Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

La quatrième et dernière réunion de ce groupe de travail auquel la FDMF participe s’est tenue au Ministère le 31 mai 2018. Pour rappel, l’objectif de ce GT était de préparer un texte validé par le CNE à proposer à Monsieur le Ministre de la transition énergétique et solidaire, fin juin, qui pourra prendre en compte (ou non ?!)
les propositions et recommandations préconisées pour améliorer les conditions de mise en place de la restauration de la continuité écologique, en particulier sur les sites hydrauliques.

Nous ne pouvons, à l’heure où nous écrivons cet article, en dévoiler le contenu puisqu’il n’a pas encore reçu la validation du CNE. Cependant, nous pouvons signaler que plusieurs propositions et amendements de la FDMF ont été pris en compte. Dans l’état actuel du contexte général, notre position constructive semble être suivie maintenant par l’ensemble des interlocuteurs et organismes. Suivant les résultats obtenus et si le Ministre s’appuie sur les recommandations du CNE, nous maintiendrons cette stratégie. Cependant, si nous nous heurtons à nouveau à des décisions inacceptables, nous ne manquerons de réviser notre positionnement et engagerons collectivement des actions moins consensuelles…

Nous resterons intraitables sur le problème des financements des travaux, l’implication des organismes des moulins dans les instances institutionnelles, la prise en compte des points de vue de tous les scientifiques experts, la notion de priorisation à partir de la grille multicritère que nous élaborons, le respect de la loi concernant la production hydroélectrique (article L214-18-1)
et la dimension patrimoniale des moulins.

Un point positif : en amont de la réunion du 31 mai citée ci-dessus, le CNE et la Directrice adjointe de la DGALN/DEB, ont convoqué les deux fédérations de moulins et ARF, le 22 mai, pour préciser ce que nous souhaitions. Nous avons pu, ainsi, développer les préconisations communes aux trois organismes. Nous réclamions, depuis longtemps, la tenue d’une commission spécifiquement « moulins » et avons demandé la reconduction de ce type de fonctionnement et de consultation. C’est pour nous le véritable niveau où nous souhaitons travailler et apporter au mieux l’expertise d’usage des propriétaires de moulins à eau.

La signification de la plupart des sigles employés sur ces pages a été donnée dans le MdM n° 63 p 9 et n°64 p 25

Michel Andreu, Jean-Marie Pingault, Alain Eyquem (représentants FDMF aux trois réunions du CNE)

Paru dans le Monde des Moulins 65 de juillet 2018


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *