Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Les moulins de Saint-André-de-la-Roche

  1. France
  2. »
  3. Provence-Alpes-Côte d’Azur
  4. »
  5. Alpes-Maritimes
  6. » Les moulins de Saint-André-de-la-Roche
Le pressoir. Photo Association de Sauvegarde du Patrimoine.
Moulin à la génoise - meules de pierre. Photo Association de Sauvegarde du Patrimoine.
Vue aérienne des moulins. Photo Association de Sauvegarde du Patrimoine.
Address:
6730 Saint-André-de-la-Roche, Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France
Description:

Moulins à eau

Association de Sauvegarde du Patrimoine
http://www.moulins-saint-andre-de-la-roche.com/
patrimoine.saintandre@gmail.com
138 Quai de la Banquière
06730 Saint-André-de-la-Roche, France

Article du "Monde des Moulins" en relation :

Parler du moulin, ou plutôt des moulins de Saint-André, c'est parler de la naissance même du village... car c'est bien dans ces vieux murs, au bord du torrent, que tout a commencé... avant le château peut-être, ou en même temps.

Le Château des Thaon de Revel (classé Monument Historique en 1975), qui se trouve juste au-dessus, fut en effet construit en plein Moyen-Âge, au débouché des gorges de la Banquière, pour en commander le franchissement ; mais les seigneurs de l'époque n'avaient pas omis de prendre en main l'activité industrielle du "pays" : les moulins.
L'énergie hydraulique ne manquait pas : un canal amenait l'eau des grottes de Saint-André vers un grand bassin qui, sur la place du château, tenait lieu de plan d'eau. Les moulins s'édifièrent donc sur le flanc de la colline, en dessous du grand réservoir. Nous parlons de moulins au pluriel, car il dut y avoir plusieurs moulins à huile et à farine. Aux alentours de 1750, l'intendant général Joanini fait état de cinq moulins, deux à farine et trois à huile, alimentés par les eaux de quelques sources et du torrent de la "Banchiera". C'est au seigneur du fief qu'il fallait payer le droit de broyer grains et olives. La famille Thaon de Revel fut propriétaire de ces lieux jusqu'en 1860, date du rattachement de Nice à la France. À ce moment-là, fidèle au roi d'Italie, elle préféra retourner sur ses terres à Turin. C'est à cette époque que l'Asile Sainte-Marie acheta le moulin. Le moulin à farine arrêta son activité en 1936, le moulin à huile en 1962. Depuis, ce moulin est devenu propriété communale.
C'est en association avec la Fondation du Patrimoine que la commune a entrepris la restauration de l'ensemble.
C'est en 2011 que l'Association de Sauvegarde du Patrimoine a été créée et, depuis, elle s'investit dans des ateliers bénévoles pour la mise en valeur du site (adresse internet en fin d'article).

LIRE L'ARTICLE COMPLET

Jean-Marie Risso, secrétaire. Association de Sauvegarde du Patrimoine - Article paru dans le Monde des Moulins - N°53 - juillet 2015

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *