Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Avec ses partenaires nationaux

France Hydro Electricité

Rencontre avec Madame Pénalba, Présidente, Monsieur Lévy, Directeur. Dans le cadre du partenariat de la FDMF et FHE, une fructueuse rencontre s’est tenue le mercredi 20 novembre 2013, à Paris, dans les locaux de l’Association Nationale de la Meunerie Française (ANMF). La FDMF était représentée par son Président Alain Eyquem, Alain Mazeau, son Vice-Président et Christian Péron, son secrétaire. Ce fut l’occasion de renouveler la Convention signée en 2010 pour trois nouvelles années. Chacun a pu se féliciter de la convergence de point de vue des deux structures tant sur le plan stratégique pour les relations avec les diverses administrations que sur les actions futures à mettre en place. La FDMF a précisé qu’elle s’associait aux recours engagés par FHE concernant les arrêtés de Classement et a présenté les différents chantiers en cours. Après un tour d’horizon des actions de partenariat en cours (Journées Européennes des Moulins qui ont lieu en mai, projet Restor Hydro, développement de la filière de la petite hydro électricité), de nouvelles pistes ont été ouvertes, avec en particulier une préparation commune à de futurs contentieux si cela devenait nécessaire en raison des conséquences des nouveaux classements.
Les adhérents en seront informés plus précisément dans la Lettre de la FDMF.

De gauche à droite A. Mazeau, C.Péron, A. Pénalba, Présidente FHE, A.Eyquem, Président FDMF. Photo M.Lévy France Hydro.

Fondation du Patrimoine : concours “Nos moulins ont de l’avenir”

La Fondation du Patrimoine, les Fédérations Nationales de sauvegarde des Moulins ont décidé en 2007, sur une proposition d’Yves Ruel, Président fondateur de la Fédération Des Moulins de France, de créer un concours annuel “Nos moulins ont de l’avenir”, avec l’objectif de promouvoir la sauvegarde et la valorisation des moulins.

Si tous les meuniers du Monde commençaient à se donner la main. De gauche à droite : Joseph Puig (Pyrénées-Orientales), maire de Claira – Elodie Campoy, Développement territorial/Reconquête des friches agricoles, Jacques Bucki, Maire de Lambesc (Bouches-du-Rhône), Albert Antoniol, Président Conservatoire du Patrimoine de Lambesc. Photo D. Charpentier.

Le jury, réuni pour la sixième année le 26 septembre 2013, dans les locaux de la Fondation du Patrimoine, a pu désigner les lauréats parmi les quatorze dossiers de candidature reçus.

  • L’Association Conservation du Patrimoine de Lambesc (CPL) a été récompensée pour la remise en état du moulin à vent de La Bertoire, à Lambesc dans les Bouches-du Rhône. Voir le Monde des Moulins n° 44 page 11, d’avril 2013.
  • Le deuxième lauréat est la Commune de Claira, dans les Pyrénées-Orientales, pour la remise en état du moulin à vent de La Torre. Voir également le Monde des Moulins n° 43 page 4, de janvier 2013, et le Monde des Moulins n° 45 page 13, de juillet 2013.

Les représentants de la Fédération Des Moulins de France, siégeant au jury ont été particulièrement séduits par la capacité des candidats à fédérer autour de leur projet respectif les habitants mais aussi les étudiants, les associations, dont une association d’insertion des jeunes, la maison des jeunes et des entreprises. La remise en état du Moulin de la Torre à Claira est liée à un projet de reconquête des friches agricoles, celle du moulin de Bertoire à Lambesc va donner lieu à une modification du quartier.

Les lauréats de gauche à droite : Jacques Bucki, Maire de Lambesc, Joseph Puig, Maire de Claira, Albert Antoniol, Président du CONSERVATOIRE du Patrimoine de Lambesc, Monsieur Olivier APRUZZESE Directeur Général de UNIBETON France/Belgique ; Monsieur Jacki Gérard conseiller Général canton de Lambesc. Photo D. Charpentier.

Intervention de notre Président aux côtés de Frédéric Néraud, Directeur Général de la Fondation du Patrimoine. Photo D. Charpentier.

La remise des prix, respectivement de 5 000 €, aux deux lauréats a eu lieu le mercredi 20 novembre à Paris, au salon des Maires et des Collectivités.

CILAC : Découverte du patrimoine industriel de la région du Bugey dans l’Ain

Depuis quelques années, la Fédération Des Moulins de France est membre adhérent de l’Association Nationale “Comité d’Information et de Liaison pour l’Archéologie, l’étude et la mise en valeur du patrimoine industriel” (CILAC).
La sortie 2013 était organisée par la société savante le Bugey, membre du CILAC, sous la houlette de son Président Gérard Salagnon, entouré de membres actifs de l’Association (septembre 2013).

Roue de la cuivrerie de Cerdon . Photo D. Charpentier.

Gérard Salagnon nous a accueillis sur le ton d’une note de Brillat-Savarin né à Belley dans l’Ain : “Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit”. Nous avons été comblés !
Du musée du cheminot à Ambérieu-en-Bugey (http://musee.cheminot.free.fr/) aux soieries Bonnet à Jujurieux (http://www.ain.fr/collectionsbonnetjujurieux/), en passant par la cuivrerie de Cerdon (http://www.cuivreriedecerdon.com/), ces différentes visites avaient pour objectif de nous interpeller sur ces différents sites et sur leur devenir. Le samedi fut clôturé par un spectacle “les soyeuses” de Marie Hélène Ciocca, donné dans l’entreprise Bonnet.
Le dimanche fut consacré à la visite du musée du peigne et de la plasturgie en compagnie de Virginie Kollmann-Caillet, conservatrice, à la visite de l’usine “La Grande vapeur à Oyonnax (http://www.youtube.com/watch?v=-tNL6NlVNXM), des glacières de Sylans (http://www.cclacnantua.fr/les-glacieres-de-sylans), près de Nantua et du barrage de Géniciat.
Société savante le Bugey : societesavantelebugey@hotmail.fr – http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Bugey_%28soci%C3%A9t%C3%A9_savante%29-
Cilac : cilac@wanadoo.fr. – www.cilac.com

La ville de La Ferté-Sous-Jouarre

La Fédération soutient le projet du Centre d’Interprétation sur la Meulière de la Ferté-sous-Jouarre En prélude aux Journées Européennes du Patrimoine, suite au succès de l’exposition de 2012 et à la demande de nombreux intéressés, la municipalité a décidé de présenter à nouveau une sélection d’objets, d’outils et de documents, choisis parmi la riche collection meulière acquise par la Ville en 2006 (Exposition du 7 au 29 septembre 2013, au Centre d’art de l’ancienne synagogue). L’ensemble de cette collection a rejoint les locaux du futur Centre d’Interprétation sur la Meulière, qui fait actuellement l’objet d’une étude de scénographie.

De gauche à droite Marie Richard, Vice-Présidente du Conseil
Général de Seine et Marne, Présidente de Moleriae, Dominique
Charpentier, Secrétaire de la Fédération Des Moulins de France,
Nathalie Pierre, Maire de la Ferté-Sous-Jouarre accueillant les
invités lors du vernissage. Photo E. Charpentier.

La Fédération Des Moulins de France, dont le siège social est à La Ferté-Sous-Jouarre, s’est engagée auprès de la mairie de la Ferté-Sous-Jouarre, à déposer son fonds documentaire d’ouvrages qu’elle a édités, acquis ou qui lui ont été offerts, ainsi que les revues “Le Monde des Moulins”, dès que le centre sera ouvert. Ainsi ce fonds sera mis à la disposition du grand public.

Avec les partenaires internationaux

E.FAITH

Les rencontres annuelles du 25 au 27 octobre 2013 à Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds (Suisse).
Ce dernier week-end d’octobre, la Fédération Européenne des Associations de Patrimoine Industriel et Technique (E.FAITH) organisait un week-end pour le Patrimoine Industriel et Technique avec la Haute École Arc.

Intervention B. Petit. Photo D. Charpentier.

Ce week-end donna une nouvelle fois l’occasion de rencontres pour les bénévoles et les associations non gouvernementales qui oeuvrent en Europe pour l’étude, la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine industriel et technique.
Depuis 2006, la Fédération Des Moulins de France, adhérente d’E.Faith, participe à ces rencontres.
Le patrimoine industriel du Canton de Neuchâtel est riche de sites exceptionnels, comme celui des mines de la Presta qui exportait son bitume dans toute l’Europe, ou d’autres, comme la Cité Suchard révélatrice de certaines politiques industrielles, sans oublier l’importance mondiale du canton dans le développement de l’horlogerie. Les participants ont donc pu voir un large panel des trésors industriels de la région, sous la houlette d’Agnès Gelbert Miermon, coordinatrice de la Recherche appliquée de la Haute École Arc Conservation-restauration, des étudiants et de leur encadrement.

Un des moulins de la ville de Serrières (Neuchâtel) . Photo D. Charpentier.

Outre les présentations des diverses associations et du projet Restor Hydro (nous étions une trentaine), deux thèmes principaux étaient au programme : le patrimoine industriel et technique en danger, et la préparation pour 2015 de l’Année Européenne du Patrimoine Industriel et Technique.
Depuis le lancement de la campagne pour une année européenne du patrimoine industriel, initiée par E.Faith, 19 pays ont signé le mémorandum (150 associations en avril 2013). Suite au rapport du Conseil de l’Europe invitant l’Union Européenne et l’Unesco à examiner la possibilité de lancer, avec le Conseil de l’Europe, l’année européenne du patrimoine industriel en 2015 (réunion du 3 mars 2013).
L’interrogation des participants : quelle attitude doit-on adopter en l’absence de nouvelles du Conseil de l’Europe ? Les participants font le projet d’initier des manifestations spécifiques pour mettre l’accent sur la sauvegarde du patrimoine industriel durant l’année 2015, quelle que soit la position de l’Europe.
La Fédération Des Moulins de France, l’Association Moleriae, l’Association la Forme Ronde travaillent déjà sur un programme spécifique pour l’année 2015.

E. Faith : http://www.e-faith.org/
Haute École Arc Conservation-restauration : http://www.he-arc.ch/

TIMS : Voyage en Grèce

Entre deux Symposium qui se déroulent tous les quatre ans, la TIMS (The International Molinological Society) organise une excursion à la découverte d’un pays et de ses moulins. Après le Symposium au Danemark en 2011, l’excursion s’est déroulée, cette année, en Grèce, du 5 au 13 octobre 2013. Quatre membres de la FDMF ont participé à ce voyage et pu établir ainsi des liens avec des participants, tous concernés par les moulins, venus des quatre coins de la planète (Japon, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Roumanie, Pays-Bas, Suède, Hongrie, Allemagne, Belgique, Suisse, Chypre,…).

Deux moulins à vent sur la colline de Kranidi, en Argolide

Lors de ce périple dans le Péloponnèse, sur l’île d’Andros, en Attique et en Béotie, les nombreux moulins à tour de chute n’ont pas manqué d’attiser la curiosité des participants découvrant pour beaucoup d’entre eux ce type de moulins hydrauliques. Nous aurons l’occasion, dans les colonnes du Monde Des Moulins, de présenter ces moulins particuliers. Hors des sentiers touristiques, au coeur de la campagne grecque, beaucoup furent étonnés de découvrir aussi des moulins à vent à axe vertical, qu’il est rare de rencontrer.

Canal d’amenée et tour de chute du moulin de Karkalou, en Arcadie.

Moulin à axe vertical en ruine de la colline du Phrophète Elie sur l’ile d’Andros

Moulin à axe vertical de Hones en cours de restauration, Ile d’Andros

La Grèce a privilégié en priorité les monuments antiques et le patrimoine moulin n’a pas encore suffisamment été réhabilité. Beaucoup de travail reste donc à faire pour mettre en valeur des moulins dont la spécificité mérite d’être médiatisée. Ces nombreux moulins délaissés témoignent d’un riche passé industriel et agricole. Gageons que ce voyage aidera les bonnes volontés, qui ne manquent pas dans ce pays, à finaliser des projets de réhabilitation.

Trémie, babillard et meules du moulin de Demaina, en Argolide

Alain Eyquem
Photos : Michel Lajoie-Mazenc

Paru dans le Monde des Moulins n°47 de janvier 2014


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *