Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Le programme était le suivant :

Pompes et norias

– Le renvoi de forces dans les machines antiques d’élévation d’eau.
– Une noria sur les bords de la Loire ?
– The Londinium roman water-lifting machines.
– La pompe romaine de Lyon.
– Les pompes de cale et l’évacuation de l’eau de sentine sur les navires antiques.
– Roman wooden force pumps.

pgard
Le pont du Gard – photo DR.

Mines et carrières

– Refoulement de l’eau dans des galeries de mine en Dacie.
– L’archéologie de l’eau dans les mines d’or en alluvions du nord-ouest de l’Espagne : le cas de Las Medulas.
– Une lecture technique du site romain de Las Medulas : à propos de la ruina montium.
– La machine de sciage des marbres d’Ephèse.
– A stone relief of a water-powered stone saw at Hierapolis, Phrygie.
– Sciage hydraulique et tentative de mécanisation du travail dans l’Antiquité : causes possibles d’un échec.
– Visite de la meunerie de Barbegal

Moulins, usages agricoles et artisanaux de l’eau

– L’utilisation de l’eau dans la Catalogne romaine : le cas de Iesso (Guissona).
– Water mills in Israël.
– Le moulin de Saepinum (Molise) et l’utilisation de la force hydraulique en Italie péninsulaire à l’époque romaine.
– Les moulins de la villa du Vernai à Saint-Romain-de-Jalionas (Isère).
– Puits, conduites, aqueduc et moulin. Maîtrise et utilisation de l’hydraulique dans l’établissement de L’Auribelle-Basse (Ier-IIIe s. ap. J.-C. ; Pézenas, Hérault).
– Installations hydrauliques dans la plaine du Vistre à Nîmes, l’exemple de l’établissement rural antique du Mas Baudan.
– Moulin d’époque romaine à la Croix de Fenouillé (Castillon-du-Gard, 30).
– L’apport des meules dans la connaissance des moulins hydrauliques romains en Languedoc.

La présence de la Fédération à ce colloque, nous a permis :
– de renforcer notre volonté de rapprochement avec les chercheurs en France et à l’étranger,
– de rencontrer des auteurs prêts à publier chez nous à notre demande,
– de prendre connaissance des demandes sur le terrain ,
– d’enrichir notre fonds documentaire.

Tous les étrangers présents ont reconnu que le site de Barbegal était unique au monde et ont trouvé surprenant que la France ne l’ait pas encore aménagé pour le protéger, le reconstituer et le faire découvrir au public. L’édition des actes du colloque sera annoncée ultérieurement.

Dominique Charpentier – Article paru dans le Monde des Moulins – N°19 – janvier 2007


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *