French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Créée en 2002, l’Association des Moulins à vent champenois doit son succès à une volonté de renouvellement qui ne s’est jamais démentie. Sitôt le moulin achevé (2007), une authentique grange dîmière du XVe siècle est élevée sur le site mis à disposition par la commune (2008-2009), puis un four à pain (2009), enfin un jardin d’inspiration médiévale (2010).
Et maintenant un nouveau projet : l’Association des Moulins à vent champenois construit un moulin tractable d’après un modèle ancien !
L'idée est venue en découvrant une carte postale ancienne représentant le moulin mobile du Mont Avril (Jambles / Saône-et-Loire). Le mont Avril, par son relief et sa position exposée aux vents dominants d’ouest, constituait un terrain idéal pour l’installation sur son sommet d’un moulin à vent mobile. Cette carte postale montre un petit moulin en bois équipé de deux roues à l’avant et deux timons à l’arrière. Des recherches effectuées par le molinologue Chris Gibbings et publiées dans l’ouvrage Moulins à vent de Bourgogne, 1978, expliquent que ce moulin appartenait à Jean-Louis Poulain (1839-1917), garçon meunier qui, après avoir loué un terrain à la commune de Jambles (Saône-et-Loire), y édifia une guinguette. Il avait construit ce moulin afin de moudre la farine utilisée pour faire « des gaufres à un sou », que son épouse vendait aux nombreux promeneurs. Il semble que le mécanisme à l’intérieur était en fer. Quand le moulin était en fonctionnement, des cales bloquaient les roues.

64-est
Carte postale. Collection JPH Azéma

 

D'après l'Est Eclair du 28/12/2017 écrit par J-M. Van Houtte et l'article de Libération du 21 août 2017 de Catherine Tartre-Robinet

Paru dans Le Monde des Moulins N°64 - avril 2018