Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Edito

Si le mois d’avril est le mois du printemps, c’est aussi celui de notre Congrès ! Pour toute association, cet événement revêt une importance particulière puisque c’est l’occasion, lors de son Assemblée Générale, de faire le point , de présenter les actions en cours et de proposer les projets à venir. Au-delà de ce cadre institutionnel, c’est évidemment l’occasion de rencontres, d’échanges, d’instants partagés. Pour ma part, en tant que Président, j’affectionne particulièrement ce moment, car, pour la quatrième année maintenant, j’ai pu vérifi er que la bonne marche de notre Fédération doit beaucoup à l’esprit de convivialité, de respect mutuel, de reconnaissance des compétences, de solidarité aussi parfois. Ces valeurs qui nous rassemblent et qui animent chacun de nos adhérents me donnent encore ce petit supplément d’énergie pour continuer la tâche au service des moulins. Je suis persuadé que, parmi vous, ceux qui sont en charge d’une association connaissent aussi ces sentiments. Je pense aussi aux membres de notre Conseil d’Administration, fi dèles travailleuses et travailleurs, désintéressés, assidus, dont les compétences donnent du corps à notre Fédération. Je suis parfois étonné, mais ravi, qu’en fi n de mandat, ils se représentent et repartent pour de nouvelles contraintes.
Je suis tout aussi surpris de constater que de nouveaux candidats acceptent ce travail. Nous voilà même obligés de modifi er nos statuts pour permettre à de nouvelles compétences de siéger en Conseil d’Administration en plus grand nombre et de mener ainsi à bien de nouveaux projets !
Il est capital de renforcer ainsi nos structures car le monde qui tourne autour des moulins, monde pas toujours favorable, demande des compétences de plus en plus affi rmées dans les domaines juridiques, économiques, scientifi ques aussi. Les contraintes environnementales, les obligations légales pour gérer un site et recevoir du public, les règlements et obligations administratives pour produire électricité, huiles, farines, papier …, les formations nécessaires pour conduire un moulin à eau ou à vent, la connaissance d’entreprises de restauration compétentes, les techniques d’approche des médias, nous obligent à l’excellence.
La Fédération se doit de relever ces défi s et de relayer auprès de ses adhérents des réponses adaptées. 
Les nombreuses demandes qui nous parviennent le prouvent. Les réponses à apporter aux propriétaires de moulins à eau, en prise actuellement avec l’administration pour des mises aux normes de sites, nous montrent que la pression continue et que l’aide est nécessaire au plus près du terrain (syndicat de rivière, Direction Départementale des Territoires, Etablissement Public Territorial de Bassin, …). C’est au niveau local aussi et surtout qu’il faut être présents, audibles, entendus, écoutés pour être effi caces. Nous nous y employons mais c’est à chacun de s’organiser localement en liaison avec la Fédération.
Au niveau national, en partenariat avec France Hydro Electricité et l’Association des Riverains de France (ARF), dont le professionnalisme est reconnu par tous, avec les conseils avisés de nos juristes, nous recherchons le dialogue et la concertation avec les nombreux interlocuteurs, ministères, administrations, agences pour faire connaître nos points de vue, nos contraintes. Un hypothétique recours au niveau national, un article de circulaire modifi é à la marge, voire supprimé par le Conseil d’Etat, a pour effet mécanique de valider et de renforcer cette circulaire sur de nombreux points concernant les moulins.
Evitons de telles erreurs stratégiques.
Nous restons convaincus que nous nous devons de promouvoir les moulins, plus que jamais, pour en démontrer l’existence et prouver qu’ils ont un avenir. À cet effet, nous nous sommes employés à initier le Premier Forum National des Moulins Producteurs qui se tiendra au coeur de notre Congrès, grâce au soutien de la commune de Laudun. Un marché des produits des moulins, ouvert au grand public, des tables rondes sur les problématiques actuelles qui se posent aux propriétaires de moulins à vent et à eau, publics ou privés, des animations et des informations, autant dire que le samedi 20 avril 2013, les moulins seront à l’honneur, à Laudun l’Ardoise, dans le Gard.
C’est avec grand plaisir que nous nous y retrouverons. Cet événement lancera aussi la cinquième édition des Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier, les 18 et 19 mai 2013. Ouvrons grand à nouveau nos moulins et soyons fi ers de leur existence ! Une belle récompense pour tous les bénévoles qui s’y consacrent.

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S’abonner au Monde des Moulins...

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *