French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Actualités

Le Monde des Moulins n°34

Edito

Rentrée
La saison estivale terminée, ce numéro 34 du Monde Des Moulins peut s’apparenter à un numéro de rentrée.
C’est le temps dévolu à la reprise des tâches que la vie quotidienne nous impose. Il en est de même pour notre fédération. La rentrée est déjà bien engagée au retour du voyage d’étude des moulins du Jura auquel j’ai eu le plaisir de participer. Parmi vous, certains lecteurs découvrent-ils peut-être qu’en deux moments de l’année, la FDMF offre à ses adhérents des moments forts de convivialité, de découvertes, de rencontres… En avril, lors de notre Congrès, deux jours sont consacrés à la découverte des moulins d’une région. En 2010 ce fut le Forez. Le voyage d’automne propose trois jours exclusivement consacrés au tourisme culturel sur la thématique des moulins et du Patrimoine Industriel. Cette année, nous étions en Franche Comté. Je réalise, non sans quelque fi erté, qu’organiser deux voyages dans l’année pour notre Fédération relève de l’exploit !
En septembre dans le Jura de nombreuses régions françaises étaient représentées par les participants, un peu à l’image de notre fédération dont l’implantation s’affi rme de plus en plus aux quatre coins de la France. La Bretagne, les Vosges, la Savoie, l’Aquitaine, Rhône Alpes, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Ile de France, Champagne-Ardenne, Le Limousin… autant de régions présentes dans ce séjour !
Une autre particularité aussi : plusieurs des participants à ce voyage sont membres actifs au sein d’une association régionale, départementale, locale où ils ont pour la plupart une responsabilité. Plusieurs d’entre eux sont engagés quotidiennement et donnent de leur temps sans compter. Je suis donc ravi que notre fédération offre par ces voyages, un moment de pause, un moment de respiration et de détente, comme une récompense à ceux et celles qui oeuvrent avec tant d’enthousiasme pour la cause des moulins… Ce fut aussi, durant ces trois jours, l’occasion d’échanges fructueux entre les responsables. La rentrée c’est aussi la tenue des « Deuxièmes Rencontres Juridiques de la FDMF » qui se dérouleront à Niort les 22 et 23 octobre 2010.
La rentrée c’est, plus particulièrement cette année, pour les propriétaires de moulins à eau, la participation aux réunions départementales de concertation sur la révision du classement des cours d’eau que nous suivons activement au niveau national.
Puis viendra le temps de la tenue des assemblées générales des associations qui se dérouleront aux quatre coins de la France. Je ne manquerai pas de vous y retrouver.
Avec ce numéro, nous vous offrons le traditionnel Agenda auquel vous êtes, m’a-ton dit, fort attachés.

Bonne lecture.

Alain EYQUEM

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°33

Edito

Voyages...
Paraissant en période estivale, ce numéro du Monde Des Moulins peut paraître comme une incitation au voyage. Les voyages à thème semblent une formule fort appréciée dans le domaine du tourisme culturel. La thématique des moulins et du patrimoine industriel peut, sans aucun doute, donner du sens et du plaisir à des déplacements enrichissants.
Notre congrès, le huitième, qui s’est tenu à St Etienne fut un moment institutionnel important pour le fonctionnement de notre fédération. Certains d’entre vous l’ont qualifi é de professionnel, de convivial et porteur d’avenir.
Mais ce congrès fut aussi un voyage dans les monts du Forez à la découverte de sites remarquables. Nous y avons rencontré des associations ouvertes sur le tourisme culturel gratifi ant les moulins réhabilités d’un avenir prometteur.
Ce numéro vous invite au voyage. Ainsi ne manquez pas de lire l’article de Stéphane Mary qui, en marge du congrès, nous « promène » vers des sites que vous aimerez découvrir. Lisez aussi le texte de Jean-Pierre Azéma qui, de manière très précise, nous convie à la découverte du moulin de Vignal, un des sites remarqués lors de notre rencontre à St Etienne.
Voyage aussi en projet pour le mois de septembre, puisque notre fédération vous propose d’étudier une région du Jura où les moulins sont rois. Ne tardez pas à vous inscrire, les places sont limitées.
Toujours dans le Jura, voyage dans le temps, avec la lecture de l’article rédigé à votre intention par les chercheurs de l’INRAP avec qui nous collaborons. Les fouilles qu’ils ont menées nous apportent de précieuses informations sur les moulins hydrauliques médiévaux dans le Jura. Cet apport scientifi que est bienvenu car nous souhaitons que notre revue, comme vous pouvez le constater au fi l des numéros, ait une marque de grande exigence, de rigueur qui permet à des spécialistes de nous offrir leurs connaissances.
Nous savons par ailleurs que l’« histoire » des moulins, des usines et du Patrimoine Industriel ne peut se passer d’une validation scientifi que.
Voyage encore en Méditerranée avec l’évocation des moulins de Minorque.
Les Iles Baléares, haut lieu du tourisme, peuvent s’avérer aussi une destination culturelle.
Bon voyage donc à la lecture de ces pages… Bon voyage aussi sûrement pour plusieurs d’entre vous dans les nombreuses vallées et collines qui ne manquent pas de charme sur notre continent. Les moulins gîtes de nos adhérents sont aussi des lieux de villégiature qui seront heureux de vous accueillir.

Le voyage, c’est aussi le plaisir des rencontres, alors peut-être à bientôt au pied des moulins.

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°32

Edito

S’appuyer sur le passé pour réussir l’avenir Pour se projeter dans l’avenir, il est une méthode simple mais essentielle : se retourner vers son passé. C’est ce que je me suis proposé de faire, après bientôt un an d’exercice comme président de notre fédération. Ce n’est pas une découverte que de dire que le passé de notre fédération est intimement lié à celui du mouvement général en faveur des moulins et cela depuis ses origines.
Se pencher sur le passé, c’est peut-être d’abord relire les écrits de Webster, cet artiste photographe américain qui dans les années trente du siècle dernier sillonna les routes de France pour inventorier les moulins, rencontrer les meuniers, rédiger des notes de voyages.
La consultation, à la BNF, de ses clichés noir et blanc, demeurera pour moi un moment émouvant.
Se pencher sur le passé c’est aller à la rencontre de ces amis, toujours présents, et porteurs d’un riche engagement au service du monde des moulins. Marc Léchelle qui parle des moulins, de la vie de la fédération au cours de ses différentes péripéties, des projets qu’il a toujours pour son propre moulin bâti de ses mains en Charente. Des moments vivifi ants, un vrai régal d’abord mais aussi l’assurance que la trace laissée par ses actions est un chemin à suivre, il n’est pas président d’honneur de la FDMF par hasard !
Etre président d’honneur à la FDMF, c’est un hommage pour des amis dont l’activité bouillonne encore au service des moulins. Mme Mary, représentante du Collège des Membres Individuels jusqu’à l’an dernier, demeure précieuse encore par son immense documentation, glanée année après année par toute sa famille.
Diffi cile de préparer un voyage sans ses lumières !
Philippe Borgella, toujours actif en Bretagne, lui qui fut au coeur de la gestion de la Fédération, ne manque pas de nous apporter conseils et soutien, toujours dans la bonne humeur.
Enfi n, André Desvallées, autre président d’honneur de notre fédération, au coeur du mouvement des moulins depuis plusieurs décennies. Sa rencontre, cet hiver, restera gravée dans ma mémoire. Son passé professionnel, déjà, ne peut laisser indifférent. S’il est aujourd’hui Conservateur Honoraire des Musées de France, c’est parce qu’il fut pendant plusieurs décennies collaborateur de Georges Henry Rivière1 pour la programmation et la réalisation du Musée des Arts et Traditions Populaires2 et de ses célèbres galeries d’exposition. C’est aussi parce qu’ensuite il participa, depuis l’Inspection Générale des Musées, au développement des Ecomusées, avant de diriger le Musée des Arts et Métiers. L’écouter parler du mouvement des moulins, confortablement installés près de la librairie du Musée du Louvre, restera pour moi un souvenir impérissable et j’avoue ne pas l’avoir interrompu. Il est parfois des moments où il faut savoir écouter, moments rares où l’on sent l’importance des mots portés par des gens d’une telle qualité.
L’échange ensuite fut riche de perspectives sur l’histoire des techniques, la place des moulins dans le patrimoine industriel, le rôle de notre fédération qu’il a accompagnée lors de la scission de 2002. Plaisir d’entendre enfi n qu’il soutient notre politique d’ouverture, qu’il nous encourage dans cette vision dynamique du mouvement des moulins. Actuellement conseiller permanent du Comité International pour la Muséologie (ICOFOM) au sein du Conseil International des Musées (ICOM), il restera pour nous un interlocuteur référent et nous ne pouvons que nous réjouir de savoir qu’il reste disponible à notre égard.
Nous ne manquerons pas de prendre connaissance de ses avis éclairés en nous rappelant qu’il fut un homme déterminant dans la structuration du mouvement des moulins au niveau national.
Je me permets de citer des phrases recueillies dans un édito du Bulletin « Les Moulins » dans lequel André Desvallées, signait l’éditorial, en 1987.
J’espère, amis lecteurs et lectrices, que vous y prendrez autant de plaisir que moi-même.

« … En premier lieu, il est nécessaire de continuer à oeuvrer dans toutes les directions pour la défense, la sauvegarde, la restauration et l’animation de nos moulins. OEuvrer pour les défendre contre les éléments naturels, mais aussi et surtout contre les attaques (toujours inconscientes ?) qu’ils reçoivent de diverses administrations... Par le simple fait de dispositions contradictoires, émanant d’intérêts divers et mal compris mais se trompant fi nalement de cible. Droits d’eau, étangs de retenue, réserves piscicoles, pêche à la ligne, libre circulation des poissons, propriété privée et propriété publique… et fi nalement les moulins à eau accusés d’empêcher les saumons de remonter les cours d’eau. Pourquoi pas les ailes des moulins à vent coupables de brouiller les ondes hertziennes et de perturber les communications par satellites… OEuvrer pour les restaurer c’est faire en sorte qu’on respecte le plus fi dèlement l’esprit de leur architecture d’origine et celui de leurs installations techniques lorsqu’ils ont la chance d’en posséder encore.
OEuvrer pour les réanimer, également, car on trouvera diffi cilement les moyens de fi nancer leur rénovation si, en même temps, on ne leur trouve pas une fonction secondaire - lieu d’animation culturelle, production d’énergies d’appoint,
si ce n’est simple habitation. On ne peut en effet envisager d’ouvrir partout des musées ou de tout fossiliser en monument historique simplement visitable. »

Quelle actualité dans ces phrases, quelle vision fulgurante de ce que nous devons encore faire et de comment le faire !
Le chemin est bien tracé, continuons l’ouvrage.

1. Georges Henri Rivière (5 juin 1897, Paris - 24 mars 1985, Louveciennes) est le fondateur du Musée National des Arts et Traditions Populaires à Paris. Surnommé le magicien des vitrines, il a joué un rôle important dans la nouvelle vague muséographique, et dans le développement des musées d’ethnographie à l’échelle mondiale, au sein du Conseil International des Musées (ICOM).
2. Après plus de soixante-dix ans d’existence, le Musée des Arts et Traditions Populaires est défi nitivement fermé au public depuis 2005, et ses collections sont progressivement transférées au futur musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, qui doit ouvrir en 2013 à Marseille.

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°31

Edito

PARTENARIAT…
La nouvelle année est l’occasion d’échanger des voeux et de réfl échir aux souhaits que l’on aimerait formuler pour nos êtres chers, nos amis et nos collaborateurs. Belle occasion de penser à autrui… Il m’est donc agréable de vous présenter mes meilleurs voeux . Quels voeux pourrions-nous formuler pour notre fédération ? Face aux responsabilités que nous aurons à prendre peut-être dans un avenir proche, je souhaite à la FDMF entre autres voeux que l’orientation prise de privilégier le partenariat connaisse la réussite.
Le partenariat, pourquoi ? Si nous avons opté pour la voie du partenariat, c’est parce que nous nous sentons assez forts, chacun à notre place, pour aller vers les autres. Pendant deux ans au moins, notre Conseil d’Administration a débattu avant d’en décider l’opportunité. Notre identité, la spécifi cité de la FDMF sont maintenant reconnues et appréciées. Notre travail de mise en cohérence de nos idées pour développer nos actions a clarifi é nos trois directions majeures : le moulin au coeur du Patrimoine Industriel, la place de celui-ci comme objet patrimonial dans le cadre du tourisme culturel, son importance à venir dans le cadre du Développement Durable et en particulier des Energies Renouvelables.
Nous avons maintenant une grille fonctionnelle pour piloter et partager nos actions. Ce cadre et la volonté que nous avons exprimés, nous permettent de nous associer à d’autres organismes pour donner plus de qualité et d’importance, plus d’effi cacité, plus de mise en perspective aussi dont les moulins, à terme, tireront tout le bénéfi ce. Le partenariat c’est une forme de méthodologie pour mieux exister et mieux se développer.
Le partenariat, quand ? Dès l’amorce d’une restauration d’un site, qui n’a pas sollicité amis, parents, voisins pour mener à bien une entreprise un peu folle et parfois périlleuse ?
Cette forme de partenariat primitif aboutit le plus souvent à la création d’une association où bénévoles, propriétaires se retrouvent dans une forme de partenariat plus institutionnalisé, plus abouti pour gérer un projet devenu collectif.
Souvent, par la suite et dans le meilleur des cas, force est de constater que cette association locale rejoint une association départementale ou régionale, lorsqu’elles existent, comprenant l’intérêt culturel, administratif, convivial qu’il y a à se regrouper sous une forme partenariale structurée à plus grande échelle. Enfi n, pour plus de cohérence, plus de lisibilité, tout le monde se retrouve partenaire au sein d’une fédération nationale.
La fédération trouve ainsi toute sa justifi cation en permettant de rassembler toutes ces énergies, en médiatisant toutes ces initiatives, en développant un réseau national de compétences, en professionnalisant les conseils, en donnant ainsi cohérence et notoriété au mouvement des moulins.
Le partenariat, avec qui ? Au niveau de la FDMF, nous avons entrepris d’étendre le partenariat vers d’autres dont le partage de compétences renforcera chacun.
Partenariat avec VJR (association Veille Juridique Riverains) pour rendre plus professionnels nos conseils dans le domaine juridique de plus en plus complexe.
Partenariat avec la FFAM aussi.
Nous l’avons souhaité, il s’amorce. Le monde des moulins réuni sur des opérations communes pour commencer, quelle belle perspective ! L’avenir est ouvert… Partenariat avec MOLERIAE au niveau européen, une évidence. La meule n’est-elle pas au coeur du moulin ?
Partenariat avec la Fédération Européenne des Associations du Patrimoine Industriel et Technique (E-FAITH) avec qui nous collaborons depuis quatre ans maintenant. Cette année notre proposition du « Mai des Moulins », présentée à Calais le 14 novembre, est reprise par cette fédération européenne : l’Ecosse, le Pays de Galle, l’Angleterre, la Hollande, la France fêtent les moulins en Mai ! Le partenariat européen est en marche… Partenariat toujours avec le CILAC où les chercheurs nous apportent leur expertise. Partenariat encore avec France-Hydro-électricité… des projets sont en cours, je vous en tiendrai informés.
Il reste cependant un challenge à relever.
Les menaces qui se profi lent sur l’avenir des ouvrages hydrauliques nous obligent à nous associer avec tous les acteurs des rivières et cours d’eau concernés par cet avenir incertain. Je m’emploie actuellement à rassembler ce qui peut l’être. Il est vital que nous soyons écoutés, entendus, reconnus et respectés. Nos moulins le méritent…

Que 2010 soit une belle année pour le monde des moulins !

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°30

Edito

DU GRAIN À MOUDRE…
DU PAIN SUR LA PLANCHE !
Ce numéro 30 du « Monde Des Moulins » est consacré, en partie, à la restitution des richesses issues de notre dernier Congrès à Rouen.
Les congressistes ont pu découvrir les mille facettes du patrimoine industriel de cette région que Claudine et Michel Lajoie-Mazenc et Jean Pierre Azéma décrivent dans ce numéro avec passion et talent.
Le patrimoine industriel est l’un des trois axes que j’ai proposés comme prioritaire à notre assemblée et par là même à nos adhérents. Ce thème actuel, en pleine expansion, englobe l’histoire de nos moulins et nous savons que ces derniers sont très souvent le site primitif d’un premier développement industriel dès le Moyen Age qui s’est parfois perpétré jusqu’à nos jours. Des études captivantes, publiées ça et là, à l’occasion de l’aménagement de friches industrielles, décrivent la naissance, l’évolution et la fi n de ces lieux de production. Toutefois ces recherches ne signalent, souvent que de manière anecdotique, l’existence, en ces lieux, d’un moulin hydraulique, antérieure à ces sites industriels disparus. De nombreux moulins, condamnés par l’évolution industrielle, ont été ainsi, après plusieurs reconversions ou transformations, à l’origine d’une entreprise industrielle à son tour condamnée et aujourd’hui friche à l’abandon.
Je vous conseille de lire aussi l’interview de Martine Tandeau de Lansac et de Marie Claire Drevet, réalisé au Moulin du Got qui souligne la place que peuvent tenir les moulins dans une dynamique culturelle et touristique régionale. Ce thème est d’ailleurs le deuxième axe prioritaire, aujourd’hui, dans les travaux de notre Fédération.
Le moulin, en tant qu’objet patrimonial, a sa place dans toute politique culturelle et touristique développée actuellement par les collectivités.
C’est le moyen pour certains de nos moulins, de leurs propriétaires, communaux, associatifs et privés, de s’insérer dans une économie locale et de proximité. Nous avons des atouts dans ce domaine, n’hésitons pas à proposer nos services.
Les moulins ont le droit de cité dans le vaste champ du patrimoine au même titre que châteaux, églises et monuments d’importance reconnue. Les Journées des Moulins et du Patrimoine Meulier d’Europe le troisième dimanche de mai, de par son succès grandissant confi rme l’idée qu’une journée spécifi que a toujours été et sera toujours une bonne idée.
Le troisième axe prioritaire de la FDMF concerne « les Energies Renouvelables ». Il est illustré dans ce numéro par les témoignages de nos adhérents lors du déroulement de l’atelier « Production d’électricité » qui fut un moment fort du Congrès 2009. Alain Mazeau, meunier de toujours nous fi t part de son aventure pour produire de l’électricité au moulin familial de La Pauze (24) et vendre celle-ci à EDF. Passionnant ! Jean Louis Zerr nous montra quant à lui qu’il était possible de produire de l’électricité en toute modestie, en complément d’une installation classique. Son expérience artisanale est plus le projet d’un passionné. 
On comprit bien qu’au-delà de calculs de rentabilité plus qu’incertains à ce jour, il était possible de produire de l’électricité, par plaisir, sans grand frais et mettre ainsi en accord des principes, des idées de citoyen responsable et soucieux du devenir de la planète. Les travaux présentés par notre ami Michel Mortier prennent une tout autre dimension et nous pouvons être fi ers d’être partenaires d’une telle initiative. Souhaitons que des moulins aérogénérateurs se dressent dans chaque région !
Ces trois axes ainsi défi nis, j’ajouterai que notre partenariat avec l’Association « Veille Juridique des Riverains » permet à notre Fédération d’être armée pour conseiller ses adhérents sur tout litige pouvant survenir à propos des moulins. Nous travaillons maintenant avec des spécialistes du droit des moulins, nos conseils n’en seront que plus professionnels.
Voilà six mois que je m’attelle à la tâche de Président.
Je voulais vous faire part de notre volonté de cohérence autour de ces trois axes, aidé par le Conseil d’Administration qui m’entoure. C’est aussi une feuille de route que je vous propose. Je compte sur vous pour la suivre le mieux possible et je m’engage à vous en rendre compte.

Bonne lecture !

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°29

Edito

UNE CLÉ …
POUR OUVRIR DES PORTES !
Le lendemain d’un Congrès est toujours un moment particulièrement agréable. En effet, la rencontre annuelle permet à chacun de se ressourcer, d’accueillir les nouveaux, de retrouver les anciens, de lancer des projets et de mesurer ainsi la force de notre mouvement en faveur des moulins… Cette année, en Haute-Normandie, tous les ingrédients étaient réunis pour que cette manifestation soit une rencontre de qualité. Le prochain numéro du Monde des Moulins portera témoignage sur ces trois jours d’intense activité.
Lors de l’Assemblée Générale, chacun a pu constater combien la gestion comptable était saine et les dépenses maîtrisées au service de nos actions. Le rapport moral de notre Présidente a permis à chacun de comprendre que le chemin que nous nous sommes tracé était suivi dans le parfait respect de nos statuts. Notre Conseil d’Administration s’est ainsi renforcé de quatre nouveaux administrateurs dont les compétences spécifi ques, apporteront qualité et perspectives dans l’intérêt général des moulins.
Ce n’est pas sans émotion aussi que Dominique Charpentier, Présidente depuis trois ans, nous a annoncé qu’elle souhaitait passer le relais tout en restant membre actif de notre Conseil d’Administration. Je tiens à la remercier au nom de tous les adhérents pour le travail colossal qu’elle a accompli et dont je peux témoigner. Son souci constant fut d’être au service des moulins et de ses propriétaires en utilisant au mieux ce bel outil qu’est notre Fédération. Après notre ami Yves Ruel, notre Président fondateur, Dominique Charpentier et le Conseil d’Administration ont permis à notre Fédération d’être pérenne et de se tourner vers l’avenir avec sérénité et confi ance.
Le nouveau Conseil d’Administration m’a fait l’honneur de lui succéder. C’est avec gravité que j’accepte cette responsabilité, mais aussi avec beaucoup de bonheur car notre Fédération est un bel ouvrage, tissé depuis huit ans maintenant.
Ce passage de relais fut symbolisé par la transmission de la clé de notre fédération.
La symbolique de la clé n’est pas une simple anecdote. J’aimerais utiliser ce symbole pour ouvrir des portes, plutôt que d’en fermer, ouvrir de nouvelles pistes sans fermer celles déjà tracées…
J’ai confi ance en notre force collective pour suivre ce chemin exaltant, au service de nos moulins.

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°28

Edito

Les tempêtes sont après les inondations le phénomène climatique qui cause le plus de dégâts. Certaines régions de France ont été durement frappées par celle du 24 janvier. On a beaucoup parlé de l’agriculture, de la sylviculture, mais parmi les drames vécus ici et là nous notons aussi les difficultés rencontrées par les meuniers.
Les moulins à vent étaient en première ligne :
A Cucugnan dans l’Aude, Henri Feuillas a dû remplacer trois des ailes du moulin d’Omer qu’il exploite avec sa famille.
A Grateloup dans le Lot et Garonne, le Moulin de Gory a perdu ses ailes moins d’un an après sa mise au vent. Dans ce même département, Pierre Borios, président de l’association départementale nous signale qu’à Beaugas, l’arbre du moulin s’est fendu.
A Aurice, dans les Landes, pour Bernard Castets, s’il ne craignait pas l’emballement des ailes, son activité fut complètement arrêtée par manque d’électricité, de téléphone et aussi à cause des routes coupées.
Le vent s’est acharné sur le parc du moulin de Cocussotte à Saint-Pierre du Dropt en Lot-et-Garonne.
Ces situations mettent en péril les entreprises et démoralisent les bénévoles.
La Fédération reste à l’écoute des uns et des autres et souhaite que des solutions soient envisagées pour leur venir en aide.
Le rendez-vous à Rouen, permettra, comme chaque année de faire des échanges, de rencontrer des animateurs sur des sites de moulins, de découvrir la Normandie à travers les cartes postales anciennes et les visites guidées, de s’informer sur les droits d’eau, l’hydroélectricité, les aérogénérateurs et de faire le point sur les activités 2008 de la Fédération. Quelques exemples de reconversions des moulins, donnent la mesure de leur modernité.
Les difficultés de certaines associations privées de subsides vont à l’encontre du développement durable.
Aussi, plus que jamais, ouvrons et visitons nos moulins chaque fois que l’occasion nous en est offerte. Rendez-vous les 16 et 17 mai 2009 pour les Journées des Moulins et du Patrimoine Meulier d’Europe et les 20 et 21 septembre 2009 pour les Journées Européennes du Patrimoine (les dossiers d’inscription sont à retirer dans les Directions Régionales des Affaires Culturelles). La nuit du 16 au 17 est également l’occasion de mise en valeur nocturne du patrimoine et les moulins peuvent s’y associer.
Nous comptons sur l’envoi de vos articles, des nouvelles du terrain pour nourrir le Monde des Moulins que nous souhaitons rendre toujours plus agréable.
Cette nouvelle présentation s’inscrit dans notre politique de préservation des ressources naturelles (papier recyclé, encres végétales, fabricant labelisé Imprim’Vert, ...).

Bonne lecture à tous !

Dominique Charpentier

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°27

Edito

Le congrès nous rassemblera en Haute Normandie les 24, 25 et 26 avril 2009.
Les Journées des Moulins et du Patrimoine Meulier d’Europe, toujours en partenariat avec Moleriae, se dérouleront les 16 et 17 mai 2009.
Dès le premier janvier, le dossier de participation à la deuxième édition du concours « Nos Moulins ont de l’avenir », sera en ligne . La date limite d’envoi des dossiers est le premier mai. Comme l’an dernier, sa préparation sous l’égide de la Fondation du Patrimoine, a été réalisée en partenariat avec la FFAM. Dans le même esprit, lors de notre dernier Conseil d’Administration les membres du CA ont exprimé le désir d’une réflexion commune avec celle-ci, sur les Journées des Moulins dans la perspective d’une seule date. Un courrier a été fait en ce sens à la FFAM.
A notre plus grande satisfaction, de plus en plus d’associations ou d’organismes publics se penchent sur leur patrimoine industriel et nous offrent des expositions de grande qualité comme celle, par exemple « aux Fours et aux Moulins, Patrimoine Industriel en Essonne » qui est proposée à Athis-Mons jusqu’au 11 avril 2009.
Une autre bonne nouvelle : lors de son intervention à l’occasion de la remise du prix « Nos moulins ont de l’avenir », Éric Woerth, Maire de Chantilly, Ministre du Budget, a annoncé que la commune prendrait en charge la réfection du toit du bâtiment du Moulin du Pavillon de Manse et son ravalement.
Un troisième colloque sur les Moulins et les Meules est prévu en novembre 2009 à Rome.
En 2009, la Fédération soutiendra et s’inscrira également dans des projets européens, continuera à s’ouvrir vers d’autres associations, privilégiera la mutualisation des connaissances et des recherches et espère vous compter toujours aussi nombreux à lire « le Monde des Moulins ».

Avec nos meilleurs voeux à tous !

Dominique Charpentier

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°26

Edito

Conscients des diffi cultés rencontrées par ceux qui gèrent ou qui possèdent des moulins à eau, nous avons pensé vous donner le compte-rendu de la journée de formation au « Droit de l’eau et des moulins » qui a eu lieu à Angoulême, précédant notre Assemblée Générale. Remercions Michel Des Accords qui a bien voulu en faire la rédaction et dont la seconde partie sera publiée dans le prochain numéro de ce journal.
Un autre sujet de débats au sein de la population concerne le problème du développement des énergies renouvelables et surtout celui des éoliennes. Vous trouverez ainsi l’analyse faite dans la « revue des moulins bretons » par Eric Drouart où l’approche historique relance la controverse de l’origine des moulins à vent en Europe. De même les résultats des fouilles récentes du site romain de Barbegal en Provence, permet d’élaborer de nouvelles hypothèses.
Il est bien évident que le patrimoine meulier présente un grand intérêt touristique. Nous avons pu le constater près de Bergen, à l’extrême ouest de la Norvège, lors du colloque sur les carrières de meules. La ville de Hyllestad a su tirer parti de son passé industriel meulier. Nous en reparlerons dans un article ultérieur.
Mais déjà nous aimerions encourager toutes les initiatives dans ce sens dans vos régions.

Dominique Charpentier

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°25

Edito

Mars 2002 –avril 2008 : notre Fédération porte fi èrement ces six années d’existence. La sixième Assemblée Générale en Charente les 10, 11, 12 et 13 mai s’est inscrite dans un congrès avec des séances d’informations. Ce fut une nouvelle occasion pour nos adhérents de présenter leurs travaux, l’évolution de leurs projets, d’échanger des documents, des idées, des expériences et des savoir faire, bref, de se nourrir les uns aux autres pour le plus grand bien de nos moulins.
Lorsque vous m’aviez confi é la présidence en 2006 je savais que je pouvais compter sur les conseillers qui m’entouraient pour tendre vers la politique que nous avions décidé ensemble.
Où en sommes nous aujourd’hui, qu’avonsnous fait depuis deux ans ?
Une douzaine de nouvelles associations se sont rapprochées de notre mouvement national.
Notre volonté d’ouverture vers d’autres organismes se précise et commence à présenter de bonnes retombées pour nos moulins et les éléments qui les constituent.
Nos différents contacts avec les pays européens font leur chemin. Grâce à notre relais au niveau international l’exposition sur les moulins à marée après son passage en Bretagne a fait escale à Bordeaux et maintenant sillonne la Charente Maritime puis ira en Limousin. C’est l’occasion pour les associations départementales du littoral de faire revivre des moulins à marée jusque là oubliés ou dont l’existence et l’antique fonction sont méconnues du grand public.
Des chercheurs, des scientifi ques enrichissent nos actions grâce à leurs travaux, leurs conférences, leurs expositions et leurs articles qu’ils nous proposent.
Des juristes donnent de précieux conseils aux propriétaires de moulins. Des entreprises spécialisées s’associent à notre ambition d’inscrire les moulins dans le développement durable et la production d’énergie propre.
Nous essayons d’accompagner nos associations en participant aux assemblées générales constitutives ou ordinaires, aux inaugurations. Nous répondons avec grand plaisir aux demandes de tous ceux et toutes celles qui, au sein de leurs associations de sauvegarde de patrimoine, décident de faire des recherches sur les moulins de leur région.
Le lancement des Journées des Moulins et du Patrimoine Meulier d’Europe est l’événement de ce premier semestre. Il n’a pas reçu toute l’écoute que nous aurions souhaité de la part des médias nationaux. Par contre il a été bien relayé et bien commenté dans nos départements et tous les visiteurs étaient ravis de notre initiative quant au changement de la date. Quatre sites de carrières de meules se sont inscrits à cette première. Souhaitons que les journées de 2009 donneront l’occasion à d’autres villes et villages de raviver la mémoire de leurs industries meulières.
Merci à tous les propriétaires de moulins, privés ou publics, aux présidents d’associations qui ont mis beaucoup d’énergie pour tenir ces journées sous leur nouveau label et à une nouvelle date.
Enfi n si vos lieux de villégiatures estivales vous conduisent vers des sites de moulins ou de carrières, n’hésitez pas à nous faire partager vos visites, les colonnes de cette revue vous sont ouvertes.

Bonne lecture à tous et bonnes vacances pour ceux qui peuvent en bénéfi cier.

Dominique Charpentier

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°24

Edito

Rendons hommage à ceux et celles qui grâce à leur initiative, ont permis de valoriser l’industrie meulière au plan national et international. Madame Barboff, ethnologue, présidente de l’Europe, Civilisation du Pain, et Monsieur Sigaut historien, directeur d’étude à l’EHESS, ont préparé pendant trois ans (de 1999 à 2002) et organisé le premier colloque international sur le patrimoine meulier qui s’est tenu à La Ferté sous Jouarre en mai 2002. Solange et Pierre Mary ont largement fait le lien entre les organisateurs et notre Fédération.
Une quarantaine d’intervenants venus du monde entier (dont cinq responsables dans nos associations), ont présenté des communications au cours de ce colloque de trois jours qui a réuni cent cinquante participants. D’autres manifestations ont fait suite à cet évènement au plan local, dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine. Un second colloque a été organisé à Grenoble en 2005, et un troisième devrait se tenir en Allemagne en 2008. De cette belle initiative est née en 2006, l’association Moleriae qui rassemble les villes et villages d’Europe possédant sur leurs territoires des carrières de meules. Un certain nombre de sites ont été répertoriés (voir meulieres.eu sur internet).
Tout ce travail a mis en valeur l’importance du patrimoine meulier, indissociable de celui des moulins. La Fédération des Moulins de France souhaite continuer à soutenir cette action et propose, en partenariat avec Moleriae : les Journées des Moulins et du Patrimoine Meulier d’Europe les 17 et 18 mai 2008 (troisième dimanche de mai.) Vous êtes tous invités à faire de ces journées un temps fort. L’affi che est belle et ne demande qu’à fl eurir en tout lieu pour annoncer les journées.
Encadré par des chercheurs et des scientifi ques, un groupe d’adhérents travaille sur l’évolution des actions des défenseurs du patrimoine que constituent les moulins, dans le but de promouvoir leur sauvegarde depuis plus de quatre-vingt ans. Si vous avez des documents qui pourraient aider l’équipe que nous soutenons, nous souhaiterions que vous nous signaliez « vos trésors ». Comme vous le savez, depuis 2001, nous n’avons plus aucune possibilité d’accès au fonds documentaire qui a été constitué par nous tous et qui était stocké à Paris, rue Villiot.
Un autre temps fort pour notre Fédération : les rencontres de printemps qui comptent trois volets cette année : une journée d’information et de formation (droit d’eau et hydroélectricité), trois jours de découvertes et l’Assemblée Générale (du 10 au 13 avril à Angoulême).
Enfi n, la date limite de dépôt du dossier de candidature au concours «nos moulins ont de l’avenir» est le 1er mai 2008.
Pour participer à toutes ces manifestations et demandes, contactez vos présidents d’associations ou directement à la Fédération.

Grand Merci à tous pour vos engagements et bonne lecture !

Dominique Charpentier

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°23

Edito

Ce dernier trimestre fut particulièrement riche en activités, démarches et décisions.
En septembre, signalons le lancement du prix « nos Moulins ont de l’avenir » pour lequel nous vous invitons à faire parvenir vos dossiers avant le 1er mai 2008 à la Fondation du Patrimoine.
Octobre nous rassemblait à Montauban à la rencontre de meuniers courageux et méritants pour leur engagement dans la conservation des moulins et des savoirfaire, et à la découverte de quelques beaux spécimens de moulins en Tarn-et-Garonne, Lot et Aveyron.
En partenariat avec Moleriae dorénavant, le troisième week-end de mai, les Journées des Moulins se dérouleront sous le label « Journées des Moulins et du Patrimoine Meulier d’Europe ». Le jeu de l’entraide et des échanges d’expériences prend toute sa dimension sur le territoire et dépasse les frontières La présentation de notre idée de créer une plateforme européenne d’échanges, de coopération entre les associations et les responsables de moulins, lors du symposium de la TIMS en juin, fait son chemin. En novembre notre participation aux rencontres organisées par la Fédération Européenne des Associations du Patrimoine Industriel et Technique (E. Faith) nous a permis de faire de nouveaux échanges et de sensibiliser de nouveaux responsables sur le projet européen que nous souhaiterions voir émerger en 2008.
Au niveau national, les spécialistes engagés dans les conseils d’ordre juridique et de réglementations diverses ont encore répondu à de nombreuses demandes. Sur le plan technique, dans ce numéro, Lansac, commune de Gironde nous livre son cheminement pour la remise en état de son moulin à vent.
Vous recevez, pour la troisième année l’Agenda de nos Moulins. Retenez les dates des 10, 11, 12 et 13 avril 2008, réservées pour un séjour à Angoulême organisé par l’Association de Sauvegarde des Moulins Charentais. L’accueil se fera dès le jeudi 10. L’assemblée générale se tiendra le 13 avril. Dans le même temps, mettez une option sur le mois d’octobre : les Amis des Moulins du Morvan nous préparent le voyage d’automne pour cette période.
Que l’année 2008 continue à s’inscrire dans l’échange, l’entraide, l’intérêt général, la convivialité et que nos actions contribuent à entretenir le patrimoine de nos parents, à le transmettre à nos enfants qui, pétris du devoir de transmettre, assureront le maillon pour les générations futures.

Meilleurs voeux à toutes et à tous !

Dominique Charpentier

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°22

Edito

La rentrée, est-ce un retour à la routine ?
Les rencontres que nous faisons les uns et les autres, les courriers que nous recevons, nous interrogent et nous obligent à être vigilants et à vous mettre en garde : on nous rapporte des cas d'incompétence et d'anomalies dans des chantiers de remise en état de moulins. Si le beau moulin à vent de Lansac en Gironde, si bien restauré, support publicitaire sur les autobus de la communauté urbaine bordelaise vante la région, nous en sommes ravis et très fiers. Par contre nous devons admettre que les mots “moulin” et “énergie” sont très porteurs en matière de communication tant ils sont utilisés par des entrepreneurs plus ou moins scrupuleux qui s'en emparent et nous proposent leurs produits ou services.
Mais l'authenticité et le sérieux n'accompagnent pas toujours ces alléchantes publicités. J'invite tous les présidents d'association à proposer leur participation aux réunions de lancement de projets autour des moulins et à donner leur avis si cette coopération n'est pas déjà en place. Nous éviterons ainsi les déceptions et le gaspillage de fonds publics. Les moulins sont incontestablement un des éléments du patrimoine à prendre en compte et à respecter. J'insiste sur la nécessité de notre vigilance : rapprochez-vous de la fédération ou de ses associations pour vous faire conseiller et assister dans la mise en route d'un projet de restauration.
Pas de routine donc pour les amis des moulins dont le mouvement de sauvegarde date, en France, de 1932. Ne galvaudons pas toute cette énergie d'hier et d'aujourd'hui !
Pour l'heure, la lecture de la vingtdeuxième édition du “Monde des Moulins” vous mettra du baume au coeur j'en suis sûre. Toutes les restaurations ne sont pas ratées et certaines sont même remarquées et récompensées. D'autres sont en cours comme celui de Sannois présenté par Patricia Grincourt passionnée de moulin à vent. Un coup de chapeau à Jacques Beauvois, grand collectionneur, qui avec patience a rassemblé un patrimoine meulier extraordinaire.
Ce patrimoine indissociable de nos moulins est aujourd'hui entre les mains de la commune de la Ferté-sous- Jouarre, une garantie de sauvegarde pour les générations à venir. Jean Bruggeman, un des pionniers de notre mouvement national (nous lui devons le premier visuel de l'affiche de la Journée Nationale des Moulins, édité en 1995), nous parle d'un de ces nombreux moulins dont il a orchestré la remise en état.
Pierre Soulet vous conte l'histoire du moulin de Nagasse et tous les efforts de sa famille pour sauver ce qu’ils pouvaient : l'architecture du bâtiment et
le site. Un petit tour à Draguignan, avec le moulin à tan que nous avons eu la chance d'admirer lors des rencontres de décembre 2006, spécimen rare sauvé par Yves Fattori et la découverte d' un appareil à cylindre particulier par Stéphane Mary.
Deux points tristes cependant :
- Le moulin de Cracra a subi les affres de la dernière tempête, mais ce moulin communal reçoit toutes les attentions de l'association qui l'entoure et mérite le soutien de chacun pour retrouver son éclat d'antan.
- les clefs du moulin de Saint Lys ne sont plus dans les mains de ses bénévoles qui l'ont restauré. L'association nous laisse des témoignages du beau travail effectué pour ce moulin communal.
Il me reste à souhaiter que nous soyons nombreux lors des rencontres d'automne autour des amis de l'Association “Moulins d'ici et d'ailleurs” les 19, 20 et 21 octobre. Pensez à vous inscrire rapidement pour faciliter le travail des dirigeants de cette toute jeune association.

A très bientôt.

Dominique Charpentier

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°21

Edito

Chers lecteurs, chers amis, L'Ile de France nous a rassemblés au mois d'avril. La douceur du temps, la convivialité de nos participants et de tous ceux qui nous ont accueillis, la qualité du patrimoine visité, des communications présentées laissent un très bon souvenir et récompensent Solange, Stéphane et Pierre Mary de leur lourd investissement pour organiser ces cinquièmes rencontres.
A cette occasion, nous avons été très touchés par la présence de Madame Richard, Maire de La Ferté-sous-Jouarre, Vice-présidente du Conseil Régional de l'Ile de France, présidente de l'association Moleriae, qui, malgré ses lourdes charges, a fait le déplacement à Doue pour nous remercier de nos engagements envers le patrimoine et nous assurer de son soutien dans les projets à venir. La Fédération a tenu, à l'occasion de ces journées son assemblée générale devant vingt-sept associations adhérentes présentes ou représentées et des membres individuels. L'année 2006 fut riche en
activités: aider à la conservation dans l'authenticité de nouveaux sites de moulins, faire connaître les moulins et le patrimoine meulier ici et en Europe, participer à la création du mouvement européen de sauvegarde des carrières de meules, établir des liens et des échanges avec l'Italie, la Grande Bretagne, le Portugal et la Belgique et maintenir les liens avec les Pays Bas.
Les projets pour 2007 continuent cette orientation.
- Partant du constat que, grand nombre de moulins à eau ne peuvent plus répondre aux objectifs pédagogiques de la Journée Nationale des Moulins par manque d'eau, la réflexion sur la nécessité de revoir la date et les conditions de cette journée se poursuit.
- Un nouveau site internet où toutes les associations pourront s'investir pour le rendre vivant sera lancée officiellement le quatrième trimestre 2007. Là encore les spécialistes et passionnés sont les bienvenus pour se joindre à ceux qui le mettent en place.
- Au symposium de la TIMS aux Pays Bas, trois de nos chercheurs feront des communications.
- Un appel est lancé à tous, pour nous aider à compléter l'inventaire des moulins qui fonctionnent aujourd'hui en France ou qui conservent des mécaniques qui présentent un intérêt.
N'hésitez pas dans les plus brefs délais, à nous signaler l'existence d'un moulin voisin qui vous semble intéressant ou la mise au vent d'un autre.
Ces actions seront menées pour qu'ensemble, passionnés de restauration authentique, nous puissions protéger le paysage patrimonial français et mieux faire connaître à tous ces lieux de vie .
Comment ? En adhérant à la Fédération directement ou indirectement, en vous abonnant à la revue, en incitant vos amis ou connaissances à s'abonner, en mettant vos compétences et votre savoir-faire au service de vos associations, vous participez, vous seuls, à la sauvegarde de nos moulins. Vous pouvez vous associer à la réflexion sur la politique à venir de la Fédération et être les ambassadeurs de notre action.
Nous avons conscience que notre mission de sauvegarde des moulins passe aussi par la sauvegarde de la qualité de l'eau et de son environnement . Plus que jamais les devoirs des propriétaires de moulins à eau sont à l'ordre du jour : un site de moulin bien entretenu est la condition incontournable pour avoir une eau de qualité. C'est à partir d'un comportement respectueux de la nature que notre mouvement de sauvegarde sera respecté et écouté et que les moulins garderont toute leur identité. L'entretien de nos sites passe par des dispositions administratives qu'il faut connaître. Dans ce numéro, la communication de Michel Des Accords, nous éclaire sur les effets de la loi du 30 décembre 2006.
Moulins à marée, moulins à couleur, moulins à argile, autant de sujets originaux que vous découvrirez dans la lecture des pages qui suivent.
A très bientôt pour le voyage des 19, 20, et 21 octobre qui nous rassemblera dans le Tarn et Garonne. Enfin, réservez aussi les dates des 10, 11 et 12 avril 2008 : l'équipe de Charente est en train de nous concocter un programme riche et varié en échanges inter- associations, conférences, visites, dégustations des produits de l'Angoûmois.

Bonne lecture, bonnes vacances à tous.
Ramenez-nous des vues de moulins d'ici ou d'ailleurs en les accompagnant d’articles qui trouveront leur place dans “Le Monde des Moulins”.
Bien amicalement à tous.

Dominique Charpentier

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°20

Edito

Ce vingtième rendez-vous est un grand plaisir pour moi et me donne l’occasion de mettre à l’honneur toutes celles et tous ceux qui se sont investis dans l’aventure éditoriale du « Monde des Moulins ».
Il a été lancé - sans moyen financier - dès les premiers pas de la Fédération par Pierre Mary.
Je remercie tous ceux et toutes celles qui nourrissent régulièrement la revue de leurs envois : articles de fonds, documents, photos etc.., ceux qui préparent la revue ainsi que Raphaël Pucci, notre maquettiste, pour ses précieux conseils, son professionnalisme et sa disponibilité et l’équipe qui s’occupe du suivi des abonnements et de l’envoi postal.
Je remercie les présidents d’associations qui font la promotion de la revue auprès de tous leurs adhérents et des institutions.
Le répertoire que nous éditons spécialement à l’occasion de ce numéro, reprend tous les articles publiés depuis cinq ans et sera un bon outil pour faire connaître et reconnaître les moulins en offrant des renseignements pour contribuer à la réussite de leur mise en valeur et je remercie leurs auteurs qui ont inventorié toutes les publications.
Si ce numéro vous donne des informations de France et d’ailleurs, il vous apporte aussi la bonne odeur de l’huile d’olive de Provence, fraîchement pressée et quelques souvenirs du voyage des 15- 17 décembre 2006 que nous avions organisé dans le Var.
Le prochain rendez-vous annuel est l'Assemblée Générale Ordinaire en avril.
La Fédération propose une excursion en Ile de France comme nous l'avons annoncé dans le Monde des Moulins précédent.
Le rendez-vous suivant est le 17 Juin, Journée Nationale des Moulins commes les années précédentes, le troisième dimanche de juin, malgré les élections. Cette journée mobilisera pour la treizième année, les propriétaires et les associations françaises de sauvegarde de moulins. Nous invitons nos lecteurs à profiter de ces lieux de mémoire où histoire, technique et savoir - faire, leur seront expliqués l'espace d'une journée ou du week-end.
Enfin, si nos associations ont su initier avec passion des sauvegardes de qualité, nous recevons ça et là des témoignages de projets ratés, d’associations méprisées, de propriétaires opportunistes et d’entrepreneurs incompétents. Nous rencontrons aussi de beaux exemples de propriétaires passionnés qui ont des difficultés à conserver leur patrimoine. Bien évidemment, nous avons aussi des témoignages sur les limites du bénévolat. Ce numéro donne quelques règles à suivre pour assurer la réussite et la pérennité de nos actions en partenariat avec les pouvoirs publics.
Notre mobilisation doit être encore plus soutenue pour rendre les prochaines éditions de la revue plus conséquentes et pour développer le nombre des abonnés et des sponsors.
N’hésitez pas à contacter Michel Sicard si vous voulez collaborer à la revue.

Encore merci à tous et bonne lecture.

Dominique Charpentier

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°19

Edito

L’une des premières actions initiées par la Fédération fut son engagement en mai 2002 au colloque international de la Fertésous- Jouarre, capitale mondiale de la meulière (voir nos éditions Monde des Moulins n° 1 et n° 2). Cette participation fut effective grâce aux communications données par nos adhérents qui se sont mobilisés à cette occasion. Depuis, la Fédération continue à appliquer sa politique de sensibilisation à la recherche, à la protection et à la valorisation du patrimoine industriel européen que constituent les meulières ( colloque de Grenoble en 2005, voir la revue Monde des Moulins n° 15) . Elle apporte ainsi sa pierre constructive en partenariat avec les associations de sauvegarde des moulins, les historiens et les institutions territoriales.
2006 est une année marquée par le rachat de la collection Jacques Beauvois par la commune de La Ferté-sous-Jouarre et la naissance de l’association MOLERIAE portée par de nombreuses personnalités, institutions, collectivités, entreprises, chercheurs nationaux et internationaux, associations dont la Fédération qui s’est particulièrement investie puisqu’elle en est membre fondateur.
Dans le même esprit, la Fédération a souhaité une ouverture vers l’Europe. C’est ainsi que nous étions présents au colloque international au Pont du Gard en septembre (force hydraulique et machine à eau dans l’antiquité romaine) et en octobre, en Belgique, aux rencontres européennes des associations de sauvegarde du patrimoine industriel et technique. Ces rencontres nous permettent de tisser des liens, d’établir des échanges, de publier les travaux des chercheurs et de préparer l’avenir européen.
C’est se donner l’occasion de faire prendre conscience du rôle unique du moulin dans le développement des techniques et de l’industrie, rôle trop souvent occulté. C’est aussi un moyen de constituer un répertoire d’intervenants susceptibles de nous aider à faire connaître les moulins au sein des
associations.
Dans ce numéro du Monde des Moulins, vous trouverez aussi un article original de Jean-Pierre Henri Azema sur les moulins à chocolat, en avant-première d'un livre en cours de publication. Le prochain numéro sera enrichi d’un index de tous les articles parus depuis cinq ans dans notre revue.
Je souhaite que vous veniez nombreux, en Ile de France, à l’occasion de notre Assemblée Générale, les 13, 14 et 15 avril 2007 pour découvrir des moulins parisiens, la collection de Jacques Beauvois, Paris la nuit, pour vous rendre compte de nos activités et faire plus ample connaissance.
Grâce à vous tous, lecteurs, adhérents, l’année 2006 fut riche et constructive et c’est avec beaucoup de confiance que je pense que nous pouvons espérer une année 2007 encore plus dynamique pour bien asseoir les actions déjà initiées.
Je suis très heureuse de me joindre à tous les conseillers qui m’entourent pour vous présenter nos voeux les plus sincères et vous assurer de notre parfait dévouement au service de la sauvegarde du patrimoine que nous défendons.

Dominique Charpentier

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°18

Edito

Ce numéro d’octobre rned hommage à des associations, des propriétaires, des mécènes, des fondations et des institutions publiques qui oeuvrent pour la sauvegarde des moulins.
Soyons heureux de cette ”mutualisation” des ressources de tout bord.
Dans ce même esprit lors de notre voyage en Agleterre nous avons pus constater l’existence d’un puissant sustème de fondation (National Trust, English Heritage) qui permet la sauvegarde et l’animation de son patrimoine moulin.
Le travail de fourmi des animateurs d’associations pour sensibiliser les propriétaires et les pouvoirs publics donne souvent des retombées difficiles à évaluer . Certains d’entre-vous, s’en trouvent frustrés et supportent mal d’être oubliés au moment de quelques inaugurations. Qu’ils n’en prennent pas ombrage, les nombreux exemples de dénouements heureux de restauration ont été inspirés, initiés par leurs actions de terrain, leurs réunions de chantier au moment du démarrage des projets. Soyez fiers de ces réussites, elles vous appartiennent !
La Fédération des Moulins de France et les associations qui la constituent ont encore du pain sur la planche pour accompagner les initiatives de remise en état de moulins qu’ils soient à eau ou à vent, prodiguer des conseils et faire le repérage d’entrepreneurs compétents. Cela pourrait éviter la mésaventure du moulin à vent de Torxé en Charente Maritime, rapportée par le journal “Sud-Ouest”. La qualité des conseils et des aides que vous trouverez au sein des associations est le fruit du travail associatif en réseau, riche en expériences, en savoir-faire d’ hommes et de femmes qui mettent en commun, pour le bien de tous, depuis de nombreuses années, leurs connaissances au sein de la Fédération.
Découvrir le savoir-faire des huiliers, goûter l’huile d’olives fraîchement pressée, rencontrer un meunier extraordinaire, visiter un musée et bien d’autres surprises, voilà l' aperçu du programme du voyage annuel de la Fédération dans le Var (en Dracénie) proposé du 15 au 17 décembre 2006.
Enfin soulignons que grâce à l'action entreprise depuis plusieurs année par Jean Moreau au nom de la Fédération, une ordonnance récente du Ministre
de l'Agriculture et de la Pêche met fin à 70 ans d'interdiction de fournir de la farine panifiable par les petits meuniers.

J'espère que vous avez tous fait une bonne rentrée.

Dominique Charpentier

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°17

Edito

A l'issu de notre dernière assemblée générale qui s'est tenue à Toulouse, j'ai été élue à la présidence de notre Fédération.
Yves Ruel a assuré pendant 4 ans l'écrasante tâche de créer et de faire vivre cette Fédération pour défendre le patrimoine que nous aimons et qui est souvent en danger.
Il a réussi à remplir le contrat ambitieux qu'il s'était assigné avec l'aide de l'équipe dont il s'était entouré.
Ayant participé à la création de l'Association du Grand Sud-Ouest puis à diverses actions de sauvegarde des moulins depuis de nombreuses années, je compte mettre à profit mon expérience pour poursuivre et développer les projets initiés par mon prédécesseur. L'équipe en place sera un soutien précieux pour continuer à encourager nos associations au niveau national et participer à un développement international de promotion des moulins.
C'est ainsi que dans ce numéro, vous trouverez un aperçu de l'inauguration du moulin-bateau à Revere, sur le Po, en Italie, projet soutenu par notre
Fédération et arrivé à son terme. Vous trouverez aussi l'important article de Maître Le Briero pour les propriétaires de moulins à eau concernant les nouvelles dispositions du code de l'environnement.
J'aimerais que vos propositions m'aident à assumer ma fonction.

Je souhaite à tous de bonnes vacances.

Dominique Charpentier

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°16

Edito

On s’habitue à découvrir chaque trimestre un Monde des Moulins consistant et bien fait, celui ci ne déroge pas à la règle avec, notamment, des informations précieuses sur le plan juridique et un dossier sur l’huile… mais je vous laisse découvrir !
Déjà quatre ans que se renouvelle cette prouesse, alors, une dernière fois, permettez-moi d’en féliciter les auteurs bénévoles qui autour de Pierre Mary pour le lancement de la revue puis de Nicole et Michel Sicard ont fait de ce trait d’union entre nous un vrai plaisir. Cela ne serait sans l’aide indispensable de Raphaël Pucci, notre maquettiste professionnel à l’âme associative et au talent très apprécié. Oui décidément cette revue me laissera le souvenir d’une des belles réussites de ma présidence à la FDMF.
Comme vous l’avez compris, ceci est mon « dernier édito », pour le conclure je voudrais vous dire à tous combien j’ai vécu votre rencontre, votre amitié spontanée, comme une des chances de la vie.

A bientôt donc sous d’autres auspices et bonne lecture.

Yves Ruel

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°15

Edito

Ce numéro 15 vous arrive pour Noël, temps des voeux et des cadeaux. Que ce magazine soit donc porteur de tous mes voeux de bonheur et de santé pour 2006. Que nos moulins à eau ne voient pas la remise en cause de leur existence à l'occasion de la réécriture de la loi sur l'eau au printemps : nous y veillerons tous. Que les moulins à vent et tous les autres trouvent de nouvelles raisons de tourner, la FDMF s'emploie en effet à vous fournir idées, conseils, études pour que vivent les moulins dans leur diversité et intérêt (consulter, à ce propos, la rubrique “capter l'énergie” du site Internet).
Quant aux cadeaux, bien sûr ce numéro 15, à lui seul, en est un par sa richesse tant par l’écho qu’il porte sur la vie associative que les sujets historiques ou scientifiques traités (une habitude désormais), que les auteurs d'articles et l'équipe de rédaction en soient encore une fois remerciés. Mais de plus vous trouverez, cette année, un agenda que vous offre votre fédération. Nous avons voulu par ce geste être plus près de vous au quotidien.
Vous y trouverez, en effet, les informations essentielles dont vous pouvez avoir besoin pour maintenir le contact : être toujours efficace et présent au service de tous les moulins de France, voilà l'idée et le souhait que je formule pour 2006.
Pour étrenner votre agenda, notez que la fédération tiendra son assemblée générale les 7, 8, 9 avril 2006 à Toulouse.

Bonne lecture, bonnes fêtes.

Yves Ruel

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...