French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Actualités

Mont des Alouettes : le moulin en rénovation - Les Herbiers (Vendée)

Le dernier moulin en activité du Mont des Alouettes va être l’objet de travaux de restauration ces prochains mois. Réouverture à l'été 2019.
Site touristique très fréquenté, le Mont des Alouettes (232 m) offre un panorama unique sur le bocage vendéen. Il est la propriété de la ville des Herbiers.
Les ailes du moulin vont être démontées pour être restaurées, ainsi que l’arbre moteur qui permet la rotation de ces ailes. Rendez-vous est donc pris pour l’été 2019 : une réouverture d’ores et déjà très attendue dans un contexte de requalification globale du site.

65actu alouette

Le Moulin à vent de Durban prend de la hauteur - Durban (Gers)

La commune de Durban a entrepris la reconstruction du moulin à vent situé à l'entrée du village. Les travaux de reconstruction du fût ont commencé en 2017.

Une association en cours de création
La commune de Durban a souhaité, dès le départ, que ce moulin soit fonctionnel ; c'est pourquoi les paysans boulangers du secteur s'intéressent de près à ce moulin ; c'est le cas de Julien Cardonne, de Traversères et de Andrew Coecup, de Lasseube-Propre. Ce dernier fournit les magasins Bio d'Auch et a même ouvert une boutique place de la cathédrale à Auch ; il a déjà envisagé un projet autour de ce moulin. Mais ce moulin intéresse aussi la Communauté de Communes Val de Gers, présidée par François Rivière, qui voit là un atout touristique pour la région et pour le futur Parc Naturel Régional dont il est l'initiateur. Ce moulin sera situé juste en face du site paléontologique de Sansan, que la Communauté de Communes va aménager, et il sera facile lors d'une randonnée d'aller de l'un à l'autre.

Pour faire vivre de façon ludique et culturelle ce moulin, une association sera créée dans le courant du mois de juin, dans laquelle l'Office de Tourisme de Val de Gers sera partenaire ; des animations seront prévues autour du blé et de sa transformation ; en effet, la commune a déjà réalisé un four à pain et envisage l'aménagement d'un fournil. L'ensemble moulin-fournil-four à pain, la proximité de la salle polyvalente et le site, classé comme « point de vue remarquable » par Val de Gers, permettent d'envisager toutes sortes d'animations. Dans le courant du mois de juin, une association sera créée : « Les Amis du Moulin de Durban » ; cette association sera ouverte à tous ceux qui voudront redonner une vie à ce moulin, comme c'était le cas autrefois, mais de façon plus ponctuelle et ce, dans un cadre convivial. Une section plus culturelle pourra aussi remettre au goût du jour les chansons autour du moulin : qui ne connait pas : « Meunier, tu dors…», ou les fables et les proverbes qui font allusion au meunier et à ses déboires ?

Toute personne intéressée par cette association peut d'ailleurs se rapprocher du maire de Durban et sera contactée lors de la constitution de l'association.

La Fédération Des Moulins de France soutient ce projet.

D'après un article de la Dépêche du Midi parue le 15/04/2018
Cf aussi le Monde des Moulins n°64 p4

65actu duban
Moulin à vent de Durban. Photo Mairie de Durban

Histoires de randonnées, chemins de meuniers en Périgord

Une brochure de 47 pages réalisée par le Service Tourisme du Conseil Départemental de la Dordogne en collaboration avec le Service de la Conservation du Patrimoine et l'Association Périgordine des Amis des Moulins (APAM).
Un guide bien documenté dans lequel il est proposé des circuits à la découverte des moulins et de leurs différentes utilisations. De l'huile à la farine, des forges aux filatures, des papeteries.

Belle initiative !

65actu brochure

La Brosserie revit à l’époque de 14-18 - Saint-Félix (Oise)

Ce moulin est situé en bordure du Thérain, une rivière longtemps utilisée pour alimenter en énergie des manufactures de brosses, une industrie jadis très présente dans l’Oise.
Du 8 avril au 1er juillet 2018, une exposition et des œuvres d’art retracent la vie, pendant la Grande Guerre, des employés du moulin, transformé en musée par des passionnés.


Moulin Brosserie, ouvert les 1er et 3e dimanches d’avril à octobre, au bout de la rue du Moulin à Saint-Félix.
Visites à 15 h et 16 h 30. Tarif : 5 €. Renseignements : 03 44 26 29 71 - 06 80 66 13 19 ou sur le site moulin-de-saint-felix.jimdo.com

65actu oise
Moulin de la brosserie. Photo DR

Depuis 1172… une renaissance en 1998, puis une nouvelle saison et des surprises au Moulin-musée de Winterberger - Frévent (Pas-de-Calais)

Cela va faire vingt ans que le Moulin-musée Wintenberger a ouvert ses portes. Après un gros travail d’aménagement, le site s’était trouvé une nouvelle jeunesse, le 24 mai 1998, en faisant découvrir une collection assez impressionnante de machines agricoles. Une nouvelle saison s'ouvre au Moulin-musée Wintenberger.
Moulin-musée Wintenberger Place du Château Rue Leclerc (près du jardin public) 62270 Frévent Tél : 03 21 41 31 26

D'après la Voix du Nord du 29/03/2018

Sculptures monumentales au Moulin de Traou-Meur - Pleudaniel (Côte-d'Armor)

Alyette et Jean Deleplanque accueillent dans leur jardin de Traou-Meur, à Pleudaniel, l’exposition de sculptures de trois artistes, préparée par le galeriste Jean-Louis Cleret, au profit du Neurodon. L’expo-vente est ouverte jusqu’au 16 septembre, tous les jours de 14 h à 20 h, au Moulin de Traou-Meur (à Pleudaniel, direction Le Passage).Entrée libre.

Renseignements auprès de Jean-Louis Cleret au 06 76 35 12 00.

Quel avenir pour le Moulin de la Doue ? - Abbévillers (Doubs)

Le Moulin de la Doue est installé sur un site de près de dix hectares, à cheval entre AbbéVillers et Glay, sur lequel on trouve la source de la Doue.
Dans un souci d’optimisation, mais surtout d’économies, la collectivité, désormais passée à 72 communes, s'interroge sur l'avenir du Moulin de la Doue.
Le président du Pays de Montbéliard Agglomération, Charles Demouge, souhaite que ce site touristique et historique reste dans le giron des organisations publiques. Un débat sur l’avenir du site, dont l’animation est confiée à une association à qui l’on doit la renaissance du moulin, s'ouvre et nous espérons qu'il fera l'objet, au final, de son intégration dans un schéma touristique pour lequel il présenterait un beau potentiel

D'après un article de l'Est Républicain de Sébastien Michaux paru le 9 mai 2018

Le Moulin de Cézille ne tombera pas dans l'oubli - Jayat (Ain)

En 2016, le Syndicat de la Reyssouze décide de vendre le moulin. Aujourd'hui, les bénévoles continuent la restauration.
La date de construction du Moulin de Cézille (ou Moulin Gaud) est inconnue, mais on suppose qu'elle se situe entre le XIIIe et le XVe siècle, comme la plupart des moulins de la Reyssouze. En 1887, M. Gaud en était le propriétaire, et ses deux fils, qui avaient pris la suite, cessèrent toute activité en 1977.
Le moulin devint alors propriété du Syndicat Intercommunal de la Reyssouze, qui monta un projet de rénovation en 1998. Dès 2001, l'Association La Roue du Moulin Gaud, emmenée par son président Jean-Paul Comas, commença les travaux de restauration des machines :
remise en état de la turbine « Francis »,
création de la roue à aube en 2007, reconstruction d'une scierie datant de 1905.
Le moulin s'ouvre au public, avec succès : plus de 1000 visiteurs en 2017.
Un avenir qui semblait compromis. En 2016, le Syndicat de la Reyssouze décide de vendre le moulin. Afin de sauvegarder ce patrimoine, deux adhérents de La Roue du Moulin Gaud, réunis en SCI, l'achètent. Aujourd'hui, les bénévoles continuent la restauration. Lors de l'AG, Jean-Paul Comas a présenté les projets :
création d'un parking, d'un espace dédié aux manifestations, réorganisation du musée...
Pour visiter le moulin : 04 74 25 87 44

La voix de l'Ain.fr - 01/05/2018
http://www.lavoixdelain.fr/actualite-33099-jayat-le-moulin-de-cezille-ne-tombera-pas-dans-l-oubli

65actu ain
Le moulin illuminé. Photo © DR. La Voix de l'Ain

Le monde des Moulins 65 - Juillet 2018

65c« Le patrimoine sera vivant ou ne sera pas1 »

Cette vision pertinente du patrimoine correspond à ce que la Fédération Des Moulins de France propose depuis sa création afin que les moulins aient un avenir. Le risque est de faire des moulins « des lieux de mémoire, des sortes de musées définitivement fixés comme il en existe tant, où il est certes agréable de se promener, mais le patrimoine est alors ramené à un simple décor, muet, endormi, support de rêves et de revendications stériles2 ».


Les actions mises en place par la FDMF concourent à inciter chacun à entrer dans cette logique de projets pour ouvrir les moulins en s’appuyant sur les politiques territoriales touristiques, pour produire à nouveau et réinventer un usage, pour animer les sites et les ouvrir au grand public.


Le dernier congrès qui s’est déroulé à Jonzac, renforcé par la tenue du Troisième Forum National des Moulins Producteurs, démontre à l’évidence que cette vision patrimoniale que nous préconisons trouve sur le terrain un écho favorable. L’affluence du public dans les stands, l’attention portée lors des tables rondes, les conférences et les échanges entre professionnels et participants, témoignent de la vivacité du mouvement des moulins.


Les Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier, les 19 et 20 mai 2018, ont à nouveau focalisé médias, élus, grand public sur la dynamique des associations, particuliers, Offices de Tourisme, tous œuvrant pour la reconnaissance des moulins.


Concernant la reconnaissance institutionnelle des moulins hydrauliques, il reste encore beaucoup d’efforts à fournir pour que le Ministère de la transition écologique et solidaire admette le bien-fondé de nos propositions au sujet de la mise en place de la continuité écologique. Nous pouvons noter cependant que la présence de la FDMF dans les discussions laisse la possibilité de décisions plus favorables. En effet, nous n’avons jamais pris le risque de rupture dans le dialogue en évitant l’opposition systématique. La position constructive et néanmoins critique, que nous proposons avec détermination depuis plusieurs années, permet d’être encore considérés comme interlocuteurs sérieux et porteurs de propositions pertinentes. Cette stratégie semble maintenant être reconnue comme la plus adaptée, dans le contexte actuel. D’autres s’y rangent maintenant, ce qui laisse présager que des actions communes seront possibles si cela s’avérait nécessaire.


Je ne puis, pour conclure, m’empêcher de remercier l’équipe3 qui, avec notre infographiste4, réalise notre revue. Ce numéro 65 du Monde Des Moulins est encore une belle réussite mais surtout un exploit tant il est compliqué de mettre cet ensemble sur pied. Bravo à notre équipe de… bénévoles ! Augmenter le nombre d’abonnés serait une belle récompense pour eux…


Voilà l’été, les moulins vous attendent. Vous y serez bien accueillis !


« Loin d’un simple souvenir, le patrimoine est un compagnon de route, pour les hommes d’aujourd’hui et de demain » (Dominique Audrerie).

1. 2 Dominique Audrerie in « Questions sur le patrimoine » éditions confluences
3 Claudine et Michel Lajoie-Mazenc, Maryse et Jacky Varenne, Chantal Eyquem, Marinette Raudier, Dominique Charpentier
4 Raphaël Pucci

Alain Eyquem, Président de la FDMF
Bordeaux, le 5 juin 2018

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

Aidez nous !

Nous cherchons à identifier le moulin hydraulique qui figure sur le tableau ci-dessous

Ce tableau est signé "A Dalem" (en rouge) de l'école de Barbizon

pourrait  se trouverer en île de France et plus particulièrement en Seine et Marne.

Merci de nous contacter si nécessaire : francis.lavigne77@gmail.com

A Dalem

CORNELIUS, LE MEUNIER HURLANT

Aurélie Dard nous signale la sortie du premier long métrage de Yann Le Quellec : Cornélius, Le Meunier hurlant (sortie le 2 mai). Il s’agit de l’adaptation du roman finlandais que vous connaissez probablement, Le Meunier hurlant de Arto Paasilinna.

CORNELIUS, LE MEUNIER HURLANT

de Yann Le Quellec, avec Anaïs Demoustier, Gustave Kervern, Christophe Paou, Denis Lavant
et pour la première fois au cinéma, Bonaventure Gacon
 

Un beau jour, un village du bout du monde voit s'installer un mystérieux visiteur, Cornelius Bloom, qui aussitôt se lance dans la construction d'un moulin. D’abord bien accueilli, le nouveau meunier a malheureusement un défaut : toutes les nuits, il hurle à la lune, empêchant les villageois de dormir. Ces derniers n’ont alors plus qu’une idée en tête : le chasser. Mais Cornelius, soutenu par la belle Carmen, est prêt à tout pour défendre sa liberté et leur amour naissant.
Libre adaptation du roman éponyme du Finlandais Arto Paasilinna, Cornelius, le meunier hurlant est un conte qui traverse les genres, du burlesque au western…
Incarné par un artiste hors norme du cirque contemporain, Bonaventure Gacon, on y retrouve aussi la pétillante Anaïs Demoustier, ainsi que Gustave Kervern et Christophe Paou.
Durée : 1h42
Yann Le Quellec, déjà remarqué par ces moyen-métrages Je sens le beat qui monte en moi (2012), Le Quepa sur la Vilni ! (2013) - Prix Jean Vigo, poursuit avec ce premier long-métrage l’exploration d’un univers décalé et fantaisiste.  
Une production Agat Film & Cie / Ex Nihilo - Les Films de mon moulin

 

Aurélie Dard
RENDEZ-VOUS
2 rue Turgot
75009 Paris – France
Tel : +33 (0)1 42 66 36 35
Mob : +33(0)6 77 04 52 20
www.rv-press.com

 

Moulin de la Bruère

Avril 2018 publié par le quotidien Ouest France

La Flèche (Sarthe) , nettoyage de printemps pour le moulin de la Bruère

Le moulin de la Bruère est un moulin construit sur le Loir dès le XIVe siècle à proximité de La Flèche dans le département de la Sarthe. Sauvegardé par la municipalité en 1994, il est entretenu par l'association des « Amis du moulin de la Bruère ». Il est le dernier moulin de France à produire des pains de glace à rafraîchir.


http://www.amisdumoulindelabruere.net/cms/index.php/?gallery/le-moulin

 

VIDEOhttps://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/la-fleche-72200/video-la-fleche-nettoyage-de-printemps-pour-le-moulin-de-la-bruere-5681896

Moulin de la Bruère Martellange

Concours photos Moulins

sony dsc-w810 rose s1411244036875A 210012746A VOS APPAREILS PHOTOS

 

A l'occasion du Forum des Moulins Producteurs, organisé par la Fédération Des Moulins de France les 28 et 29 avril 2018 à Jonzac en Charente Maritime, l'Association Moulins de la Nouvelle Aquitaine (ex : Association Régionale des Ami des Moulins du Grand Sud-Ouest), propose un concours photos. La date limite des envois est fixée au 20 avril 2018.

Consulter le règlement et modalités

Recherchons un meunier

La mairie de Marans, au nord du département, propriétaire du Moulin à vent de Beauregard, recherche un meunier pour la saison estivale 2018

Contact : Mme Mauricette Maingot à la mairie de Marans - tél: 06 45 06 78 15 - maingotd.m@orange.fr

date de l'annonce : 20 mars 2018

Un Montreuillois veut faire revivre le Moulin du Bascon, l’un des plus gros moulins de l’arrondissement de Montreuil - Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais)

Le Montreuillois David Louchez souhaite acquérir le moulin situé en bordure de Canche. Le but : créer un projet écologique, culturel, sportif et assurer la préservation du patrimoine. « L’idée est de créer un jardin attractif et en mouvement ouvert au public. Je suis en contact avec le paysagiste Gilles Clément, qui a d’ailleurs travaillé sur le Parc André Citroën à Paris et l’Abbaye de Valloires.»

64-montr
Moulin du Bascon . Photo DR.

 

Journal de Montreuil, Publié le 22/12/2017, Mathieu Vergoin

Paru dans Le Monde des Moulins N°64 - avril 2018

Une année pour récolter les fonds nécessaire pour la réalisation des travaux de réfection du dernier moulin à vent des Alpes-Maritimes - Berre-Les-Alpes (Alpes-Maritimes)

L'Association "Les Ailes de Berre-Les-Alpes" lance un appel aux dons pour sauver le moulin à vent. Après seulement deux ans d’existence, la restauration du dernier moulin à vent des Alpes-Maritimes, situé à Berre-Les-Alpes, avance à grands pas. L’année 2018 sera néanmoins cruciale, car elle devra apporter les financements nécessaires à la réalisation des travaux. Dossiers de subvention, soutien de la Fondation du Patrimoine, financement participatif, via une plateforme de dons en ligne (crowdfunding), appel à tous les mécènes de la région ou d’ailleurs qui voudraient apporter leur pierre à cet édifice : tout sera mis en œuvre pour débuter les travaux au cours de l’automne prochain, afin d'aboutir à une restauration complète au printemps 2019.

64-berre
Moulin de Berre-Les-Alpes. 22 mars 2016. Cliché C. Righes, présidente de l'Association

 

Contact : catherine.righes@orange.fr

Nice Matin -par Y. LS. Publié le 24/01/2018

Paru dans Le Monde des Moulins N°64 - avril 2018

Une belle roue flambant neuve - Coupray (Haute-Marne)

Jean-Marie Boixel a racheté, en début d’année, le Moulin de Coupray qu’il réhabilite entièrement. Il vient de faire fabriquer une magnifique roue à aubes, réalisée par une entreprise de Chalindrey.

Journal de la Haute-Marne 12 décembre 2017

Paru dans Le Monde des Moulins N°64 - avril 2018

Un petit frère pour le Moulin de Dosches - Dosches (Aube)

Créée en 2002, l’Association des Moulins à vent champenois doit son succès à une volonté de renouvellement qui ne s’est jamais démentie. Sitôt le moulin achevé (2007), une authentique grange dîmière du XVe siècle est élevée sur le site mis à disposition par la commune (2008-2009), puis un four à pain (2009), enfin un jardin d’inspiration médiévale (2010).
Et maintenant un nouveau projet : l’Association des Moulins à vent champenois construit un moulin tractable d’après un modèle ancien !
L'idée est venue en découvrant une carte postale ancienne représentant le moulin mobile du Mont Avril (Jambles / Saône-et-Loire). Le mont Avril, par son relief et sa position exposée aux vents dominants d’ouest, constituait un terrain idéal pour l’installation sur son sommet d’un moulin à vent mobile. Cette carte postale montre un petit moulin en bois équipé de deux roues à l’avant et deux timons à l’arrière. Des recherches effectuées par le molinologue Chris Gibbings et publiées dans l’ouvrage Moulins à vent de Bourgogne, 1978, expliquent que ce moulin appartenait à Jean-Louis Poulain (1839-1917), garçon meunier qui, après avoir loué un terrain à la commune de Jambles (Saône-et-Loire), y édifia une guinguette. Il avait construit ce moulin afin de moudre la farine utilisée pour faire « des gaufres à un sou », que son épouse vendait aux nombreux promeneurs. Il semble que le mécanisme à l’intérieur était en fer. Quand le moulin était en fonctionnement, des cales bloquaient les roues.

64-est
Carte postale. Collection JPH Azéma

 

D'après l'Est Eclair du 28/12/2017 écrit par J-M. Van Houtte et l'article de Libération du 21 août 2017 de Catherine Tartre-Robinet

Paru dans Le Monde des Moulins N°64 - avril 2018