Le site des Moulins de France
ArabicBasqueBelarusianBulgarianCatalanChinese (Simplified)CzechDanishDutchEnglishFinnishFrenchGermanGreekHebrewHungarianItalianJapaneseLithuanianNorwegianPersianPolishPortugueseRomanianRussianSpanishSwedishTurkishUkrainian

Moulin du Plessis

  1. France
  2. »
  3. Bretagne
  4. »
  5. Morbihan
  6. » Moulin du Plessis
Moulin du Plessis - Fonds Leclère légué aux Archives municipales
Address:
Lanester, France, Morbihan, Bretagne, France
Description:

Le Moulin du Plessis dévoile ses secrets
L’été, les quotidiens régionaux publient des articles fort intéressants sur des éléments de notre patrimoine. Nous vous incitons à lire cet article, publié le 20 août 2019 dans le Télégramme : https://www.letelegramme.fr/morbihan/lanester/histoire-le-moulin-du-plessis-devoile-ses-secrets-20-08-2019-12364040.php

En 2010, un employé de la ville signalait à Claude Le Colleter, membre du groupe Histoire et Patrimoine, une pierre curieuse, dans un talus à proximité du Moulin du Plessis.
Un fragment de meule
Il s’agissait d’un fragment de meule datant d’une époque où le moulin à aubes tournait à plein régime et où ses meules, profitant du mouvement alterné des marées, broyaient de grandes quantités de seigle pour la fabrication des pains. Ce fragment a été déposé aux archives municipales de la ville. Il a été exposé pour la dernière fois en 2012. Claude
Le Colleter (président de la Société d'archéologie du Pays de Lorient, passionné d'histoire locale) s’est intéressé à l’origine de ce fragment de pierre meulière.
Le site du Pinail, en forêt de Moulière, à Vouneuil-sur-Vienne, est une zone préservée de landes et de marais où abondent les carrières de meules ; c’est en le visitant que Claude Le Colleter a pu identifier la provenance des meules de cet ancien moulin.
« La quasi-totalité des meules de moulins du Grand Ouest proviennent de cette région. Une meule d’exposition, à l’entrée de ce site, révélait le même aspect et la même composition que celle du Moulin du Plessis. Et la documentation historique du site indique bien que la production des meules était exportée vers la Bretagne. Ce transport se faisait par gabares (bateaux à fond plat) jusqu’à Nantes, puis par navire jusqu’à nos ports côtiers comme Port-Louis, propice au commerce des matières d’importation », raconte Claude Le Colleter.
Dater ce fragment serait difficile, sans doute entre le XVIIe et le XIXe, mais c’est toujours intéressant de connaître les circuits commerciaux parfois longs, ici de 400 km, utilisés par nos ancêtres afin d’améliorer la technologie de leur vie quotidienne.
Ce moulin, d’abord moulin à marée, puis minoterie, enfin usine de confection, a été réhabilité en logement à usage locatif dans les années 1960.

Pour en savoir plus : http://patrimoine.bzh/gertrude-diffusion/dossier/moulin-a-maree-du-plessis-puis-minoterie-8-rue-de-pen-mane-lanester/69198273-0462-4012-86fc-391cc5f2519f

Article paru dans Le Monde des Moulins N°70 - octobre 2019

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *