French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Actualités

Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier

La Fédération Des Moulins de France remercie tous les propriétaires privés et publics, les bénévoles et salariés passionnés des associations locales, départementales et régionales ainsi que ses partenaires et annonceurs qui ont permis à un très large public de découvrir le très riche patrimoine que constituent les moulins à l'occasion des Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier de mai 2014.

La Fédération Des Moulins de France vous donne rendez-vous
les samedi 16 mai et dimanche 17 mai 2015 pour la 21ème édition des
Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier.


retrouvez les sites 2014 :
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/les-moulins-5-5-le-moulin-des-chazelles-bieres-8419856.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/les-moulins-4-5-le-moulin-a-eau-de-bassilour-8419230.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/serie-moulins-3-5-rencontre-avec-le-boulanger-de-cucugnan-8418751.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/les-moulins-2-5-le-moulin-a-marees-de-birlot-8417666.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/les-moulins-1-5-terdeghem-nord-8416937.html
www.journees-europeennes-des-moulins.org

Le Monde des Moulins n°48

Edito

"L’arbre devient solide sous le vent" Sénèque.
Pour qui se passionne et s’engage résolument dans la préservation et la promotion du Patrimoine, les perspectives ne semblent guère réjouissantes…
Sur le plan des financements publics, les annonces de diminution des dotations de l’état aux communes, départements, régions (il est question d’une diminution de 10 milliards d’ici à 2017) ne sont pas de bon augure pour tout projet de réhabilitation engagé par une collectivité territoriale.
Sur le plan de la législation, la mise en place de la restauration de la continuité écologique provoque chez les propriétaires de moulins à eau (publics ou privés) des inquiétudes légitimes tant les contraintes semblent disproportionnées, les solutions envisagées souvent inadaptées et exagérément coûteuses. Nous avons à dénoncer les excès de quelques environnementalistes radicaux qui font preuve d’un manque évident de réalisme et de cohérence.
Ces difficultés vécues ou annoncées ont pourtant un effet dynamisant puisque l’obligation nous est faite de montrer que le monde des moulins n’est pas une entité inerte, complaisante et défaitiste. Du terrain, où chacun agit auprès des acteurs de la rivière, à notre structure nationale en contact permanent avec les instances institutionnelles concernées, les points de vue que nous défendons commencent à recevoir un écho favorable. La stratégie que nous avons choisie depuis plusieurs années maintenant, qui voulait que nous soyons critiques quand il le fallait, mais constructifs quand nous en avions l’occasion, semble être maintenant suivie par d’autres associations qui ne se cantonnent plus maintenant dans une simple attitude revendicative souvent préjudiciable pour l’image des moulins.
Nous avons ainsi mis en place une organisation mieux adaptée à la situation : une commission juridique de cinq membres, des Rencontres Techniques et Juridiques de formation et d’information, le lancement de la thématique des "Moulins Producteurs" qui se concrétisera à nouveau par le "Deuxième Forum des Moulins Producteurs" en 2015 en Bretagne, le projet européen Restor-Hydro qui monte en puissance pour le développement d’une filière, le développement de la promotion des moulins avec les Journées Européennes des Moulins le 3e week-end de mai, l’approche du monde de l’entreprise en privilégiant celles spécialisées dans la réhabilitation et l’équipement des moulins, le rôle d’éditeur pour la publication d’un ouvrage en partenariat avec l’INRAP. Autant d’initiatives qui nous permettent d’être crédibles aux yeux d’interlocuteurs ignorant notre travail.
Le chemin est encore long et difficile, mais continuons à nous armer pour mieux convaincre, mieux expliquer, mieux nous faire entendre et promouvoir l’idée que les moulins ont encore de l’avenir.
Le prochain Congrès que nos amis de l’Association des Moulins Vosgiens préparent illustrera sans aucun doute cette volonté au service des moulins. Ne manquez pas de vous inscrire, nous aurons le plaisir de nous y rencontrer !

Alain Eyquem

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Tilting at mills : The 5th International Colloquium on the Archaeology and Geology of Mills and Milling

5ème colloque sur le thème des meules et des moulins
Alméria, Espagne, du 5 au 8 mars 2014
 
We would like to bring to your attention that the 5th colloquium on mills and milling (after La Ferté-sous-Jouarre, Grenoble, Rome and Bergen) will take place next year in Almería, Spain (March 5-8, 2014).

Tilting at mills : The 5th International Colloquium on the Archaeology and Geology of Mills and Milling

The colloquium will begin with a keynote speech (wednesday evening) followed by two days of presentations. An excursion to the prehistoric settlement of Los Millares and to roman quern quarries in the volcanic district of Cabo de Gata is planned for the last day (saturday). Attached you will find more information and the inscription form to send back to this email address.

We look forward to your presence,
Timothy Anderson, David Peacock and David Williams.
---------------

Nous tenons à annoncer que le 5ème colloque sur le thème de meules et moulins (après ceux de La Ferté-sous-Jouarre, Grenoble, Rome et Bergen) se tiendra l'année prochaine à Alméria, Espagne (du 5 au 8 Mars, 2014) sous le titre de :

Tilting at mills : The 5th International Colloquium on the Archaeology and Geology of Mills and Milling

Après le discours d'ouverture (mercredi soir), il y aura deux jours de présentations, suivies d'une excursion le samedi au gisement préhistorique de Los Millares et aux carrières des meules manuelles romaines dans la région volcanique de Cabo de Gata. Vous trouverez en annexe plus d'information et le formulaire d'inscription à renvoyer à cette adresse e-mail.

Nous nous réjouissons de votre présence,
Timothy Anderson, David Peacock et David Williams.
--------------

Nos gustaría comunicarles que el 5º coloquio sobre el tema de molinos (después de los que tuvieron lugar en La Ferté-sous-Jouarre, Grenoble, Roma y Bergen va a celebrarse el próximo año en Almería, España (marzo 5-8, 2014) bajo el título 
de :

Tilting at mills: The 5th International Colloquium on the Archaeology and Geology of Mills and Milling

El coloquio se iniciará con un discurso de apertura (la noche del miércoles) y será seguido por dos días de presentaciones. Una excursión al asentamiento prehistórico de Los Millares y a las canteras romanas de molinos manuales en el distrito volcánico de Cabo de Gata, está prevista para el último día (sábado). Encontrarán más información y el formulario de inscripción para enviar a esta dirección de correo electrónico, en el documento adjunto.

Esperamos contar con su presencia,
Timothy Anderson, David Peacock y David Williams.
 
Tilting at mills. Almeria. Spain 2014

Le Monde des Moulins n°47

Edito

Des raisons d’espérer…si l’on ne se résigne pas !
A l’aube de l’année 2014, je me conformerai à cette tradition qui veut que l’on formule des voeux, car c’est l’occasion de se tourner vers un proche avenir en espérant qu’il sera favorable à la dynamique des moulins.
J’aimerais cependant, cette année, m’adresser aussi à chacun d’entre vous, lecteurs du Monde Des Moulins, et vous souhaiter une année pleine d’espérance.
L’année 2013 restera marquée, au niveau de la Fédération, par l’initiative phare du Premier Forum National des Moulins Producteurs en parallèle avec notre Congrès dans le Gard. Nous avons fait le choix de promouvoir les moulins en pariant qu’ils ont un avenir, en refusant les discours nostalgiques, en évitant de nous cantonner dans une posture défensive.
L’inventaire des moulins producteurs que nous menons actuellement nous conforte dans cette vision dynamique qui inscrit les moulins dans un cadre historique, économique, social. Des moulins qui produisent de l’huile, de la farine de qualité dans des circuits courts et de proximité, qui fournissent de l’énergie propre grâce à l’hydroélectricité, du papier de luxe, qui scient du bois, qui s’ouvrent au tourisme local et culturel, ont à être protégés, encouragés, félicités. Cette approche réaliste reçoit un écho favorable auprès de nos adhérents, auprès du grand public, auprès des collectivités territoriales et des administrations.
Cependant, la vigilance est de mise. En de multiples occasions, au cours de l’histoire les moulins ont eu à relever des défis qui les ont amenés à des reconversions, des évolutions, des disparitions. Nous vivons sûrement actuellement une nouvelle période de mutation. Les menaces sont certaines : les nouveaux classements des cours d’eau et les contraintes environnementales pour les moulins hydrauliques, la disette des finances publiques et territoriales qui ne permet plus de soutenir des projets de restauration ou de sauvegarde, la culture excessive des normes qui caractérise nos administrations, le délicat problème de succession qui fait que des adhérents, des associations s’inquiètent de savoir qui prendra leur suite…
La Fédération a la lourde tâche d’accompagner chacun dans cette période complexe. La qualité des dernières Rencontres Techniques de la FDMF témoigne de cette volonté de répondre au plus près du terrain aux nouvelles problématiques.
Des solutions intelligentes, rustiques, économes ont été présentées pour aménager les ouvrages hydrauliques si nécessaire. Notre équipe juridique renforcée envisage aussi des solutions plus radicales préparant certains d’entre nous qui se verraient obligés d’engager, localement, un contentieux, si les contraintes administratives s’avéraient disproportionnées et mal justifiées.
Nous savons que beaucoup d’entre vous, sur le terrain, ne se résignent pas et donnent ainsi des raisons d’espérer en notre force collective…

Bonne année 2014 et que l’agenda qui vous est offert se remplisse de riches rencontres humaines et de moments partagés !

Alain Eyquem

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°46

Edito

La Fédération Des Moulins de France au travail.
Pour coller à l’air du temps, nous pouvons dire que le Monde Des Moulins N° 46 "fait sa rentrée". Rentrée studieuse, qui a démarré au niveau national par un conseil d’administration de deux jours au mois de septembre. Il ne m’est pas habituel d’évoquer, pour vous lecteurs, le travail de nos administrateurs au service des moulins. C’est plutôt dans les colonnes de "La lettre de la FDMF", réservée aux adhérents, que l’on peut prendre connaissance du détail des activités de la Fédération. J’ai pourtant envie, en cette rentrée, de faire part à l’ensemble des lecteurs du Monde Des Moulins, adhérents ou non, des projets qui se réalisent, tant ce Conseil d’Administration fut fructueux et prometteur.
La FDMF est engagée dans plusieurs chantiers, plusieurs projets mobilisateurs.

• Sur le plan juridique et dans le cadre de la défense des moulins à eau, les quatre administrateurs en charge de cette Commission ont effectué une deuxième session de formation auprès d’un juriste expérimenté et d’un conseiller technique dans le domaine, après la première session auprès d’un avocat spécialisé. Leurs compétences complémentaires permettent d’apporter à nos adhérents, conseils, éclairage, préconisations. Elles permettent aussi d’orienter nos actions nationales et d’intervenir auprès des Ministères et autres instances.

• Pour répondre aux préoccupations des propriétaires des moulins à eau, des "Rencontres Techniques" consacrées à l’aménagement des ouvrages se dérouleront au mois de novembre, à Niort, dans la suite logique des "Rencontres Juridiques". Au cours de ces rencontres, un travail de recherche, nécessitant des relevés de niveau d’eau, en aval et amont de seuils de moulins, sera mis sur pied. Un protocole réalisé par l’IRSTEA (Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l'Environnement et l'Agriculture) permettra à une vingtaine de moulins et à leurs propriétaires de profiter des indications scientifiques qui seront apportées.

• La défense des moulins passant aussi par leur promotion, le chantier des "Moulins Producteurs" prendra une place prépondérante tout au long de l’année. Après le "Premier Forum" des Moulins Producteurs qui s’est tenu en 2013, l’équipe organisatrice du "Deuxième Forum" est en place (Bretagne - avril 2015). Un inventaire de ces moulins producteurs est en cours et ses résultats sont surprenants car il indique que ces moulins vivants sont plus nombreux que ce que l’on pourrait penser.

• Le projet "Restor Hydro" entre dans sa phase opérationnelle et des réunions décentralisées sont programmées dès octobre. La "Commission Hydro électricité" travaille désormais sur du concret pour une filière souvent ignorée.

• Le voyage d’études de septembre permettra de découvrir les moulins du Morvan et de la Nièvre, celui du Congrès 2014 nous amènera à la rencontre des moulins des Vosges. Deux voyages dans l’année, beaucoup de travail d’organisation mais grande satisfaction que de permettre ainsi des rencontres conviviales et culturelles !

• L’affiche et le kit d’inscription pour les Journées Européennes Des Moulins et du Patrimoine Meulier (troisième week-end de mai) sont prêts et la communication bat déjà son plein. Ces journées, placées dans le cadre du Mai Européen des Moulins, devraient voir de nouveaux pays s’y associer après les rencontres qui se dérouleront en Angleterre et en Suisse. Ce projet européen suit son chemin.

• Au cours de ce CA de septembre, la réflexion a porté aussi sur les offres de formations que la Fédération était en mesure de proposer. Conduite de moulins, formation à la production de mouture, législation, animation, sécurité, etc : une Commission Formation apportera réponses et propositions.

• Dans le cadre des services que la Fédération peut apporter, le CA s’est félicité du travail de la "Commission Conseils et Préconisations" qui a pu travailler, en 2013, pour plusieurs communes et particuliers, en projet de rénovation de sites.

• La Commission "Communication - Édition" a travaillé cette année à l’édition d’un nouvel ouvrage dans la "Collection du Monde des Moulins" en partenariat avec l’INRAP. De nouveaux "Cahiers du Monde Des Moulins" sont programmés, sans oublier l’immense charge que représente la publication de notre revue trimestrielle.

Cet inventaire à la Prévert témoigne de la vitalité du travail sur le terrain que nos associations réalisent.
La responsabilité de la FDMF est de mettre en cohérence cet ensemble hétéroclite dont la richesse n’échappera à personne. La responsabilité de notre Conseil d’Administration n’en est que plus grande.
Chacun en est conscient, mais nous sommes résolus et convaincus que l’avenir des moulins mérite un tel engagement responsable.

Bonne rentrée à tous.

Alain Eyquem

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°45

Edito

" … critique mais constructive "
" La position de la Fédération Des Moulins de France est critique mais constructive ". Cette phrase peut être lue dans le rapport de la Mission PARCE1, diligentée par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. Elle concrétise la façon dont nous imaginons qu’une Fédération doit se positionner dans ses rapports avec l’Administration. C’est aussi la manière que nous avons choisie pour faire entendre le point de vue des promoteurs des moulins à eau et répondre ainsi aux contraintes environnementales que la loi impose.
La mise en oeuvre nécessite une extrême prudence dans le domaine scientifi que, la réalisation pratique, l’approche fi nancière.
Seule la concertation permettra d’aboutir dans les meilleures conditions. Il est heureux que nous soyons désormais ainsi perçus. Pour être entendus et écoutés, nous continuerons dans cette voie afi n que chaque adhérent concerné en apprécie l’écho au plan local.
Notre Fédération a fait le choix de " construire " l’avenir des moulins en ne se cantonnant pas à la seule problématique des seuils des moulins à eau. Le mouvement des moulins, initié par nos prédécesseurs, nous oblige. Des rivières vivantes sûrement, mais des moulins vivants surtout : moulins à eau, moulins à vent, carrières de meules, tous les sites nous importent. Pour en promouvoir l’existence, la sauvegarde, la restauration, la pérennité, la FDMF se doit de construire toujours et encore des outils adaptés.
Construire une politique d’édition qui informe, documente, suscite le plaisir.
Notre magazine " Le Monde Des Moulins ", les Cahiers Pratiques que nous avons lancés l’an dernier, la publication d’un nouvel ouvrage dans la Collection du Monde des Moulins, la " LETTRE FDMF ", réservée aux adhérents, le site Internet,
participent de cette volonté.
Construire des événements à la hauteur des enjeux.
Les moulins sont à nouveau dans une phase de mutation. Le premier Forum National des Moulins Producteurs qui s’est tenu cette année au coeur de notre Congrès est une initiative dont la réussite nous conforte dans cette vision dynamique de l’avenir. Vous pourrez lire dans ce numéro les échos de cette rencontre. Sachez aussi que le prochain Forum se tiendra en 2015, au coeur de la Bretagne. Sa préparation est déjà amorcée.
Construire et proposer des prestations en direction des adhérents C’est une de nos priorités. L’aide directe sur le terrain est une nécessité majeure. Notre Conseil d’Administration travaille d’arrache-pied dans cette voie. Les prestations de conseils et préconisations que nous avons mises en place ont déjà permis à des Mairies et Communautés de Communes de ne pas s’engager sur des projets hasardeux après la visite de nos conseillers.
Le développement du projet Européen Restor Hydro, sous l’égide de France Hydro Electricité et dont nous sommes les partenaires pour la France, devrait permettre la naissance d’une fi lière originale pour la toute petite hydro électricité.
Construire la dimension européenne du Mouvement des Moulins Le développement des Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier, dans le cadre du Mai Européen des Moulins (M.E.M), le troisième week-end de mai, prouve que cette idée généreuse a de l’avenir. Cette année, onze pays se sont associés à ce Mai Européen des Moulins. Promouvoir ainsi des Journées Nationales dans le cadre Européen est maintenant incontournable.

Construire un partenariat
C’est la volonté affi rmée depuis longtemps. Il faut être rassemblé pour être percutant. Nos partenaires reconnaissent notre loyauté et de nouveaux partenariats sont en cours. La complémentarité des associations nationales leur donne plus de poids. Il faut continuer à construire avec persévérance dans ce domaine.
Cette vision constructive de l’avenir, nous la devons beaucoup à l’infl uence de notre très cher ami Charles Girardeau, trésorier de notre Fédération, qui vient de disparaître brutalement. Que ce numéro 45 du Monde Des Moulins lui soit dédié. Il a tant fait pour les moulins…

1. " Diagnostic de mise en oeuvre du Plan d’Actions pour la Restauration de la Continuité Ecologique (PARCE) » : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000191:index.shtml

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

La FDMF en Norvège - The FDMF in Norway

Une délégation de La Fédération Des Moulins de France était présente au voyage organisé en Norvège par l'association Moleriae du 27 avril au 4 mai 2013.

Le reportage réalisé par nos hôtes norvégiens : www.kvernstein.no
Le reportage de Nea radio : www.nearadio.no

1765 art ov 1372577602

La main appuyée sur la meule : Mme Astrid Waage, directrice de la fondation Kvernsteinsparken.

Sauvons l'Ondankmeulen, le moulin de Boeschèpe

La Fédération Des Moulins de France soutient l'opération "Sauvons le moulin de Boeschèpe"

Le moulin de Boeschèpe, l', va être restauré fin 2014.

La Municipalité de Boeschèpe lance une souscription populaire avec l'appui de la Fondation du Patrimoine. L'opération "Sauvons le moulin de Boeschèpe" peut être suivie sur :  www.facebook.com/moulin.boeschepe.


Luc Van Inghelandt, coordonnateur du projet - tél. 33 (0)6 33 31 20 65

Moulin du Boeuf. Bellenod-sur-Seine (21 - Côte-d'Or)

La Fédération Des Moulins de France soutient le propriétaire du moulin du Bœuf

Le moulin du Bœuf est un moulin fondé en titre.Le  propriétaire souhaite le rénover et utiliser la force hydraulique pour produire de l’électricité. Soucieux de l’environnement, le propriétaire a informé les divers services (DDT, notamment) de son intervention. Sans aucune réponse à ses sollicitations, il lui a été notifié, par arrêté préfectoral, la suppression de son droit d’eau. Le motif de cette suppression est « l’état de ruine de son moulin ». Le cas du moulin du Bœuf est pratiquement symbolique. Il semble que les services (DDT Côte d’Or) ont une interprétation non fondée de ce concept.
Pour éviter une action judiciaire, le propriétaire a engagé un recours grâcieux pour le retrait de l’arrêté auprès du Préfet de la Côte d'Or.

La pétition a pour objectif de soutenir ce recours : www.petitionpublique.fr

Minoterie du Pont - Mazerolles (86 - Vienne)

La Fédération Des Moulins de France soutient l'association 
La Mie du pain, des fours et des moulins d'ici et d'ailleurs

L'association La Mie du pain, des fours et des moulins d'ici et d'ailleurs, engagée dans la protection du patrimoine, en accord avec les riverains de l'ancienne minoterie de Mazerolles et les défenseurs de la conservation du patrimoine local, fait circuler une pétition. Elle est est déterminée à empêcher le chantier d'arasement du seuil, en projet depuis des années, considérant que le seuil constitue une réserve d'eau et que sa disparition serait préjudiciable aux aménagements de la base de loisirs. Pour cette association, "la digue fait partie intégrante du bâtiment, elle est inscrite au patrimoine industriel régional". 

La pétition a pour objetif d'alerter le Préfet de la Vienne : www.mesopinions.com

Dans tes yeux - ARTE tv

La journaliste aveugle Sophie Massieu reprend son exaltant tour du monde. Aujourd'hui, Sophie part sur les traces des cathares, qui furent massacrés par l'Église catholique lors de la croisade des Albigeois, au XIIIe siècle. Elle rencontre l'équipe du Secret des cathares, un spectacle donné dans la ville de Foix, qui perpétue le souvenir et les traditions des "Bons Hommes". Sophie explore ensuite la cité de Carcassonne, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco et rencontrera à Cucugnan, au cours de sa quête, notre meunier Roland Feuillameunier Roland Feuilla... 

 1851 art ov 1380480233

La cuisine des moulins d'Auvergne au fil des saisons

L'ouvrage propose aux lecteurs gourmets et gourmands, les secrets de la bonne chère servie à la table des meuniers d'Auvergne et transmis de mère en fille. Le moulin était le lieu par excellence où l'on trouvait les meilleurs produits, tous sains et naturels, qui régalaient les papilles. Toujours implanté dans un cadre idyllique au bord de la rivière, le jardin donnait de beaux légumes, les poissons étaient alors très nombreux, la basse-cour importante… Et le tour de main de la meunière magnifiait ces bons produits : on mangeait bien au moulin! 
Pourquoi, dès lors, ne pas se laisser tenter et retrouver les recettes de cette cuisine familiale et traditionnelle ?

Un magnifique ouvrage artisanal de 55 recettes (entrées, plats et desserts) au fil des saisons, recueillies par Michèle Madebène. Les illustrations de l'aquarelliste Michèle de Saint-Léger apportent une touche de fraicheur et de douceur au recueil. Un ouvrage destiné à devenir un classique rare de la cuisine auvergnate.

1770 art ov 1374853941

62 pages
46 aquarelles
reliure spirale, couverture rodhoïde
prix : 15,00 € (+ 3,50 € frais de port)

Editions Association Régionale des Amis 
des Moulins d'Auvergne
Mairie 
63760 Bourg-Lastic
courriel : moulinsauvergne@yahoo.fr
site internet : www.moulins-auvergne.fr

Le Monde des Moulins n°44

Edito

Si le mois d’avril est le mois du printemps, c’est aussi celui de notre Congrès ! Pour toute association, cet événement revêt une importance particulière puisque c’est l’occasion, lors de son Assemblée Générale, de faire le point , de présenter les actions en cours et de proposer les projets à venir. Au-delà de ce cadre institutionnel, c’est évidemment l’occasion de rencontres, d’échanges, d’instants partagés. Pour ma part, en tant que Président, j’affectionne particulièrement ce moment, car, pour la quatrième année maintenant, j’ai pu vérifi er que la bonne marche de notre Fédération doit beaucoup à l’esprit de convivialité, de respect mutuel, de reconnaissance des compétences, de solidarité aussi parfois. Ces valeurs qui nous rassemblent et qui animent chacun de nos adhérents me donnent encore ce petit supplément d’énergie pour continuer la tâche au service des moulins. Je suis persuadé que, parmi vous, ceux qui sont en charge d’une association connaissent aussi ces sentiments. Je pense aussi aux membres de notre Conseil d’Administration, fi dèles travailleuses et travailleurs, désintéressés, assidus, dont les compétences donnent du corps à notre Fédération. Je suis parfois étonné, mais ravi, qu’en fi n de mandat, ils se représentent et repartent pour de nouvelles contraintes.
Je suis tout aussi surpris de constater que de nouveaux candidats acceptent ce travail. Nous voilà même obligés de modifi er nos statuts pour permettre à de nouvelles compétences de siéger en Conseil d’Administration en plus grand nombre et de mener ainsi à bien de nouveaux projets !
Il est capital de renforcer ainsi nos structures car le monde qui tourne autour des moulins, monde pas toujours favorable, demande des compétences de plus en plus affi rmées dans les domaines juridiques, économiques, scientifi ques aussi. Les contraintes environnementales, les obligations légales pour gérer un site et recevoir du public, les règlements et obligations administratives pour produire électricité, huiles, farines, papier …, les formations nécessaires pour conduire un moulin à eau ou à vent, la connaissance d’entreprises de restauration compétentes, les techniques d’approche des médias, nous obligent à l’excellence.
La Fédération se doit de relever ces défi s et de relayer auprès de ses adhérents des réponses adaptées. 
Les nombreuses demandes qui nous parviennent le prouvent. Les réponses à apporter aux propriétaires de moulins à eau, en prise actuellement avec l’administration pour des mises aux normes de sites, nous montrent que la pression continue et que l’aide est nécessaire au plus près du terrain (syndicat de rivière, Direction Départementale des Territoires, Etablissement Public Territorial de Bassin, …). C’est au niveau local aussi et surtout qu’il faut être présents, audibles, entendus, écoutés pour être effi caces. Nous nous y employons mais c’est à chacun de s’organiser localement en liaison avec la Fédération.
Au niveau national, en partenariat avec France Hydro Electricité et l’Association des Riverains de France (ARF), dont le professionnalisme est reconnu par tous, avec les conseils avisés de nos juristes, nous recherchons le dialogue et la concertation avec les nombreux interlocuteurs, ministères, administrations, agences pour faire connaître nos points de vue, nos contraintes. Un hypothétique recours au niveau national, un article de circulaire modifi é à la marge, voire supprimé par le Conseil d’Etat, a pour effet mécanique de valider et de renforcer cette circulaire sur de nombreux points concernant les moulins.
Evitons de telles erreurs stratégiques.
Nous restons convaincus que nous nous devons de promouvoir les moulins, plus que jamais, pour en démontrer l’existence et prouver qu’ils ont un avenir. À cet effet, nous nous sommes employés à initier le Premier Forum National des Moulins Producteurs qui se tiendra au coeur de notre Congrès, grâce au soutien de la commune de Laudun. Un marché des produits des moulins, ouvert au grand public, des tables rondes sur les problématiques actuelles qui se posent aux propriétaires de moulins à vent et à eau, publics ou privés, des animations et des informations, autant dire que le samedi 20 avril 2013, les moulins seront à l’honneur, à Laudun l’Ardoise, dans le Gard.
C’est avec grand plaisir que nous nous y retrouverons. Cet événement lancera aussi la cinquième édition des Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier, les 18 et 19 mai 2013. Ouvrons grand à nouveau nos moulins et soyons fi ers de leur existence ! Une belle récompense pour tous les bénévoles qui s’y consacrent.

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°43

Edito

En cette période où il est de tradition de formuler des voeux, c’est avec plaisir que je m’adresse à vous tous, Président ou Présidente d’associations, particuliers, élus, professionnels du tourisme, passionnés, vous qui oeuvrez au sein de notre fédération pour que vivent le patrimoine et les moulins en particulier. Nous pouvons être fi ers de l’investissement de chacun dans les actions désintéressées qui forgent la dynamique du mouvement en faveur des moulins. Que l’année 2013 soit riche en projets. Formons le souhait que nous réussirons à protéger, contre vents et marées, ce riche patrimoine que nous avons le devoir de perpétrer et de transmettre. Une année 2013 que nous devons placer sous l’égide de l’action. La revue au riche contenu montre qu’en termes d’actions, la FDMF est en bonne santé.
L’annonce que nous avions faite à la fi n d’année 2012 d’ouvrir notre Congrès au Premier Forum National des Moulins Producteurs, recueille l’assentiment général. C’est une idée qui rassemble, qui unit moulins à eau, moulins à vent, associations, particuliers, institutions, grand public. Chacun y voit une façon positive et non « clivante » de mettre en valeur tous ceux qui oeuvrent pour un avenir dynamique des moulins.
En termes d’actions aussi, le partenariat avec France Hydro Electricité s’est renforcé autour du projet Européen Restor Hydro. Le soutien que nous apportons à ce projet donnera enfi n une vision claire de l’état des lieux de la toute petite hydro électricité etpermettra que des projets de production soit viables, accompagnés, modélisés, fi nancés. Pourquoi pas l’amorce d’une fi lière ? Ce projet sur trois ans devrait éclairer chacun sur la possibilité de produire de l’hydro électricité. J’ajouterais que toute personne ou collectivité intéressée peut y participer. Il n’est pas réservé aux adhérents de la FDMF !
Depuis trois ans maintenant, nos contacts avec les « métiers de la bouche », avec en particulier, notre participation aux « Etoiles de Mougins » ont remis à l’ordre du jour l’importance des produits de la meule. Huiles, farines, papiers…seront aussi présentes sur le marché du Forum des Moulins Producteurs du Congrès 2013.
Depuis cinq ans aussi, les Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier sont un rendez-vous incontournable.
Cette année encore, « ouvrons les portes » au grand public les 18 et 19 mai 2013, dans le cadre du Mai Européen des moulins ! Là encore cette manifestation est ouverte à tous les moulins de France, de Navarre et d’ailleurs !
En termes d’actions encore, l’auto diagnostic des moulins, la publication des Cahiers du Monde Des Moulins, le réseau des correspondants juridiques, la formation cadre des quatre administrateurs autour de notre avocat conseil, notre partenariat avec ARF, nos audiences au Sénat, au Ministère, à l’ONEMA, auprès des Agences de Bassin : autant de pistes pour convaincre et propager la parole des moulins…
Deux nouvelles prestations aussi au service de nos adhérents.
D’abord, l’analyse et les commentaires que nous pourrons faire, au cas par cas, sur tout projet d’aménagement réalisé par un Bureau d’Etude à la demande de l’administration.
Autre offre aussi en la possibilité d’obtenir un état des lieux, suivi de préconisations et conseils par nos deux conseillers techniques, avant restauration d’un site.
Des communes ont déjà profi té de ce service.
Notre action ne doit pas étouffer la réfl exion et il revient à notre fédération nationale d’alimenter aussi la pensée. Parmi les questions qui se posent, il en est que je vous soumets car elles me semblent être au coeur des thématiques actuelles et méritent débat : « Doit-on restaurer un moulin à l’authentique ou le faire évoluer avec ses nouvelles fonctions de production par exemple ? Le revaloriser, lui donner une seconde vie, le transformer ou non… ? Doit-il rester comme un écrin protégé et fi gé ? Peut-on mêler tradition et modernité ? Cet héritage doit-il être adapté au présent avant transmission ? »…
Ces quelques pistes de réfl exion nourriront sûrement les tables rondes lors du Forum du Congrès.
Finalement, les voeux que nous pourrions formuler pour 2013 et de façon réaliste, serait, pour aller à l’essentiel, de pouvoir mener à bien tous ces projets en cours.
Notre fédération est en ordre de marche, les lignes sont tracées.
Nous savons où nous allons et la sagesse antique nous indique, sous la plume de Sénèque, qu’« il n’est pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va ».
Cependant, les perspectives sont diffi ciles. Notre volonté collective, notre désir de solidarité, notre esprit de fi délité seront notre force afi n que vivent les moulins et qu’ils demeurent modernes de tradition !

Bonne année à tous !

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°42

Edito

Plaidoyer pour les moulins…producteurs.
Il existe plusieurs façons de parler des moulins et d’en appréhender leur avenir.

• Une façon nostalgique, qui consiste à leur porter un regard bienveillant et sympathique, à s’émouvoir de leur disparition souvent considérée comme inéluctable, à se contenter de l’existence de quelques sites témoins de ce riche passé et en garder une trace pour la mémoire collective. Le danger de cette vision passéiste n’est pas à démontrer et les nombreuses associations ou propriétaires qui s’attellent à la restauration de sites s’inscrivent en faux avec cette conception.

• Une façon plus scientifi que, plus intellectuelle, plus savante qui consiste à considérer le moulin comme sujet d’étude. Les recherches historiques, qui permettent de décrire les contours historiques, économiques, architecturaux, techniques, voire sociologiques des moulins, apportent des preuves de l’importance de leur existence dans le passé et légitiment souvent leur sauvegarde. Il est heureux que les chercheurs se penchent sur cette histoire et apportent leurs compétences scientifi ques au service d’une approche globale d’un site oublié. Il y a cependant un risque, dans certains cas, à se contenter d’une étude monographique se suffi sant à ellemême. L’objet moulin en soi n’aurait plus d’importance physique et sa sauvegarde deviendrait moins utile aux yeux de certains puisque l’étude en est faite, laissant ainsi une trace suffi sante. Il devient impératif que chercheurs et bénévoles associatifs unissent leurs efforts et leurs compétences respectives autour d’un projet de sauvegarde et de restauration.

• Une façon idéologique et défaitiste avec, d’un côté, ceux qui, de manière outrancière et démagogique, agitent le chiffon rouge de « la disparition des moulins » et de l’autre, des instances qui perçoivent les moulins comme des obstacles et appliquent des circulaires parfois hâtivement rédigées. Même si ces positions extrêmes s’atténuent actuellement, il faut raison garder et privilégier un discours plus apaisé, ouvrant la porte à de vraies concertations où les points de vue peuvent ainsi se rapprocher.

• Il est aussi une façon constructive, dynamique et en perspective dont je voudrais vous faire part. Depuis deux ans maintenant, nous avons mis l’accent sur la thématique des « moulins producteurs ». Nous pensons en effet, qu’en mettant sur le devant de la scène les moulins qui se construisent un avenir, nous tenons un discours qui peut entraîner l’ensemble des moulins sur une voie porteuse de sens pour le grand public, les collectivités et les pouvoirs publics. Nous constatons en effet, que sans que cela soit bien connu, des initiatives se développent autour de projets de production. En son temps, nombre de moulins, face aux évolutions et diffi cultés rencontrées, se sont reconvertis. Les meuniers, mouliniers et usiniers, fi dèles à leur esprit d’entreprise, ont innové, tant sur le plan technologique que sur le plan économique, pour survivre ou prospérer. Si certains sites ont disparu, d’autres ont entamé une nouvelle aventure. Les époques ne sont bien sûr pas comparables mais une nouvelle mutation est peut-être en marche. Inspirons-nous de ces initiatives qui voient les moulins produire des farines bio, des huiles authentiques et artisanales, des papiers de luxe, des prestations culturelles et touristiques, de l’hydroélectricité en autoconsommation comme le recommande la transition énergétique...
Autant de « niches économiques » de proximité qu’il ne faut pas négliger.

Voilà des pistes que notre Fédération se doit de privilégier pour entraîner ainsi l’ensemble des moulins vers des projets réalistes et ainsi, ne pas désespérer de l’avenir.
Pour accompagner et faire connaître cette perspective, nous vous invitons au premier Forum National des Moulins Producteurs, en 2013, lors de notre Congrès. Une belle idée au service des moulins, une belle idée à votre service….

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Le Monde des Moulins n°41

Edito

Ce numéro 41 du Monde Des Moulins met en valeur dans sa rubrique « ZOOM », une action de sauvegarde que nos adhérents, de l’Association des Moulins Savoyards, ont entreprise. Elle nous paraît un exemple particulièrement symbolique de ce qui reste une des missions essentielles que nous avons à mener sur le terrain pour que le patrimoine, qui constitue les moulins, soit sauvegardé. La scierie de marbre de Tanninges, comme l’écrit H. Ruaux, dans ce remarquable article « est le témoin authentique, rare et d’autant plus précieux d’une technique ancienne et aujourd’hui presque oubliée ». Gageons que cet article précis, documenté, enrichissant, permettra de sensibiliser les acteurs institutionnels locaux. Une solution évitera une perte irrémédiable. Nous nous attacherons à soutenir toute initiative allant dans ce sens en nous félicitant de la persévérance de l’association. Un bel exemple de la nécessité des actions de terrain que nos associations, souvent dans l’ombre, entreprennent avec grande abnégation.
Nous constatons, chaque jour, que les initiatives de sauvegarde se multiplient autour des moulins dans un contexte peu propice. Les craintes que nous avons quant aux fi nancements publics pour la Culture, dette oblige, se confi rment. Nous savons aussi que nous avons, malheureusement, peu l’habitude de profi ter de fi nancements pour les projets entrepris sur le terrain. Les bénévoles que nous sommes, pour sauvegarder et promouvoir ce patrimoine, ont depuis toujours été habitués à la « sobriété » fi nancière, à faire beaucoup avec… peu de moyens ! Nous continuerons donc avec plus de détermination encore.
Les nombreux lecteurs que vous êtes ne sont pas toujours adhérents de la FDMF et à ce titre, il convient sûrement de vous informer de la multiplicité des actions que notre Fédération a engagées afi n que nos moulins demeurent ce patrimoine universel que le grand public découvre souvent sans en connaître l’importance passée et à venir. Ce numéro devrait permettre à chacun de découvrir les différents chantiers engagés. Vos avis et participation seront toujours les bienvenus.
Ce numéro 41 est aussi celui que l’on découvre sur les lieux de vacances d’été. Ce moment propice à la découverte, aux rencontres, aux visites, laisse aussi du temps pour des lectures rafraîchissantes… Je ne peux résister, dans cet esprit, à vous offrir une phrase du philosophe humaniste Michel Serres : « Aujourd’hui on prend un parapluie parce que la télé a dit qu’il allait pleuvoir. Autrefois, on aurait regardé le ciel… ». Que l’on « regarde » donc les moulins avant de décider de leur avenir.

Alain EYQUEM

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...