Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Parmi les projets scientifiques menés depuis plusieurs années sur le site des mines d’argent de Melle, la création d’un moulin à minerai… qui tourne enfin.
Florian Tereygeol, chercheur au CNRS, présent chaque année sur le site mellois pour mener des expérimentations, vient de faire les premiers essais d’un moulin à minerai, conclusion temporaire d’un projet débuté il y a 3 ans. Il s’agit d’un moulin utilisé dans les mines d’argent aux XIIIe et XIVe siècles. Il a été fabriqué sur le modèle d’un moulin trouvé sur le site minier de Castel-Minier, dans les Pyrénées. “La première année, nous avons fait appel sur place à un tailleur de pierre qui a taillé deux meules qu’il a fallu sortir d’un torrent. Une fois prêtes, nous les avons expédiées ici à Melle. L’an passé, on a commencé à monter le moulin, en perçant l’axe et en faisant le bâti. Cette année, nous observons comment se déroule le broyage”. Comme pour les autres expérimentations, l’intérêt n’est pas de faire tourner un moulin mais de voir la qualité de la mouture qui en sort, reprendre les méthodes de l’époque pour les comprendre et avancer dans l’analyse des sites archéologiques.

Cliché Nouvelle République : Légende : En attendant un moteur électrique suffisamment puissant, les essais se font à force d’homme

“Avec ce type de moulin, on broyait du minerai d’argent pauvre, qui contient peu de galène. Pour arriver à extraire le peu de galène, il faut le réduire en poudre pour ensuite laver et séparer par différence de densité”.
Le plomb argentifère était ensuite retravaillé pour en extraire l’argent.
Le projet continue : “Ce moulin, qui n’a jamais existé à Melle, dont l’exploitation s’est arrêtée avant son invention, représentait un progrès, un gain de temps, une fois mis au point”. L’an prochain, l’équipe continuera de tester ce moulin en utilisant un moteur électrique ; à l’époque il était entraîné par une roue à eau, l’eau servant aussi de lubrifiant. “On sait maintenant monter la meule et la régler, mais le projet n’est pas terminé. Nous devrons notamment estimer la quantité broyée”. Le moulin permettra également de mener d’autres expérimentations.

Les mines d’argent des Rois Francs sont ouvertes tous les jours de la semaine, avec six visites par jour, une le matin et cinq l’après-midi. Horaires et tarifs sur www.mines-argent.com, ou au 05.49.29.19.54.
MINES D’ARGENT DES ROIS FRANCS – rue Pré du Gué – 79500 MELLE
Tél : 0549291954 – Email : info@mines-argent.com
Web : www.mines-argent.com

D’après un article paru dans le quotidien “La Nouvelle République” le 04/07/2015.

Paru dans le Monde des Moulins n°54 d’octobre 2015

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *