Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

mdm58Edito

« Seul l’arbre qui a subi les assauts du vent est vraiment vigoureux, car c’est dans cette lutte que ses racines, mises à l’épreuve, se fortifient. » (Sénèque – 1er siècle)

Rentrant du voyage d’étude de notre Fédération en Dordogne, je ne puis m’empêcher de vous faire part de ma grande satisfaction d’y avoir participé. Nous avons pu découvrir des sites remarquables, avec des moulins bien en phase avec l’idée que nous nous faisons de leur véritable avenir : producteurs d’huile de noix par exemple, centres culturels témoins d’un riche passé industriel (forges, papeterie), « chemins de meuniers » qui sillonnent le département en liaison avec les structures départementales, plus de 4000 visiteurs à l’occasion des Journées Européennes des Moulins de mai, des élus présents sur tous les sites visités, un accueil au Conseil Départemental où nous avons pu faire part du désarroi des propriétaires de moulins à eau, à l’heure de la restauration de la dite « continuité écologique » (encore une exception française !). Nous avons pu, à ce sujet, constater la grande perplexité des élus qui, de plus en plus nombreux, partagent notre point de vue et s’inquiètent des dépenses qui deviennent effarantes si on globalise les sommes annoncées, alors que les effets escomptés sont loin d’être avérés !
Ce voyage fut l’occasion, pour nous tous, venus des quatre coins de France, de renforcer notre détermination à promouvoir et défendre les moulins en affirmant qu’ils ont bien un avenir. Cela oblige chacun évidement à s’engager dans l’ouverture de ces précieux témoins, à développer l’accueil sur les sites, à professionnaliser les productions, à les insérer dans les politiques territoriales de développement touristique, à s’engager pour certains à produire de l’hydroélectricité et rejoindre ainsi les nombreux producteurs dans le cadre de la transition énergétique, à se rapprocher des DRAC qui nous aident à mettre en évidence la valeur patrimoniale de nos moulins (archéologues et historiens nous sollicitent de plus en plus souvent, en s’étonnant que de nombreux aménagements imposés ne tiennent pas compte du bilan patrimonial des sites). Grande fierté enfin de voir que des associations sur le terrain font preuve de grandes compétences et débordent d’activité. L’Association Périgordine des Amis des Moulins (APAM) en est un bel exemple.

  • Au niveau national, l’activité n’en est pas moindre en cette rentrée :
  • Participation le 10 octobre à la réunion du groupe de travail « Moulin et continuité écologique » au Ministère de la Culture en présence d’un représentant du Ministère de l’Écologie. Nous affirmerons avec force les positions et propositions que nous défendons en demandant des avancées significatives car sur le terrain rien ne s’améliore !
  • Bouclage du rapport de la mission d’expertise que nous menons sur 11 sites en situation de blocage face aux aménagements proposés par l’administration. Le rapport final sera présenté à Madame la Ministre de l’Écologie
  • Dépôt du livre blanc et des signatures récoltées dans le cadre de la demande de Moratoire.
  • Lancement des Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier de mai 2017, pour lesquelles nous venons de recevoir le parrainage de Madame la Ministre de la Culture, Audrey Azoulay. Pour la deuxième année consécutive, ces Journées spécifiques des moulins reçoivent la reconnaissance de notre institution : une belle récompense pour vous tous (plus de 500 sites) qui avez œuvré pour ces Journées, en 2016. Cette année, un nouveau site internet de belle facture les rendra encore plus attrayantes :
  • Préparation des sixièmes Rencontres Techniques de la FDMF, début 2017, en Île-de-France
  • Organisation du Congrès en Mayenne les 2, 3 et 4 juin 2017
  • Préparation, déjà en cours, du 3e Forum National des Moulins Producteurs, en mai 2018, en Charente-Maritime.

Que chacun comprenne que les activités développées au niveau local, en cohérence avec les actions nationales, sont la preuve que les moulins ne resteront pas inertes, et que ceux qui tentent de nous mettre en difficulté génèrent chez nous tous une énergie positive qui nous renforce !

Bonne rentrée à tous.

Alain Eyquem

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S’abonner au Monde des Moulins...

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.