Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Plusieurs défenseurs du patrimoine ont décidé de faire revivre la minoterie Lambotte, plus connue sous le nom du Moulin du Roy.
C’est un monument de l’histoire d’Aumale (Seine-Maritime), qui va retrouver ses couleurs d’antan d’ici quelques semaines. En effet, Thérèse Guinot et Pascal Carrez, tous deux membres de l’Association de Défense et de Sauvegarde des Moulins Normands-Picards, appuyés par Charlie Hédin, ont décidé de venir en aide à Francis Lambotte, propriétaire du Moulin du Roy. Leur but : redonner vie à l’ancienne minoterie. Mais pourquoi un tel intérêt alors que le site est en sommeil depuis plusieurs années ?
« Francis Lambotte s’est toujours battu pour garder son moulin. Ce bâtiment est classé aux Monuments Historiques.

Minoterie Lambotte (ou Moulin du Roy). Photo Wikipedia

Aumale est une ville d’histoire et le souhait de Francis Lambotte est de le transmettre. On voudrait créer un lien avec la nouvelle génération, expliquer le savoir-faire.»
Si l’association picarde a permis de faire ce lien avec Francis Lambotte, leur déclic, pour lui venir en aide, trouve naissance dans leur volonté de préserver le patrimoine.
« On ne peut pas le laisser s’en aller sans rien faire. Il ne faut pas que le moulin se dégrade. Nous sommes les héritiers de ce patrimoine. Nous ne sommes que de passage, pas le moulin.»
Avant de se fixer des objectifs, l’Association de Défense et Sauvegarde des Moulins Picards a décidé de relancer l’Association du Moulin du Roy. Si Francis Lambotte en reste le président, Thérèse Guinot et Pascal Carrez occupent respectivement les postes de secrétaire et trésorier, Charlie Hédin endossant le costume de membre actif.
« On va réadapter les statuts pour qu’ils soient conformes à une association à caractère public à but non-lucratif. Elle sera porteuse de nos projets. Cela va nous permettre de devenir partenaire de l’État. On veut créer une dynamique positive avec la recherche de mécénat pour préserver ce bien.»

Minoterie Lambotte – Salle des cylindres. Photo Wikipedia

Parmi les autres objectifs, les membres de l’association souhaitent relancer la turbine. Avant cela, quelques travaux ont été menés afin de permettre de nouveau d’accueillir du public : le moulin a été ouvert pour les journées du 14 juillet et du 15 août.
« Ce sera une répétition avant les Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre. En faisant revenir le public, on espère dégager des finances pour la remise en route de la turbine et faire quelques travaux extérieurs. Ces différentes restaurations, c’est un vrai plus pour Francis Lambotte, le moulin, la ville et toute la vallée de la Bresle. C’est comme un chantier archéologique.»
Ce sera l’occasion de susciter de nombreux souvenirs chez les Aumalois qui ont connu la minoterie quand elle fonctionnait encore.
Bravo et plein soutien de la Fédération Des Moulins de France !

D’après : https://www.dailyadvent.com/fr/news/41958cb56a75a882d971b8aef373ce69

Paru dans Le Monde des Moulins n°78 d’octobre 2021

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.