French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

à la découverte de l’Ariège - Voyage de septembre 2017

Le voyage d’études s’effectuera en Ariège du 22 au 24 septembre prochain. Nous renouerons avec ce pays attachant qui fut le premier à être visité par notre Fédération naissante, à laquelle l’AMA (Amis des Moulins de l’Ariège), sous la présidence d’André Duval, venait de se rallier. Depuis, bien de l’eau a coulé sous les ponts, avec une redoutable compétition mondiale qui a mis à mal nos industries (papier, électrochimie, textile) dont notre richesse hydraulique avait favorisé l’essor.
Car l’Ariège est le pays de l’eau, et cette eau est l’avenir de l’Ariège comme le disait, le criait et l’écrivait si bien un amoureux passionné, Michel Sébastien :
« C’est un château d’eau
un château d’or
un eldorad’eau
L’Ariège n’est pas un moulin à vent
mais un grenier à eau. »

201707-ariege1

Moulin d'Engomer. Photo Patrick Suilhard

Cette montagne aux eaux vives, nous la rencontrerons dans le vert Couserans au climat océanique, qui doit sa beauté et son authenticité bien conservées à une situation particulière, à l’écart des grands axes que sont les vallées de la Garonne et de l’Ariège. Ce pays longtemps déshérité connaît une renaissance extraordinaire, avec de nouvelles populations très soucieuses du maintien de la qualité de ses paysages et de son architecture traditionnelle, et du retour à une agriculture à taille humaine respectueuse de l’environnement. C’est un pays réputé pour ses fromages de montagne et ses savoureuses croustades, aux innombrables églises romanes riches de fresques étonnantes, et au célèbre passé papetier (Aristide Bergès y était papetier avant de devenir le père de la houille blanche).
C’est aussi un pays gascon, avec une partition Ouest-Est de l’Ariège entre deux cultures et deux dialectes.
À l’Est, nous sommes en comté de Foix, déjà languedocien, aux nombreux châteaux : Foix, Roquefixade, Léran, Montségur (haut-lieu du catharisme, classé Grand Site de France), Bélesta, et au-delà Puivert…témoins d’une histoire mouvementée, sans oublier ses sites préhistoriques mondialement connus : Niaux, le Mas d’Azil, témoins d’un monde souterrain exceptionnellement riche en vestiges, et en surprises (rivière souterraine de Labouiche)…
Les influences méditerranéennes sont nettes : la vigne était largement représentée en basse Ariège avant la crise du phylloxera ; elle réapparaît et donne un vin qui n’a plus rien de l’ancienne piquette !

201707-ariege2

Montségur et son célèbre Château. Photo Patrick Suilhard

Une autre partition, Nord-Sud celle-là, procure à l’Ariège une variété morphologique, géologique, hydrologique et climatique remarquables qui se traduit par des paysages contrastés :

  • au Sud, la montagne sculptée par les vallées glaciaires, avec le bastion avancé du Saint-Barthélémy au gisement de talc gigantesque (premier mondial)
  • au centre, le chaînon des Pré-Pyrénées et du Plantaurel, aux plis réguliers traversés en cluses par les rivières
  • au Nord, le Piémont aux ruisseaux indigents, succession de collines argileuses armées de barres de grès, favorables au stockage de l’eau destinée, comme au Lac de Montbel, au soutien d’étiage de la Garonne.

Nous traverserons ces diverses unités paysagères avec en fil directeur le thème de l’eau, et avec des points d’arrêt incontournables comme la Fontaine intermittente de Fontestorbes, curiosité unique au monde par son débit et sa régularité, la surprenante papeterie d’Aristide Bergès, la batteuse d’Audressein, exemple rare d’application de la force hydraulique, et, cela s’impose : les Moulins du Carla de Roquefort. Nous ne sacrifierons pas le côté touristique du voyage et pourrons admirer des trésors patrimoniaux en Couserans, en Pays d’Olmes, et dans le Mirapicien (couverts médiévaux et cathédrale de Mirepoix avec sa nef la plus large de France, église rupestre de Vals), et goûterons bien sûr aux plaisirs de la gastronomie locale.

201707-ariege3

Le Moulin d'Audressein et sa batteuse hydraulique. Photo Patrick Suilhard

201707-ariege4

La cité médiévale de Mirepoix. Photo Patrick Suilhard

Inscrivez vite sur vos tablettes ce rendez-vous d’automne auquel vous convient la FDMF et l’Association des Amis des Moulins d’Ariège, heureuse et fière de vous faire découvrir son eldorad’eau.

Marc Meurisse

Paru dans le Monde des Moulins N°61 - Juillet 2017