Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Masquée par les broussailles et les arbres, l’éolienne Bollée a été mise en valeur par les services techniques de la ville de Saint-Avertin (Indre et Loire). Toute en fonte, elle se compose d’un rotor caréné de 3,50 m de diamètre soutenu par des haubans, auquel on accède par un escalier en spirale autour d’une colonne. Ce système de pompage, relate la Nouvelle République, a été construit en 1185 par Victor Blanchard, banquier à Tours, puis racheté en 1187 par Maurice Cottier, propriétaire du château de Cangé.

L’éolienne du bois des hates

Seulement 350 exemplaires de ce système de pompage d’eau ont été installés en France. Avec plus de 60 éoliennes Bollée, l’Indre et Loire se positionne comme le département qui en compte le plus. Une idée originale de balade dans la forêt de Tours.

La Nouvelle République du 23 septembre 2013

Paru dans le Monde des Moulins n°47 de janvier 2014

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *