Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Moulin de l’Ecornerie

  1. France
  2. »
  3. Pays de la Loire
  4. »
  5. Vendée
  6. »
  7. Moulin de l’Ecornerie
  8. »
Moulin de l'Ecornerie photo www.lepecheurdesmaines.com
Moulin de l'Ecornerie photo www.lepecheurdesmaines.com
Moulin de l'Ecornerie photo www.lepecheurdesmaines.comMoulin de l'Ecornerie photo www.lepecheurdesmaines.com
Address:
85600 Saint-Hilaire-de-Loulay, Vendée, Pays de la Loire, France
Description:

Moulin à eau

Article du "Monde des Moulins" en relation :

A Saint Hilaire-de-Loulay, Jean Moreau, fils de meunier, nous présente son moulin familial, le "Moulin de l'Ecornerie", ayant appartenu à 7 générations de Duret, puis aux Duret-Moreau depuis son grand-père. La chaussée de 110 m de long a été construite en 1627. Suite à la mort accidentelle de son père, le moulin est resté à l'abandon de 1950 à 1990, date à laquelle Jean Moreau a commencé sa restauration à l'ancienne : d'abord le jour de son congé hebdomadaire pendant 4 ans, puis à plein
temps pendant 2 ans. Au terme de cette réhabilitation, il a créé son entreprise de meunerie qui a fourni les grandes tables de La Baule. Depuis 2003, la construction d'un four à pain complète cette réalisation. La roue de 5 m de diamètre et 62 cm de
large, en chêne et en vergne, est montée sur roulements à billes. Quand on entre dans le moulin, les repères tracés sur le mur de gauche témoignent des différentes crues de la Maine depuis 1914.
L'ensemble du mécanisme et des accessoires restaurés avec beaucoup de soins fait toute notre admiration. On peut remarquer en particulier un très bel indicateur de vitesse à boules.
Une fois la visite terminée, un apéritif nous est offert, délicieux et inégalable, préparé sur place dans le four à pain par Chantal et Jean Moreau.

Article paru dans le Monde des Moulins - N°13 - juillet 2005

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *