Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Minoterie Lambotte

  1. France
  2. »
  3. Normandie
  4. »
  5. Seine-Maritime
  6. » Minoterie Lambotte
Pignon nord-ouest de la minoterie sur lequel s'appuie le bâtiment d'eau abritant la turbine hydraulique - Cliché Inventaire général Haute-Normandie, D. Couchaux, 2002
Première étage, broyeurs à cylindres en fonte Cliché Inventaire général Haute-Normandie, Denis Couchaux, 2002
Premier étage, le conditionnement : ensachage de la farine et pesée des sacs - Cliché Inventaire général Haute- Normandie, Denis Couchaux, 2004.
Address:
76390 Aumale, Seine-Maritime, Normandie, France
Description:

Moulin à eau

Article du "Monde des Moulins" en relation :

La minoterie Lambotte située au coeur de la ville d'Aumale, en Seine- Maritime, est classée parmi les Monuments Historiques depuis le 28 mai 2004. Elle mérite à plus d'un titre une telle mesure protection : pour la qualité constructive et le parfait état de conservation du bâti mais plus encore pour la présence d'un parc mobilier exceptionnel qui en fait un témoin exemplaire de la dernière révolution technologique de la meunerie française.

Cette minoterie est édifiée en 1898, sur la rivière de la Bresle dont elle utilise l'énergie hydraulique, à l'emplacement d'un ancien collège de Jésuites fondé en 1585 et sur le site du Moulin du Roy. En 1817, le collège est transféré dans l'ancien couvent des pénitents et en 1848, le moulin du Roy est détruit. En 1868, le site est racheté par des industriels parisiens qui édifient sur la rivière un laminoir spécialisé dans la fabrication de baleines métalliques pour gaines et corsets. En 1897, l'usine fait faillite et les bâtiments sont rachetés par un certain Giraud, marchand de chiffons et faïencier à Aumale, qui reconvertit l'ancien laminoir en moulin à blé à meules et le fait exploiter par Dubourguet. En 1898, le moulin est entièrement dévasté par un incendie. A sa place est édifiée une minoterie moderne, équipée d'emblée de machines issues des dernières innovations technologiques hongroises : broyeurs à cylindres de fonte, bluterie plane ou plansichter. La plupart de ces machines sont de marque Davério (Zurich), grand constructeur suisse d'appareils de meunerie.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

Emmanuelle Real, chargée d'études pour le patrimoine industriel, Service régional de l'Inventaire Haute-Normandie - Article paru dans le Monde des Moulins - N°15 - janvier 2006

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *