Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Présence sur tous les fronts…
La crise sanitaire qui nous préoccupe toujours a mis à l’épreuve le monde associatif dans bien des domaines. L’obligation du confinement, les contraintes ensuite imposées logiquement pour résister à cette pandémie ont mis à mal le fonctionnement des structures associatives, privées de rencontres institutionnelles et d’organisation, d’ouverture des sites en manque de public, de poursuites de projets engagés… Nous pouvons cependant, à la sortie de la saison estivale et en cette période de rentrée, établir le constat que notre Fédération a pu surmonter ces difficultés grâce à son organisation qui s’avère solide, grâce à l’engagement sans faille de ses administrateurs, grâce aux moyens modernes de communication qui ont permis des rencontres virtuelles nouvelles mais finalement remarquablement utiles. C’est aussi l’occasion que j’éprouve de vous dire combien une Fédération nécessite un engagement total tant les champs d’actions sont multiples, les tâches nombreuses et quotidiennes. Il suffira à chacun de lire le compte-rendu d’activités que nous publions dans ces pages pour que l’on comprenne qu’une Fédération est engagée dans un tourbillon d’activités que seule la passion et le bénévolat sont capables d’assurer.
Pour ceux et celles qui auraient pu lire ça et là sur des réseaux sociaux que les Fédérations manquaient de fermeté par exemple dans le dossier de la RCE, voire feraient preuve de compromissions dans les discussions avec le Ministère, sachez qu’il y a là une forme de malhonnêteté intellectuelle, de désobligeance vis-à-vis des bénévoles intègres qui animent ces Fédérations. Écrire dans les réseaux sociaux n’autorise pas à diffuser de fausses informations pour diviser plutôt que rassembler. Nos adhérents ne sont pas dupes. Ils savent que pour défendre les moulins à eau, nous resterons fermes vis-à-vis du Ministère et que nous ne dérogerons pas à cette volonté d’être fermes mais aussi constructifs. L’engagement pour un recours contre le dernier décret en est la preuve. Les sollicitations de la presse nationale auprès des Fédérations montrent l’importance de nos structures pérennes pour défendre les moulins. Nous continuerons à travailler avec la FFAM et l’ARF pour trouver les positions communes à discuter face à l’Administration, mais soyons clairs, nous restons convaincus qu’il faut être présents dans le groupe de travail auquel nous sommes invités au sein du CNE et en présence du Ministère. La politique de la chaise vide ne sera jamais celle de la FDMF.
Sachez aussi que nous poursuivons les discussions avec la FFAM pour étudier les conditions techniques d’un rapprochement voire d’une fusion. En l’état actuel des choses, nous ne sommes pas adversaires, nous ne sommes pas concurrents, nous sommes solidaires et complémentaires et les discussions en cours le prouvent. L’intérêt supérieur des moulins nous oblige. Soyons confiants.
Enfin, soulignons la publication du n° 74 du MDM qui ne fut pas une mince affaire. Grand plaisir pour l’équipe de rédaction de vous offrir toutes ces informations qui nous l’espérons compenseront l’absence de rencontres physiques et chaleureuses. Merci aussi à cette équipe et à sa coordonnatrice pour ce travail de l’ombre, ingrat et difficile mais de grande qualité. De belles échéances en perspective se profilent et nous aurons l’occasion de nous retrouver en toute convivialité. À bientôt donc et peut être lors de notre Assemblée Générale du 10 octobre 2020, à Jonzac.
L’image de ces enfants au pied du moulin me semble être une belle lumière pour l’avenir des moulins ! Pourrions-nous garder comme eux cette propension à l’émerveillement et croire ainsi en ce que nous apprend Socrate lorsqu’il écrit que « La sagesse commence dans l’émerveillement » ?
Bonne rentrée à vous, fidèles lecteurs !

Alain Eyquem, Président de la FDMF
Bordeaux, le 7 septembre 2020

Voir le sommaire du n°74 >>

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *