Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Parmi les treize nouveaux sites ajoutés à la liste du Patrimoine Mondial de L’UNESCO, a été inscrit en juin 2009 le système hydraulique historique de Shushtar : ponts, barrages, canaux, constructions et moulins, du passé au présent (Iran)

Moulins à eau à SHUSTAR (sud-ouest de l’IRAN) été 2007. Photo Jean Bernard Techoueyres

Le système hydraulique historique de Shushtar a été inscrit en tant que chef d’oeuvre du génie créateur humain. Il aurait été entrepris dès Darius le Grand, au Vème siècle avant J.C. Il s’agit de deux grands canaux de dérivation des eaux de la rivière Kârun. L’un d’entre eux, le canal Gargar, fournit encore de l’eau à la ville de Shustar par une série de tunnels et fait fonctionner tout un ensemble de moulins.
Après une falaise spectaculaire, l’eau tombe en cascades dans le bassin aval, avant d’entrer dans la plaine au sud de la ville, où elle a permis le développement de vergers et de terres agricoles sur une surface de 40 000 ha dénommée Mianaâb (le Paradis). Le bien comprend des lieux remarquables, dont le château Salâsel, centre de contrôle de tout le système hydraulique, la tour Kolâh-Farangi qui mesure le niveau de l’eau, des barrages, ponts, bassins et moulins. Il témoigne du savoir-faire des Elamites et Mésopotamiens, ainsi que de l’expertise plus récente des Nabatéens et de l’influence du génie civil romain.

Informations tirées du site Internet du Patrimoine de l’UNESCO

Paru dans le Monde des Moulins n°32 d’avril 2010

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *