Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Partie intégrante du domaine d’Ors, qui n’existe plus, le moulin situé à Châteaufort vient de recevoir le label octroyé par la région pour valoriser des sites non protégés. Les atouts de Châteaufort sont – enfin – reconnus ! Ancien moulin à blé alimenté par la Mérantaise, le Moulin d’Ors, implanté depuis des siècles dans cette commune de la Haute-Vallée de Chevreuse, vient de se voir attribuer par le Conseil Régional d’Île-de-France le label de Patrimoine d’intérêt régional. L’objectif de ce label est « d’identifier et de distinguer des sites qui, bien que non protégés au titre des Monuments Historiques, présentent un réel intérêt patrimonial », précise le Conseil Régional. Propriété communale depuis 1989, le Moulin d’Ors est géré depuis 1995 par le Parc Naturel Régional de la Haute-Vallée de Chevreuse, selon un bail emphytéotique de 99 ans. « On est très contents de cette nouvelle, c’est une belle reconnaissance », se réjouit Sophie Dransart, chargée de mission patrimoine culture au PNR.

le PNR de la Haute-Vallée de Chevreuse, Châteaufort. Le moulin bénéficie d’une « position pittoresque » à flanc de colline et contre le pont. LP/MG

Il faut dire que le site sélectionné a quelques atouts qui le démarquent des autres. Situé à l’entrée du domaine d’Ors, qui a été rasé, le moulin désormais situé au cœur d’une vaste réserve naturelle de plus de 10 hectares, bénéficie d’une « position pittoresque » à flanc de colline et contre le pont. Si ses éléments actuels datent de la première moitié du XIXe siècle, tout laisse à penser qu’il aurait un fondement médiéval. Sa présence est en tout cas mentionnée dans des documents dès 1694.

le PNR de la Haute-Vallée de Chevreuse, qui gère l’édifice, compte sur les aides octroyées avec le label pour restaurer la roue du moulin. LP/MG

« On a dressé un inventaire de plus de 80 moulins sur le PNR : une dizaine se distinguent par leurs particularités, dont le Moulin d’Ors, reprend Sophie Dransart. On peut encore voir quelques vannages du circuit hydraulique, la roue est encore visible à l’extérieur, ce qui est assez rare à l’échelle de notre territoire. Il y a aussi son architecture, une façade en meulière et des ouvertures en demi-lune. Le bâtiment bénéficie d’une certaine élégance. Il est plus moderne par sa verticalité, un aspect assez typique des moulins dits à l’anglaise. » Cela détonne un peu, puisqu’on a tendance à trouver sur le territoire des moulins d’aspect plus rural, des « maisons de village », construites à l’horizontale.

Texte de Virginie Wéber – le parisien le 10 juillet 2020

Paru dans le Monde des Moulins n°74 d’octobre 2020

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *