Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Voilà plus de deux ans que la Fédération est en contact avec l’école de Chaillot.
Lundi 4 juillet, nous étions invités, avec l’Associaiton Régionale des Amis des Moulins du Limousin, à la restitution des travaux de ses ateliers menés par les élèves architectes de la promotion 2009-2011 du DSA (formations de spécialisation en architecture) Architecture et Patrimoine.
Ces ateliers se sont déroulés à Saint Léonard de Noblat en Haute Vienne, à Curtisoara en Roumanie et à Nauplie en Grèce.
Ils ont fait l’objet d’une exposition de 80 tableaux qui présentent les quatre sites miaulétous (Saint Léonard de Noblat) ainsi que deux ateliers européens : la forteresse de Nauplie en Grèce, et un réseau de « maisons fortes » en Roumanie.
L’exposition fut présentée au Moulin du Got, du 19 juillet au 20 septembre. Elle sera également visible du 7 novembre au 22 janvier 2012, à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris, avant d’entamer un tour de France.

Moulin de Maître Pierre. Photo Gérard Rivet

Les Ateliers de l’Ecole de Chaillot : « Apprendre à voir et à transmettre »

Depuis plus de 120 ans, l’Ecole de Chaillot à Paris assure l’expertise française en matière de patrimoine architectural. Elle dispense une spécialisation en deux ans pour former les « Architectes du Patrimoine ».
Dans le cadre d’un enseignement pluridisciplinaire, les « Ateliers de Chaillot » permettent de confronter les connaissances acquises à l’épreuve de la réalité du terrain.
L’étude porte sur des édifices anciens significatifs dans leur environnement urbain et paysager afin d’établir un projet de conservation et de mise en valeur.
En octobre, trente quatre « Chaillotins » ont découvert la ville de Saint-Léonard de Noblat et son inscription dans le site.
En conjuguant visites, travail de relevés, lecture de la ville et de son contexte, rencontre avec les habitants et les institutions, quatre équipes ont aiguisé leur regard sur les moulins du pont de Noblat et trois maisons du centre ville : la maison à la tour carrée, la maison médiévale « Colignon », la maison sur les remparts – porte Champlepot (rue Jean Jaurès).
Tous fondés à l’époque médiévale, ces édifices occupent des emplacements stratégiques. Ils ont subi des transformations complexes, notamment au XVII et XIXèmes siècles, mais aujourd’hui, malgré un intérêt patrimonial reconnu, ils sont en sommeil.

Photo Gérard Rivet

Des caves jusqu’aux combles, des niveaux d’eau jusqu’aux enceintes… de nombreux indices ont été recherchés et mis à jour. Dessinés, analysés, les éléments relevés sur place ont ensuite été croisés avec les données historiques et archéologiques existantes. Encadré pendant toute l’année à l’Ecole de Chaillot, le travail des ateliers a permis d’établir des diagnostics. Les réflexions se sont portées sur le devenir de ces édifices, sur les conditions de leur conservation et les nouvelles affectations envisageables afin de les transmettre aux générations futures.
Apprendre à voir pour comprendre, apprendre à discerner l’intérêt et la richesse des lieux afin de les transmettre et les projeter, tel est l’enseignement de l’Ecole de Chaillot.
Apprendre à voir c’est aussi raconter, donner à voir et partager. Tel est l’objet de la restitution et de l’exposition au cours desquelles seront présentés deux ateliers européens : la forteresse de Nauplie en Grèce et un réseau de « maisons fortes » en Roumanie.

Véronique VILLANEAU-ECALLE
Architecte du Patrimoine
Professeur associé chargé des ateliers de l’Ecole de Chaillot.

Paru dans le Monde des Moulins n°38 d’octobre 2011


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *