Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Lacabarède (Tarn)

Le Moulin du Rebaut, longtemps nommé Moulin de la Forêt, est propriété de la famille Andrieu depuis sa construction en 1836 (huit générations). Pendant plus d’un siècle, les agriculteurs de Rouairoux, de Lacabarède et des villages environnants y amenaient leur production de céréales, afin de la transformer en farine pour confectionner leur pain et cuisiner tout au long de l’année. L’industrialisation a mis fin à cette activité, le moulin est resté un temps à l’abandon, privé de vie, jusqu’en 1996 où Franck Andrieu a choisi de s’y installer. Les bâtisses de pierre menaçaient ruine, il n’y avait ni eau courante ni électricité.
Courageusement, Franck a entrepris la rénovation, pièce après pièce. Sur la rivière Thoré qui alimentait le moulin en énergie, il a installé une mini-turbine qui lui fournissait un peu d’électricité, juste de quoi alimenter l’éclairage. « C’était mieux que rien, racontet-il, mais d’une part c’était très largement insuffisant et d’autre part, il fallait sans cesse nettoyer, enlever les feuilles et autres végétaux qui obstruaient l’alimentation en eau ».
Amener l’électricité au moulin, lui, sa compagne et leurs deux petites filles en rêvaient.
Mais cela demandait un investissement trop important pour qu’ils puissent l’assumer.
Didier Chabbert, élu à Lacabarède, a contacté le SDET (Syndicat Départemental d’Énergies du Tarn) en charge de l’électrification en milieu rural qui prenait en charge la moitié du coût. Restaient à trouver les 50 % restants.
Les contacts, démarches diverses ont duré une année jusqu’à ce que, finalement, l’élu local obtienne du Département le complément de financement. La liaison entre le transformateur (placé à l’entrée de la propriété) et la maison a été réalisée par Franck, avec l’aide des employés municipaux cabarédiens pour le creusement de la tranchée. Quelques jours avant Noël, par une belle après-midi ensoleillée, la fée électricité a fait son entrée au Moulin du Rebaut où les petites Maëva, Manon et leurs parents avaient déjà installé avaient déjà installé les guirlandes de Noël. Quel ne fut pas leur bonheur quand elles se sont parées de lumières multicolores ! Toute la famille se souviendra longtemps de ce jour du début de l’hiver 2015, et de la joie de pouvoir enfin utiliser sans contrainte le lave-linge, le sèche-cheveux, un convecteur, le four, et tant d’autres choses jusque-là interdites.
Franck Andrieu peut désormais envisager sereinement l’accueil de vacanciers dans les 2 chambres d’hôtes qu’il a déjà aménagées, et poursuivre la rénovation en cours de la troisième.

Frank Andrieu et sa famille sont dans un moulin désormais « tout confort ». Photo Le Tarn Libre

Contact : 05.63.61.34.78
Encore un bel exemple qui ne peut que nous ravir !

D’après un article du Tarn libre paru le 31 décembre 2015

Article Paru dans le Monde des Moulins n°56 – Avril 2016

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *