Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Les deux marseillais
(Gustave Larsonnier. Imprimerie de Oberthür, Rennes 1889)

C’ÉTAIT un meunier comme on n’en voit guère,
Un pur Phocéen, doux et bon enfant;
Il aurait moulu les os de son père,
Plutôt que cessé de moudre un instant…

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54303922.image.r=le+meunier.f158.langFR.tableDesMatieres


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.