • de découvrir des friches industrielles où la force hydraulique fut essentielle à l’origine, mais aussi des norias, des carrières de meules, des scieries, des papeteries, des forges….

Ces journées spécifiques ne peuvent que nous aider à faire changer le regard des uns et des autres vis à vis des moulins et à ne plus considérer les propriétaires de moulins comme des défenseurs égoïstes de leurs maisons au bord de l’eau.

Au mois de mai, des événements parallèles peuvent être associés à ces journées : La Nuit des Musées et la Fête du Pain.
En inscrivant, quand c’est possible, la manifestation dans le cadre de la Nuit des Musées (nuit du 14 au 15 mai), la visite peut prendre une dimension intéressante et surprenante : un moulin à vent illuminé devient un spectacle émouvant et esthétique.

La Fête du Pain qui débutera le lundi 9 mai pour s’achever le lundi 16 mai peut être l’occasion d’un partenariat avec les boulangers voisins et un atout supplémentaire pour les moulins producteurs de farine.

Nous souhaitons une mobilisation encore plus importante qu’en 2010 (plus de 300 sites proposés à la visite) pour que le public saisisse toute l’importance de ce patrimoine, qu’il soit moulins à eau, à vent, à traction animale, éolienne, norias, musée…

Une belle action pour défendre nos moulins !

Paru dans le Monde des Moulins n°36 d’avril 2011

Catégories : Journées des Moulins

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *