French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Bibliographie: Alpes électriques : Paysages de la houille blanche

Titre:      Alpes électriques : Paysages de la houille blanche
Categorie:      Moulins et Inventaires
Auteur(s):      Cécile Gouy-Gilbert, Anne Dalmasso, Michael Jakob, Collectif
ISBN-10(13):      2953427929
Editeur:      Dire l'entreprise
Date de publication:      06-06-2011
Nombre de pages:      158
Couverture:      cover           Button Buy now Acheter sur Amazon
Disponibilité Demander des informations ou une disponibilité à la FDMF
Description:     

Edité à l’occasion de l’ouverture de la Maison Bergès–Musée de la houille blanche à Lancey (Isère), ce livre aborde les multiples facettes de l’hydroélectricité alpine et de ses paysages, grâce aux contributions d’auteurs d’horizons variés : historiens, géographes, économistes, ethnologues, architectes, et spécialistes de l’art et du patrimoine. Désormais familiers, presque banalisés, ces paysages témoignent pourtant de l’extraordinaire mutation des territoires alpins. La première partie du livre s’intéresse à l’exploitation de la ressource hydraulique et aux bouleversements qu’elle a entraînés dans les territoires concernés. Partant du personnage isérois d’Aristide Bergès, les auteurs racontent l’ère des pionniers, ingénieurs et entrepreneurs en quête d’énergie. Ils abordent les différentes phases du développement de l’hydroélectricité dans les Alpes françaises en mettant l’accent sur les aménagements phares des principales vallées iséroises et savoyardes. Ils présentent enfi n quelques expériences italiennes et suisses, deux pays qui possèdent également une très riche histoire hydromécanique et hydroélectrique. La seconde partie de l’ouvrage est consacrée à l’abondante production artistique inspirée par la houille blanche. L’architecture majestueuse et parfois surprenante de certains barrages et centrales, de même que les multiples reportages photographiques, tableaux, fresques et objets décoratifs, nourrissent un discours axé sur le progrès et la grandeur. Partant du personnage d’André Bourgin, ingénieur et photographe, les auteurs retracent les transformations du paysage et de ses représentations à travers quelques réalisations d’exception, comme celles de l’architecte italien Portaluppi. Une réfl exion sur les actions patrimoniales, dont celle en cours dans la vallée de la Romanche, vient clore cet ouvrage en montrant que l’hydroélectricité, forte de son nouveau statut d’énergie renouvelable, poursuit son évolution.