Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

56cEdito

Ouverture…
Notre Fédération, année après année, préconise l’ouverture, car c’est la seule voie qui permettra de donner force et notoriété à notre mouvement. Nous savons que notre Fédération est riche d’une spécificité pluriculturelle dont notre revue « LE MONDE DES MOULINS » porte témoignage. Notre champ de connaissances, d’expertise, de développement, repose sur trois sujets d’étude, trois éléments à promouvoir : les moulins à vent, les moulins à eau et les carrières de meules.
Développer autour de ces objets patrimoniaux des thématiques dynamiques et porteuses d’avenir, telles que les « Moulins Producteurs », « Destination Moulins », « Journées Européennes des Moulins », donne cohérence et perspectives à nos axes de travail. Cette spécificité que nous portons ne doit pas craindre de se confronter aux autres. La force collective naît de la richesse de chacun.
La FDMF a été la première à s’inscrire dans la démarche collective proposée par l’OCE (Observatoire Continuité Ecologique), regroupant 12 associations nationales pour la demande d’un moratoire à l’exécution du classement des cours d’eau. Cela témoigne de notre engagement pour une ouverture constructive avec d’autres partenaires.
Parallèlement, il s’agit aussi de créer les conditions d’une ouverture vers le milieu institutionnel et les administrations. Nous savons que, si nous ne sommes pas présents, reconnus, écoutés, et si nous sommes perçus comme une structure irresponsable, lois, textes, décrets et circulaires d’application continueront d’être élaborés sans les moulins et parfois contre eux. C’est pourquoi nous nous refusons à toute opposition systématique, souvent démagogique, car elle discrédite le mouvement général en faveur des moulins. Pour peser sur des décisions, il faut participer sans compromission à la discussion, à la confrontation si nécessaire, faire des propositions et les imposer quand c’est possible.
Ce choix n’est pas le plus facile, mais c’est le choix de la raison, de l’efficacité et de l’avenir.
Il est enfin une ouverture capitale pour laquelle chacun sur le terrain peut (et doit ?!) s’engager : ouvrir les portes des moulins au grand public ! Les moulins à vent, dans ce domaine, sont un exemple à suivre. Gérés par une association, une commune, ils s’engagent dans les Journées Européennes des Moulins, le troisième week-end de mai, avec un savoir-faire et un investissement qui attirent le grand public, la presse et les élus. Les animations qui accompagnent ces journées séduisent le public épris de Patrimoine… Les moulins à eau gagneraient beaucoup à s’inspirer de ces expériences. Si des moulins sont ouverts pour ces Journées, trop nombreux sont ceux qui restent clos. Gageons que l’édition 2016 verra un infléchissement vers plus d’ouvertures, plus d’animations, plus d’engagements.
Ce numéro d’avril du Monde Des Moulins annonce le printemps… Je souhaite que, lorsque vous le recevrez, vous ayez, comme beaucoup d’entre nous, un petit moment d’émotion à découvrir son contenu qui alimente cette passion qui nous rassemble.
Enfin, je voudrais m’adresser à ceux et celles qui traversent un moment difficile, en les encourageant à rester optimistes malgré tout, en s’inspirant du proverbe qui nous dit : « Par temps de pluie, pensons au soleil qui va suivre… »

Bonne lecture.

Alain Eyquem

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S’abonner au Monde des Moulins...

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.