Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Septièmes Rencontres de la FDMF les 21 et 22 novembre – Espace Nouvelle-Aquitaine à Aiffres (Deux-Sèvres)

Dans la suite logique du travail cohérent et déterminé que nous réalisons depuis plusieurs années, les Septièmes Rencontres de la FDMF se sont révélées d’une grande richesse, par la qualité des intervenants et les thèmes de réflexion abordés. Des pistes novatrices ont émergé et devraient permettre d’orienter efficacement nos actions.
Signalons tout d’abord notre satisfaction d’avoir accueilli 58 participants à une période et en un lieu qui demandaient à chacun beaucoup d’engagement personnel pour être présent.
Satisfaction aussi de voir que les intervenants que nous avions sollicités ont répondu à notre appel (propriétaires de moulins, présidents d’associations de moulins des quatre coins de la France, experts, responsables au sein du Comité National de l’Eau (CNE), représentante du Ministère de la transition écologique et solidaire (MTES), partenaires (ARF, Moleriae), le monde de l’entreprise, et bien évidemment les membres du CA de la FDMF.
Trois sujets étaient au programme, et il convient de rendre compte des échanges constructifs qui ont émergé.

Intervention des Fédérations Européennes. De gauche à droite : Jontahan Cook (SPAB Mills Section – UK), Gabriele Setti,
Président (Associazione Italiana dei Mulini), Wouters Pfeiffer (Winds and Watermills of Netherlands), Armando Ferreira (Rede Portuguesa de Moinhos), Christian Péron (animateur FDMF). Photo Pascal Cazenave

L’Union Européenne des Moulins ? De gauche à droite : Armando Ferreira (Portugal), Silvano Bonaiuti et Gabriele Setti (Italie), Alain Eyquem (France), Jonathan Cook (Royaume Uni), Wouter Pfeiffer (Pays-Bas). Photo Pascal Cazenave

La meule au cœur des moulins. Intervention MOLERIAE. De gauche à droite : Marie Richard (présidente fondatrice), Dominique Charpentier (présidente). Photo Pascal Cazenave

L’Europe des Moulins

Depuis plusieurs années, la FDMF défend l’idée que l’universalité des moulins nous oblige à aborder la problématique des moulins sous l’angle de l’Europe. Lorsque nous avions initié les Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier, le troisième week-end de mai, nous étions dans le vrai. Lors des Rencontres, quatre pays étaient présents, en la personne des présidents des fédérations respectives : l’Italie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, le Portugal. L’Irlande, la Belgique et la Roumanie, excusées, sont dans la même logique. Ces amis européens nous ont présenté leurs fédérations et leurs chantiers, en exprimant le désir de projets communs. Ce furent des moments de découvertes captivants et les échanges ont montré combien nous étions en convergence sur l’analyse des situations et les projets à mener ensemble. Déjà deux projets sont sur les rails, concernant conjointement les moulins à vent et les moulins à eau ! D’autre part, la présentation des activités de l’Association européenne Moleriae a complété ce tour d’Europe des moulins et du patrimoine meulier. D’aucuns diront que les meules sont au cœur des moulins !

Les moulins acteurs de la biodiversité. De gauche à droite : Alexandra Samper, Moulin d’Edmond (Puy-de-Dôme), Martine Boyer, Moulin de Bonnes (Dordogne). Photo Pascal Cazenave

Les moulins acteurs de la biodiversité

Souvent présentés comme des obstacles, il fut intéressant de constater que les moulins pouvaient être considérés comme des sentinelles environnementales qui protègent la biodiversité et qui existent de manière spécifique dans leur environnement, témoignant ainsi de l’existence d’un biotope* particulier. Deux moments forts dans ces rencontres, avec le témoignage de deux de nos adhérentes.
Martine Boyer, propriétaire du Moulin de Bonne, sur la rivière de la Dronne en Dordogne, a brillamment présenté les investigations qu’elle a pu mener avec une association d’experts de la flore et de la faune (botanistes et naturalistes) du moulin. Photos, tableaux de relevés, commentaires… captivant ! De quoi argumenter si, d’aventure, certains projets d’aménagements ne prenaient pas en compte cette dimension environnementale et scientifique.
Cette approche scientifique et participative pourrait intéresser un grand nombre de nos adhérents. L’Association des Amis des Moulins de Nouvelle-Aquitaine, par l‘intermédiaire de sa présidente Elisabeth Cazenave, envisage de s’engager dans cette perspective qui pourrait aussi intéresser la région Nouvelle-Aquitaine. À suivre…
Alexandra Samper, membre du Conseil d’Administration de la FDMF et propriétaire du Moulin d’Edmond dans le Puy-de-Dôme, nous a aussi présenté la mise en pratique d’une démarche militante écologiste, sur le site du moulin, prouvant avec pragmatisme que le moulin pouvait être un refuge pour la nature, et les dispositifs qu’elle a mis en place avec l’Association du Moulin, au service de la biodiversité, ont captivé l’auditoire. Les moulins, vitrines écologistes, une belle piste pour leur promotion.

Restauration de la Continuité écologique et nouveau plan d’actions

Pour assurer le suivi de la mise en œuvre de ce nouveau plan d’actions, la FDMF voulait s’assurer d’un état des lieux objectif pour en rendre compte au ministère de la Continuité écologique et solidaire, sachant que sur le terrain, la situation ne semble pas s’améliorer, concernant les moulins à eau. Au-delà des slogans, des invectives et de la démagogie qui se répandent parfois, ici ou là, hors de notre Fédération, il était important d’interroger nos adhérents pour avoir une vision claire de la réalité du terrain. Nous avons élaboré un questionnaire-retour d’expériences auquel 140 propriétaires de moulins à eau ont répondu dans un délai de temps assez court. C’est une très bonne surprise, car en termes de statistique, cette forte participation est suffisamment représentative. Notre secrétaire, Lionel Barré, a ainsi présenté la synthèse de ces réponses sous l’œil attentif de Mme Coantic, du Ministère, et M. Miqueu, du Comité National de l’Eau. Une occasion rare d’informer ces instances de la mise en œuvre sur le terrain. Les échanges furent sereins et à la hauteur des enjeux. Une soirée réservée à l’écoute des propriétaires de moulins sur la situation de leur moulin permit à chacun de relater les problèmes rencontrés et parfois les solutions envisagées. Le représentant du CNE était le
« grand témoin » de cette séquence. Promesse est faite que ces témoignages seraient pris en considération. Il fut constaté, à l’évidence, que l’absence de concertation, les dysfonctionnements dans l’instruction administrative des dossiers, l’accompagnement financier inadapté mettaient en péril le devenir de ce plan d’action, alors que nous montrons notre volonté de participer à la réussite de sa mise en œuvre. La FDMF a fait plusieurs propositions, telles que la mise en place d’espaces de médiation au niveau départemental et d’un espace de co-construction et de médiation au niveau national. Nous avons été informés que les Fédérations seraient sollicitées pour un bilan de ce plan, en début d’année, sous l’égide du Comité National de l’Eau.

Intervention de Amélie Coantic, Ministère de la Transition Energétique et solidaire (MTES) et Claude Miqueu, Comité National de l’Eau (CNE). De gauche à droite : Lionel Barré (secrétaire FDMF), Claude Miqueu (CNE), Amélie Coantic (MTES), Alain Eyquem (Président FDMF), Christian Péron (trésorier FDMF). Photo Pascal Cazenave

Vers le Forum des Moulins Producteurs

Ces Rencontres ne sont qu’une étape. Les thématiques seront reprises lors du Forum et du Congrès dans les Hauts-de-France en avril 2020.

* Biotope : Milieu défini par des caractéristiques physicochimiques stables et abritant une communauté d’êtres vivants (ou biocénose). Le biotope et sa biocénose constituent un écosystème. Source : dictionnaire Larousse

Alain Eyquem, Président FDMF

Paru dans le Monde des Moulins N° 71 de janvier 2020


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *