Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Le Moulin du Panier

  1. France
  2. »
  3. Provence-Alpes-Côte d’Azur
  4. »
  5. Bouches-du-Rhône
  6. »
  7. Le Moulin du Panier
  8. »
Moulin avant. Photo Collectif Moulin du Panier31/10/2019
Moulin après. Photo Collectif Moulin du Panier
Moulin avant. Photo Collectif Moulin du Panier31/10/2019Moulin après. Photo Collectif Moulin du Panier
Address:
13001 Marseille, Bouches-du-Rhône, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France
Description:

Le jugement sur le fond de l'affaire du Moulin du Panier a eu lieu le lundi 22 décembre à 9h30 au Tribunal Administratif de Marseille.

Rappel des motivations
Le projet présente un aspect monumental disproportionné par rapport à l'environnement et à l'esprit de la place. La place des moulins, souvent interprétée comme une place de village au sein même d'une métropole, ne peut intégrer un tel projet sans perdre une part essentielle de son identité. Le règlement de la ZPPAUP a justement été conçu pour préserver, entre autres, le caractère particulier de ce type de lieu. D'un point de vue plus social et humain, ce projet, dont il est important de noter qu'il n'est pas d'ordre public, affiche sur la totalité d'un des 4 côtés de la place une présence privative exubérante niant la modestie et la simplicité des habitations avoisinantes, surtout celles implantées à quelques mètres dans l'impasse Colombani, celles-ci se trouvant du reste complètement écrasées par un énorme volume régnant à plus de treize mètres.

Compte-rendu de l'audience du 22 décembre
Le Collectif Moulin du Panier est très déçu par le déroulement et les conclusions de l'audience. Encore une fois, il ne comprend pas
pourquoi les juges évacuent systématiquement, et sans aucune justification ou explication, les nombreux points essentiels qu'il a
soulevés pour ne relever que ceux, justifiés certes, qu'il considère en réalité comme secondaires (débords de toiture, terrasse...).
Le coeur de la problématique engendrée par ce projet n'est jamais abordé. Qu'en est-il de la question essentielle de l'intégration de
cette réalisation démesurée et hyper moderne (80% des façades de l'atelier sont en métal gris anthracite et verre !) au sein de cette jolie place des moulins souvent décrite comme "petite place de village" ? Comment justifier, outre la question de la terrasse non autorisée relevée par les juges, la mise à l'écart ou l'ignorance par ceux-ci des nombreuses infractions formelles et très facilement vérifiables au règlement de la ZPPAUP ?

En conclusion, que nous reste-t-il à penser de cette expérience ?
- Que les règlements ne servent qu'à ceux qui ne les suivent pas ?
- Que les intérêts personnels priment sur ceux de la collectivité ?
- Que le point de vue des Bâtiments de France est à géométrie variable ?
- Que la ville de Marseille ne respecte en rien son patrimoine et par là-même ses habitants ?

collectifmoulindupanier@gmail.com

Voir nos articles parus dans MdM n°46 p 4 et 22 (octobre 2013) et MdM n°47 p 29 (janvier 2014)

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *