French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Actualités

La bataille du moulin de la Caille

La bataille du moulin de la Caille

L'Alsace allemande est le théâtre des premiers combats entre Français et Allemands en août 1914. Les Français veulent reconquérir l'Alsace, les Allemands prendre Belfort. Dans la première quinzaine d'août, de violents combats ont lieu dans les petits villages à la frontière. Dont un particulièrement lourd en pertes humaines : au Moulin de la Caille.
Une histoire racontée par Florence Cicolella, France 3 Franche-Comté 

consulter : http://france3-regions.francetvinfo.fr

Le moulin et la maison du meunier de Roissy-en-France

Le moulin et la maison du meunier de Roissy-en-France 
Archéologie et Histoire

1940 art ov 1388603612

Sous la direction de Jean-Yves Dufour et d'Olivier Bauchet
Préfaciers : MM. Alain Belmont et André Desvallées
Collection "Monde des Moulins" Editions FDMF

parution : décembre 2013 
pagination : 260 pages
Illustrations : photos, plans, documents, cartes et croquis.
prix : 35,00€ (+ port : 4,85€)
ISBN : 979-10-93186-00-9

commande :
téléphone : 33 (0)5 56 91 88 50
courriel : chantal.eyquem2@sfr.fr

La fouille de Roissy permet pour la première fois de confronter les vestiges archéologiques d’un moulin et de la maison du meunier à un ensemble de données archivistiques, ethnographiques et agricoles, constituant ainsi une opportunité d’étude unique en France.
Autorisé par lettres patentes du roi en 1541, le moulin à vent de Roissy est un moulin banal édifié dans l’une des trois petites parcelles destinées à l’exploitation du meunier. Implanté sur une butte de 20 m de diamètre, il nous est connu par les vestiges d’une croisée de murs reliée par une maçonnerie annulaire. Il s’agit d’un moulin sur pivot. Dès le début du XVIIe il est ceint d’une palissade et les fossés des enclos sont remaniés. Une maison est construite pour le meunier au XVIIe siècle. Outre la meunerie, de nombreux tessons indiquent une activité de laiterie qui peut être exercée dans un premier temps au sein d’un cellier, et plus assurément dans une laiterie véritable à partir de la seconde moitié du XVIIe siècle. 

Sans doute au début du XVIIIe siècle un moulin plus trapu est reconstruit à l’emplacement du premier. La maison du meunier connaît également des modifications. Au XVIIIe siècle, elle est composée de deux pièces dont les sols sont revêtus de petites tomettes hexagonales. Une cheminée est adossée au mur de refend. Dans la cour, un toit à porc et un poulailler sont construits en canasson du meunier. 

Le meunier de Roissy habite une petite ferme à cour fermée, « pliée » par la contrainte fonctionnelle du moulin à vent qui positionne toutes les constructions de la ferme dans un angle limité et étroit. Dans la tradition rurale, le meunier est perçu comme un individu physiquement fort et cupide, enrichi grâce au droit qu’il prélève sur la mouture. Assis au cœur des terres céréalières les plus fertiles du royaume, et à proximité du plus grand centre de consommation de l’Europe moderne, le moulin à vent de Roissy enrichissait-il son meunier ? La qualité de la construction, les rejets de céramique et de verrerie, la consommation de viande du meunier et la documentation écrite nous livrent des informations nous donnant plusieurs images successives contrastées de la qualité de vie du meunier. Des hauts et des bas dans l’activité du meunier de Roissy expliquent logiquement ces contrastes remarqués dans les déchets de consommation (vestiges faunistiques et céramique) ou les textes (rôles de taille, baux d’archives). 

En effet, l’étude archéologique est complétée par un dépouillement d’archives qui permet d’estimer la production du meunier de Roissy, l’usure de ses meules et celle de ses revenus. Les origines, mariages, durée de baux… nous dévoilent par ailleurs l’identité socioéconomique des meuniers successifs de Roissy.

Auteurs

Olivier Bauchet, Inrap - Hubert Cabart, Afav - Cécilia Cammas, Inrap, UMR 5140, Unité de micromorphologie Inrap, DMOS - AgroParisTech 78850 Thiverval-Grignon - Hubert Chiron, Inra, Unité de recherche 1268 : BIA - Benoit Clavel, CNRS, UMR 7209/USM303, Archéozoologie - Archéobotanique, Sociétés, pratiques et environnements - Jean-Yves Dufour, Inrap, UMR 7041 - équipe Archéologies environnementales - Nathalie Paccard, Inrap - Iliana Pasquier, Inrap - Fabienne Ravoire, Inrap, UMR 6273 - Anne-Laure Réguerre, Inra, Université de recherche 1268 : BIA - François Renel, Inrap, UMR 7041 - Pascal Verdin, Inrap, Cepam UMR 731 - Martin Watts, Traditional milling and millwrighting specialist. 
Préfaces : d’André Desvallées, conservateur général honoraire du Patrimoine, président d’honneur de la Fédération des moulins de France (FDMF) et d’Alain Belmont, professeur d’histoire moderne, Université Grenoble-Alpes - Larhra (UMR CNRS 5190).

Saint-Affrique et ses moulins. L’eau qui travaille. 12 siècles d’histoire industrielle

Le livre :
voici le premier livre, surprenant, sur l’histoire de la ville de Saint-Affrique. L’histoire globale de cette commune étant immense, l’auteur a choisi de présenter, dans cet ouvrage, l’histoire des lieux et des hommes qui ont animé son économie au fil de l’eau. En effet, moulins, filatures et autres usines, ancrés sur les berges de six rivières et ruisseaux, ont apporté richesse et prospérité à toute une communauté humaine, et à tout un territoire, durant près de 12 siècles. Fait exceptionnel, la ville a assis son développement industriel sur l’exploitation de la seule  énergie hydraulique. Au XVIIIe, XIXe, et XXe siècles, des hommes et des femmes de talent ont accompagné, avec ardeur, la modernité de la commune. La base de données du Cercle Généalogique de l’Aveyron a permis des révélations, sociales, techniques, etc. Fait remarquable, Saint-Affrique est la seule ville du département encore marquée physiquement par cette histoire, et par de nombreux témoignages architecturaux, bien conservés, encore en place.

1942 art ov 1388946235

Fruit d’un travail de près de deux ans, ce livre est un bilan, positif et prospectif, sur le parcours accompli par l’économie Saint-Affricaine durant cette longue période. Il comprend deux parties : 
la première est une présentation de l’histoire économique, sociale, technique, énergétique de Saint-Affrique depuis 1200 ans. 
la deuxième présente les cinquante-neuf moulins et usines recensés à ce jour. 
L’ensemble est richement illustré par 363 documents exclusifs, photos actuelles, documents anciens, cartes, croquis et plans d’édifices (en couleur) de l’auteur.

Saint-Affrique et ses moulins. L'eau qui travaille. 12 siècles d'histoire industrielle
Auteur : Jean-Pierre Henri Azéma
icopdf2Préface Marie-Hélène Viala Marie-Hélène Viala
352 pages
Editeur Imprimerie du Progrès
prix : 35,00€

La Fédération Des Moulins de France recommande et soutient cet ouvrage. 
information sur prix par correspondance
téléphone : 33 (0)5 56 91 88 50
courriel :chantal.eyquem2@sfr.fr

L’auteur :
Jean-Pierre Henri Azéma est Docteur en géographie et aménagement du territoire, diplômé de l’Université Paris IV-Sorbonne et du Conservatoire National des Arts et Métiers.
Il est écrivain, chercheur associé au laboratoire CNRS-Framespa / UMR 5136, Université Toulouse Le Mirail 2. Spécialiste de l’histoire de l’aménagement des cours d’eau et de l’énergie (non fossile), il étudie depuis plus de trente ans leur empreinte géographique, économique, humaine et technique dans notre environnement. Ce thème est surtout abordé à travers la question de la diversité des moulins et du patrimoine industriel ancrés dans nos territoires.
Issu d’une famille meunière, propriétaire de moulins à eau en Rouergue depuis plus de deux siècles, Jean-Pierre Henri Azéma s’est beaucoup investi dans le milieu associatif d’étude, de sauvegarde, et de valorisation de ce patrimoine, tant au niveau local, que national et international. Il a fondé et présidé, de 1987 à 2009, l’Association Rouergate des Amis des Moulins (ARAM), membre de la Fédération Des Moulins de France. Il est par ailleurs membre de The International Molinological Society (TIMS) et du Cilac, l’association française d’étude du patrimoine industriel. Il est l’auteur d’ouvrages de référence sur les moulins et le patrimoine industriel (bibliographie adressée sur demande). 

Guide du Moulin de la Laurède

Guide du Moulin de la Laurède  
Visite et randonées

Ce guide est le résultat d’un travail collectif au sein de l’association de bénévoles. Il est l’aboutissement du projet de réhabilitation et de mise en valeur du Moulin de Laurède, petit moulin hydraulique, niché au cœur d’une vallée du Pays de Foix, en Ariège. 
C’est tout d’abord un guide pratique pour les randonneurs puisque de nombreux circuits sont décrits et préconisés. Ce réseau pédestre est l’œuvre de l’association qui l’entretient tout au long de l’année. Le randonneur pourra découvrir ainsi un sentier botanique et une vingtaine de curiosités patrimoniales, traces d’une société agropastorale ariégeoise. 
Ce guide est surprenant par la richesse encyclopédique de son contenu qui aborde le principe du fonctionnement du moulin, l’organisation de son usage comme moulin communautaire, la description de la faune et la flore de la nature environnante, avec une mention particulière pour les « espèces sentinelles », bio marqueurs de l’impact du réchauffement climatique, comme le Desman et l’Euprocte. Un bel outil pédagogique.

1984 art ov 1409429631

prix unitaire 5,00€ (frais de port inclus)
commande :
Association du Moulin de la Laurède
Mairie
09000 Burret
tél. : 33 (0)5 61 65 16 39

Le moulin Peillard fête ses 500 ans d'histoire - 38 Isère

Le Moulin du Peillard - 500 ans d'histoire"
Auteurs : 
Nikola Piperkov, Doctorant en Histoire de l'Art à la Sorbonne Paris I
Jérôme Spitz, Agrégé d'Histoire, journaliste et lui-même petit-fils de meunier.

On retrouve dans ce livre l'histoire des moulins du Peillard depuis 1514 à nos jours, un peu d'histoire médiévale de Saint Romain de Jalionas et de l'abbaye cistercienne de Chassagne. On découvre également le peintre Théodore Levigne qui s'est largement inspiré du domaine du Péliard et du nord-Isère pour ses œuvres. On parcourt enfin l'histoire contemporaine du moulin de 1896 à nos jours à travers les familles de meuniers Bernaix et Fauché. Quelques anecdotes croustillantes concernant notamment la seconde femme du Dauphin du Roi Louis XIV qui était propriétaire du domaine du Péliard.
Un livre haut en couleurs qui intéresse un large public attiré par l'histoire, l'architecture et l'art.
A l'occasion du 500ème anniversaire l'association des Amis du Moulin Peillard organise au moulin la 4ème brocante du patrimoine le dimanche 21 septembre 2014 de 8h00 à 19h00.
Dédicace des auteurs sur place.
Entrée libre.

1978 art ov 1409432123

Contact :
Alban Fauché
Association des Amis du Moulin du Peillard
89, chemin du Peillard
38460 Saint-Romain-de-Jalionas
tél : 33 (0)6 03 55 09 93
courriel : contact@peillard.fr
site internet : www.peillard.fr

Cahier du Monde Des Moulins N° 7

"Quand les moulins étaient entraînés par un tourniquet hydraulique". Michel Lajoie-Mazenc

Le tourniquet hydraulique est un appareil de démonstration bien connu, destiné à illustrer le principe de la création d'un mouvement par réaction. Mais peu de gens savent que ce dispositif a été utilisé au XIXe siècle pour faire tourner les moulins.
Après avoir rappelé le principe de fonctionnement du tourniquet, à l'aide notamment d'une maquette qu'il a construite, l'auteur montre qu'il est possible, avec ce système et des dimensions adéquates, d'extraire d'une chute d'eau une puissance suffisante pour entraîner un moulin.
A partir d'une étude bibliographique remontant jusqu'au XVIIe siècle, il retrace, grâce à des écrits et illustrations d'époque provenant de France et d'autres pays, l'historique des démarches qui ont conduit à la mise en œuvre de ce principe dans les moulins. L'auteur décrit également, à l'aide de dessins et photographies, des exemples d'utilisation de ce moteur hydraulique. Ces exemples concernent non seulement des moulins céréaliers mais aussi de nombreuses autres applications qui vont d'entraînements de faible puissance, comme celui d'un ventilateur, d'un tournebroche ou d'une baratte, jusqu'à des entraînements plus imposants pour le pompage, le sciage et même le halage de péniches le long de plans inclinés pour franchir les dénivelés des canaux...
La présence de quelques vestiges de ces installations, encore visibles aujourd'hui de par le monde, est mentionnée dans le document.

1985 art ov 1409432690

Ce document est une version élargie et enrichie de la communication orale "When mills were driven by a hydraulic tourniquet" présentée par l'auteur à "The 13th International Symposium on molinology" organisé par "The International Molinological Society" à Aalborg au Danemark du 3 au 11 septembre 2011.

Format 21x 29,7 cm
22 pages
28 illustrations
prix 13,00€ (frais de port inclus)
commande : chantal.eyquem2@sfr.fr

Le Monde des Moulins n°50

Edito

Numéro spécial : Grande Guerre 1914-1918
Les moulins au coeur des combats et de l’économie

Beaucoup de satisfaction mais aussi de fierté à vous proposer ce numéro du Monde des Moulins…
Nous l’avons voulu spécial pour donner vie à cette belle idée de Jean-Pierre Henri Azéma, notre historien des moulins, qui a voulu témoigner, par des recherches de grande rigueur, du rôle et de la place que meuniers et moulins ont tenus lors de la Grande Guerre de 14-18.
Il était important que les moulins soient présents à l'occasion de la Commémoration du Centenaire de ce terrible évènement, tant ils furent parfois acteurs sur les lieux du conflit…
Lieux de combats ou cibles privilégiées, beaucoup furent endommagés ou détruits.
Des meuniers, engagés sur le front, furent remplacés au moulin par femmes et enfants.
Les moulins ont ainsi, malgré tout, continué à maintenir une économie désorganisée…
De nombreux écrits sont publiés cette année pour cette célébration. Il est important que les documents que Jean-Pierre Henri Azéma a rassemblés sur les moulins, en cette période exceptionnelle, trouvent écho dans ce vaste projet mémoriel.
En étudiant les moulins, il est parfois nécessaire de ne pas occulter les moments tragiques de leur histoire. Ce numéro spécial se propose de les porter à votre connaissance. Pour ne pas oublier…

Alain Eyquem

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Sauvetage du site industriel de la filature de Ligugé

Objectif :
Valoriser le patrimoine industriel et naturel du lieu, dans la mesure des contraintes en vigueur, en lui redonnant sa vocation initiale de lieu de production par l’installation de porteurs de projets, dans les bâtiments restaurés en tant qu’ateliers et bureaux. Les projets accueillis, dans les secteurs de l’environnement, des énergies renouvelables, des industries créatives, des arts, de la culture, de l’économie sociale et solidaire, se développeront de manière indépendante ou en collaboration, ouvrant ainsi la possibilité de mutualisation d’idées, de moyens, et d’actions.

La filature
86240 Ligugé
site internet : www.lesusinesnouvelles.com

1956 art ov 1401613004

Journées Européennes du Patrimoine en Aveyron

Conférence-diaporama :

Les moulins de Salles-la-Source et du Créneau
11 siècles d’histoire au fil de l’eau
présentée par 
Jean Delmas et Jean-Pierre Henri Azéma

Samedi 20 septembre 2014, à 20 h 30,
Salle des fêtes de Salles-la-Source(au-dessus du Musée du Rouergue).

Journées Européennes du Patrimoine en Loire-Atlantique

Un dimanche de balade et de découvertes
en bords de Loire... le 21 septembre ?

Moulin à marées et maquette 3D, ateliers enfants et puzzle géant.

Exposition exceptionnelle de pièces d’artillerie de la Guerre de Sécession (à l’échelle 1/5e)

réalisée par Jean-Claude Letourneur, illustrée d’un film de 10 mn sur la bataille de Winchester.

Rendez-vous sur le site : indrehistoirediles.wordpress.com

Ormes (45 - Loiret) - Exposition "Moulins à vent"

Encore quelques jours pour visiter l'exposition à Ormes (45 - Loiret)

Ormes se situe à la lisière de la Beauce, connue pour être le grenier à grains de la France. Depuis l’époque préhistorique, les hommes s’y sont installés afin d’y cultiver les céréales et notamment le blé dont la farine est nécessaire à la fabrication du pain. A eau ou à vent, les moulins permettaient autrefois la mouture du grain et l’obtention de cette même farine. Ces géants de pierre ou de bois trônant dans les paysages et les représentations traditionnelles seront mis à l’honneur dans l’exposition estivale de la Maison de la polyculture.

Du 06/07/2014 au 28/09/2014 à partir de 14h00 jusqu'à 18h00
Gratuit pour tous les publics

1975 art ov 1409047974

Le Monde des Moulins n°49

Edito

Restons fidèles à notre histoire…
Lorsque l’avenir préoccupe, il convient parfois de se demander si l’on agit encore pour ce qui fait l’essence même de notre existence.
Dès son origine, le mouvement pour la réhabilitation et la promotion des moulins s’est organisé, structuré, en s’ouvrant à toutes les problématiques propres à ce patrimoine. Elles sont si nombreuses qu’elles en sont terriblement captivantes mais aussi extrêmement contraignantes et exigeantes. Seule la passion peut motiver chacun et chacune à continuer avec enthousiasme sur ce chemin parfois semé d’embûches.
Le devoir d’une Fédération est, me semble-t-il, de rester fidèle à cette histoire d’ouverture et de globalité. Après notre Congrès dans les Vosges, nous pouvons être sûrs que cette fidélité et ce souci de prendre en compte toutes les problématiques avec cohérence sont respectés et toutes nos actions en cours en sont la preuve.

• Continuons à encourager la création d’associations autour de la réhabilitation d’un moulin en accompagnant chaque initiative publique ou privée.

• Continuons à visiter les moulins de nos régions à la rencontre des propriétaires, des associations, des collectivités, de la presse et des élus par les deux voyages annuels que nous organisons.

• Continuons à défendre les droits d’eau et les moulins fondés en titre en nous alliant avec ceux qui souhaitent des actions collectives et concertées, en étant présents sur le terrain et auprès des institutions.

• Continuons à nous inspirer de nos moulins à vent et leurs associations, véritables experts pour animer un site, recevoir et accueillir le public. Ce sont de véritables modèles à suivre.

• Continuons à déployer, chaque année, cette fête européenne dédiée essentiellement aux moulins, le troisième week-end de mai (cette année, près de 100 000 visiteurs se sont déplacés !). Ce fut l’occasion pour des moulins de s’associer à la Nuit des Musées en s’illuminant et à la Semaine du Pain. Une date bien choisie pour rejoindre ces autres manifestations nationales qui se tiennent à la même date. Ne négligeons pas aussi notre présence lors des Journées du Patrimoine de Pays en juin et surtout les Journées Européennes du Patrimoine de septembre. Les moulins doivent s’ouvrir à chaque occasion. Ne suivons pas ceux qui, par sectarisme stupide, se refusent à ouvrir au mois de mai !

• Continuons à développer le concept de "moulins producteurs" qui donne sens aux administrations et séduit de nouveaux partenaires dans le monde du développement durable et de l’agro-écologie. Une vision économique des moulins peut permettre la sauvegarde de notre Patrimoine.

• Continuons à nous féliciter du partenariat avec France-Hydro-Electricité qui finalise la première étape du projet RESTOR-HYDRO avec la création d’une coopérative, partenariat aussi avec Moleriae et la Fondation du Patrimoine.

• Continuons à adhérer à la TIMS (The International Molinological Society), au CILAC, à E.FAITH (Fédération Européennes des Associations du Patrimoine Industriel) et à l’Association des Journalistes du Patrimoine (AJP), qui sont autant de lieux et d’idées où nous avons à échanger, nous enrichir et apporter notre originalité.

• Continuons à nous ouvrir au monde de l’entreprise dont certaines propositions sont porteuses d’avenir dans le domaine de la production hydroélectrique et des produits de la meule.

• Continuons d’étudier toujours et encore ce que furent les moulins, véritables usines, et la place qu’ils ont tenue dans le développement économique proto-industriel, dans celle des techniques et de la technologie. Plusieurs chantiers de fouilles archéologiques sous l’autorité de l’INRAP ouvrent de nouvelles perspectives de connaissances. L’ouvrage que la FDMF a édité "Le moulin et la maison du meunier de Roissy en France" devrait séduire de nombreux lecteurs tant la vision croisée d’un archéologue et d’un historien est novatrice.

• Continuons à publier "les Cahiers du Monde Des Moulins", une belle idée dont on peut se féliciter puisque le n°7 vient de paraître et trois sont déjà en projet.

Continuons tous ensemble à oeuvrer au sein de notre Fédération dans l’intérêt supérieur des moulins.

Alain Eyquem

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

A paraître Monde Des Moulins numéro 50

Début octobre la Fédération Des Moulins de France publie le cinquantième numéro de sa revue "le Monde Des Moulins". Dans ce numéro 28 pages seront consacrées à :

Grande-Guerre 1914-1918

Les moulins au cœur des combats et de l’économie.

Dossier réalisé par Jean-Pierre Henri AZEMA

Membre fondateur de la Fédération Des Moulins de France.
Expert, spécialiste des moulins, du patrimoine industriel et de l’histoire des rivières
Chercheur associé au CNRS UMR 5136 Framespa/Université Toulouse Le Mirail.

Nous vous invitons, dès à présent, à réserver ce numéro par mail à Chantal Eyquem, service documentation : chantal.eyquem2@sfr.fr" style="color:rgb(51, 51, 51)">chantal.eyquem2@sfr.fr

Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier

La Fédération Des Moulins de France remercie tous les propriétaires privés et publics, les bénévoles et salariés passionnés des associations locales, départementales et régionales ainsi que ses partenaires et annonceurs qui ont permis à un très large public de découvrir le très riche patrimoine que constituent les moulins à l'occasion des Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier de mai 2014.

La Fédération Des Moulins de France vous donne rendez-vous
les samedi 16 mai et dimanche 17 mai 2015 pour la 21ème édition des
Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier.


retrouvez les sites 2014 :
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/les-moulins-5-5-le-moulin-des-chazelles-bieres-8419856.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/les-moulins-4-5-le-moulin-a-eau-de-bassilour-8419230.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/serie-moulins-3-5-rencontre-avec-le-boulanger-de-cucugnan-8418751.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/les-moulins-2-5-le-moulin-a-marees-de-birlot-8417666.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/les-moulins-1-5-terdeghem-nord-8416937.html
www.journees-europeennes-des-moulins.org

Le Monde des Moulins n°48

Edito

"L’arbre devient solide sous le vent" Sénèque.
Pour qui se passionne et s’engage résolument dans la préservation et la promotion du Patrimoine, les perspectives ne semblent guère réjouissantes…
Sur le plan des financements publics, les annonces de diminution des dotations de l’état aux communes, départements, régions (il est question d’une diminution de 10 milliards d’ici à 2017) ne sont pas de bon augure pour tout projet de réhabilitation engagé par une collectivité territoriale.
Sur le plan de la législation, la mise en place de la restauration de la continuité écologique provoque chez les propriétaires de moulins à eau (publics ou privés) des inquiétudes légitimes tant les contraintes semblent disproportionnées, les solutions envisagées souvent inadaptées et exagérément coûteuses. Nous avons à dénoncer les excès de quelques environnementalistes radicaux qui font preuve d’un manque évident de réalisme et de cohérence.
Ces difficultés vécues ou annoncées ont pourtant un effet dynamisant puisque l’obligation nous est faite de montrer que le monde des moulins n’est pas une entité inerte, complaisante et défaitiste. Du terrain, où chacun agit auprès des acteurs de la rivière, à notre structure nationale en contact permanent avec les instances institutionnelles concernées, les points de vue que nous défendons commencent à recevoir un écho favorable. La stratégie que nous avons choisie depuis plusieurs années maintenant, qui voulait que nous soyons critiques quand il le fallait, mais constructifs quand nous en avions l’occasion, semble être maintenant suivie par d’autres associations qui ne se cantonnent plus maintenant dans une simple attitude revendicative souvent préjudiciable pour l’image des moulins.
Nous avons ainsi mis en place une organisation mieux adaptée à la situation : une commission juridique de cinq membres, des Rencontres Techniques et Juridiques de formation et d’information, le lancement de la thématique des "Moulins Producteurs" qui se concrétisera à nouveau par le "Deuxième Forum des Moulins Producteurs" en 2015 en Bretagne, le projet européen Restor-Hydro qui monte en puissance pour le développement d’une filière, le développement de la promotion des moulins avec les Journées Européennes des Moulins le 3e week-end de mai, l’approche du monde de l’entreprise en privilégiant celles spécialisées dans la réhabilitation et l’équipement des moulins, le rôle d’éditeur pour la publication d’un ouvrage en partenariat avec l’INRAP. Autant d’initiatives qui nous permettent d’être crédibles aux yeux d’interlocuteurs ignorant notre travail.
Le chemin est encore long et difficile, mais continuons à nous armer pour mieux convaincre, mieux expliquer, mieux nous faire entendre et promouvoir l’idée que les moulins ont encore de l’avenir.
Le prochain Congrès que nos amis de l’Association des Moulins Vosgiens préparent illustrera sans aucun doute cette volonté au service des moulins. Ne manquez pas de vous inscrire, nous aurons le plaisir de nous y rencontrer !

Alain Eyquem

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Tilting at mills : The 5th International Colloquium on the Archaeology and Geology of Mills and Milling

5ème colloque sur le thème des meules et des moulins
Alméria, Espagne, du 5 au 8 mars 2014
 
We would like to bring to your attention that the 5th colloquium on mills and milling (after La Ferté-sous-Jouarre, Grenoble, Rome and Bergen) will take place next year in Almería, Spain (March 5-8, 2014).

Tilting at mills : The 5th International Colloquium on the Archaeology and Geology of Mills and Milling

The colloquium will begin with a keynote speech (wednesday evening) followed by two days of presentations. An excursion to the prehistoric settlement of Los Millares and to roman quern quarries in the volcanic district of Cabo de Gata is planned for the last day (saturday). Attached you will find more information and the inscription form to send back to this email address.

We look forward to your presence,
Timothy Anderson, David Peacock and David Williams.
---------------

Nous tenons à annoncer que le 5ème colloque sur le thème de meules et moulins (après ceux de La Ferté-sous-Jouarre, Grenoble, Rome et Bergen) se tiendra l'année prochaine à Alméria, Espagne (du 5 au 8 Mars, 2014) sous le titre de :

Tilting at mills : The 5th International Colloquium on the Archaeology and Geology of Mills and Milling

Après le discours d'ouverture (mercredi soir), il y aura deux jours de présentations, suivies d'une excursion le samedi au gisement préhistorique de Los Millares et aux carrières des meules manuelles romaines dans la région volcanique de Cabo de Gata. Vous trouverez en annexe plus d'information et le formulaire d'inscription à renvoyer à cette adresse e-mail.

Nous nous réjouissons de votre présence,
Timothy Anderson, David Peacock et David Williams.
--------------

Nos gustaría comunicarles que el 5º coloquio sobre el tema de molinos (después de los que tuvieron lugar en La Ferté-sous-Jouarre, Grenoble, Roma y Bergen va a celebrarse el próximo año en Almería, España (marzo 5-8, 2014) bajo el título 
de :

Tilting at mills: The 5th International Colloquium on the Archaeology and Geology of Mills and Milling

El coloquio se iniciará con un discurso de apertura (la noche del miércoles) y será seguido por dos días de presentaciones. Una excursión al asentamiento prehistórico de Los Millares y a las canteras romanas de molinos manuales en el distrito volcánico de Cabo de Gata, está prevista para el último día (sábado). Encontrarán más información y el formulario de inscripción para enviar a esta dirección de correo electrónico, en el documento adjunto.

Esperamos contar con su presencia,
Timothy Anderson, David Peacock y David Williams.
 
Tilting at mills. Almeria. Spain 2014

Le Monde des Moulins n°47

Edito

Des raisons d’espérer…si l’on ne se résigne pas !
A l’aube de l’année 2014, je me conformerai à cette tradition qui veut que l’on formule des voeux, car c’est l’occasion de se tourner vers un proche avenir en espérant qu’il sera favorable à la dynamique des moulins.
J’aimerais cependant, cette année, m’adresser aussi à chacun d’entre vous, lecteurs du Monde Des Moulins, et vous souhaiter une année pleine d’espérance.
L’année 2013 restera marquée, au niveau de la Fédération, par l’initiative phare du Premier Forum National des Moulins Producteurs en parallèle avec notre Congrès dans le Gard. Nous avons fait le choix de promouvoir les moulins en pariant qu’ils ont un avenir, en refusant les discours nostalgiques, en évitant de nous cantonner dans une posture défensive.
L’inventaire des moulins producteurs que nous menons actuellement nous conforte dans cette vision dynamique qui inscrit les moulins dans un cadre historique, économique, social. Des moulins qui produisent de l’huile, de la farine de qualité dans des circuits courts et de proximité, qui fournissent de l’énergie propre grâce à l’hydroélectricité, du papier de luxe, qui scient du bois, qui s’ouvrent au tourisme local et culturel, ont à être protégés, encouragés, félicités. Cette approche réaliste reçoit un écho favorable auprès de nos adhérents, auprès du grand public, auprès des collectivités territoriales et des administrations.
Cependant, la vigilance est de mise. En de multiples occasions, au cours de l’histoire les moulins ont eu à relever des défis qui les ont amenés à des reconversions, des évolutions, des disparitions. Nous vivons sûrement actuellement une nouvelle période de mutation. Les menaces sont certaines : les nouveaux classements des cours d’eau et les contraintes environnementales pour les moulins hydrauliques, la disette des finances publiques et territoriales qui ne permet plus de soutenir des projets de restauration ou de sauvegarde, la culture excessive des normes qui caractérise nos administrations, le délicat problème de succession qui fait que des adhérents, des associations s’inquiètent de savoir qui prendra leur suite…
La Fédération a la lourde tâche d’accompagner chacun dans cette période complexe. La qualité des dernières Rencontres Techniques de la FDMF témoigne de cette volonté de répondre au plus près du terrain aux nouvelles problématiques.
Des solutions intelligentes, rustiques, économes ont été présentées pour aménager les ouvrages hydrauliques si nécessaire. Notre équipe juridique renforcée envisage aussi des solutions plus radicales préparant certains d’entre nous qui se verraient obligés d’engager, localement, un contentieux, si les contraintes administratives s’avéraient disproportionnées et mal justifiées.
Nous savons que beaucoup d’entre vous, sur le terrain, ne se résignent pas et donnent ainsi des raisons d’espérer en notre force collective…

Bonne année 2014 et que l’agenda qui vous est offert se remplisse de riches rencontres humaines et de moments partagés !

Alain Eyquem

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...