Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Une grave menace pèse actuellement sur le Moulinage des Mazeaux, situé à Tence en Haute-Loire.

Photo site internet http://moulinage-des-mazeaux.fr.gd/Histoire-du-moulinage.htm

Un moulinage qui possède une histoire commune avec Rochepaule, petit village ardéchois.
Cet ancien établissement rural mû par l’énergie hydraulique a produit du milieu du XIXème siècle jusqu’aux années 1990, du fil de soie naturelle destiné aux « fabriques » stéphanoises et lyonnaises. Cette activité tardive explique l’état exceptionnel de ce moulinage sur le plan immobilier, y compris les installations hydrauliques, mais aussi la qualité de tout l’équipement interne intégralement demeuré sur place : machines de la fi n du XIXème siècle, banques de dévidage, moulins à retordre, moteur à gaz pauvre etc…, que le moulinier faisait encore fonctionner il y a dix ans.
Le caractère unique et exceptionnel sur le plan européen a été confirmé par de nombreux experts mondiaux. En 1996, le Service Régional de l’Inventaire avait étudié ce moulinage et noté sur la base Mérimée son exceptionnelle qualité. En 2001, la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites d’Auvergne (C.R.P.S.) ne s’y était pas trompé non plus en émettant un avis unanimement favorable à une protection du site. L’arrêté d’inscription n’a jamais été signé. Le propriétaire décédé il y a quelques années, ses héritiers, conscients de la valeur patrimoniale des lieux, ont vainement attendu qu’un projet de valorisation par les collectivités territoriales voit le jour. Aujourd’hui, la Ville de Tence et la Communauté de Communes du Haut Lignon ont informé les propriétaires qu’ils n’entendaient pas préserver le site, considérant des équipements, notamment sportifs plus urgents. Chaque année, lors des journées du patrimoine, le site reçoit un nombre considérable de visiteurs, accueillis par l’Association Rochepaule pour Mémoire, Mémoire d’Avenir qui, depuis deux ans, est la seule structure à oeuvrer pour tenter de sauver le moulinage des Mazeaux. De nombreuses actions de vulgarisation grand public sont à son actif ainsi que la production d’un film « le cri d’un moulinage » réalisé par le cinéaste valentinois Jean Paul Despesse. Aujourd’hui il y a urgence, car les propriétaires héritiers, las de dix années de palabres et de fausses promesses, et ne pouvant entretenir un bien qu’ils n’occupent pas, ni assumer impôts et charges ont décidé de le mettre en vente au prix de 150000 euros. On imagine le désastre annoncé : l’immobilier sera transformé en résidence secondaire et les machines ferraillées.

Photo site internet http://moulinage-des-mazeaux.fr.gd/Histoire-du-moulinage.htm

L’association a demandé au C.I.L.A.C. (Comité d’Information et de Liaison pour l’Archéologie, l’étude et la mise en valeur du Patrimoine industriel) et à la Fédération des Moulins de France d’assurer une médiatisation nationale de ce crime patrimonial en préparation.
Dans l’intérêt du site, des générations futures et pour toute une mémoire ouvrière et féminine, elle lance un appel, toutes les formes d’aide étant les bienvenues.
On peut contacter l’Association Rochepaule pour Mémoire, Mémoire d’Avenir et son Président : pierre.herz@free.fr
Par courrier :
BP 403 07134 Saint Péray Cedex

Le film « Le cri d’un moulinage » qui relate bien la situation du moulinage est disponible au prix de 18 € (frais d’envoi inclus) à la même adresse.

Pierre Herz

Paru dans le Monde des Moulins n°36 d’avril 2011

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.