French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Cette bâtisse aux allures de château de la Renaissance n'est autre qu'une centrale hydroélectrique. Elle a été construite entre 1917 et 1923 par l'usine métallurgique du Saut-du-Tarn à Saint-Juéry, dans le but d'alimenter ses fours électriques et les mines de fer du Fraysse. Elle a été édifiée à l'endroit le plus étroit de l'isthme d'Ambialet (12 m de large et 3,50 m de dénivellation).

0917 ambialet2
Centrale d’Ambialet. Photo DR


En 1961, les Forges et Ateliers du Creusot modernisèrent l'installation en augmentant la puissance (plus de 2 MW). Depuis 1970, EDF exploite cette centrale. Jusqu'en 1990, la production fut surveillée depuis la centrale numéro 1 du Saut-du-Tarn, distante de 20 km, devenue aujourd'hui le Musée du Saut-du-Tarn. Cette usine a pris la place d'un vieux moulin qui fonctionnait sûrement depuis le Moyen-Âge. Plus tard s'y ajoutèrent une filature, une scierie, une huilerie et une aiguiserie. Jusqu'à la Révolution Française, cet ensemble appartenait au marquis d'Aragon, et fut ensuite la possession de Jean-Baptiste Puel, puis de la famille Decaze.
La centrale d'Ambialet en quelques chiffres clés : c'est un barrage de 5 m de haut, avec une digue submersible en béton permettant aux véhicules et aux piétons de passer d'une rive à l'autre. Mais gare, parfois, comme toute rivière, le Tarn a ses humeurs. En 1982, ses flots en furie avaient envahi l'isthme à une hauteur supérieure à 3 m. Mais revenons à cet ouvrage magnifique d'une longueur totale de 126 m, niché depuis un siècle dans ce méandre du Tarn, à couper le souffle. Le barrage dispose de deux clapets de 31 m de longueur, dont la finalité est d'évacuer les débits de crue. La centrale hydroélectrique, gérée par EDF depuis 1970, est équipée de deux groupes bulbes turbo-alternateurs qui permettent de produire 4 MW, fournissant la consommation électrique annuelle d'une commune comme Saint-Juéry.

0917 ambialet1
Centrale d’Ambialet vers 1924. Photo Collection du Musée du Saut-du-Tarn


Depuis janvier 2016 et jusqu'à la fin de cette année, les équipes d'EDF hydraulique Tarn-Agout sont mobilisées sur un programme de travaux concernant l'aménagement hydroélectrique d'Ambialet. Durant ces deux années, EDF, avec le concours d'entreprises régionales, s'applique à rénover les groupes hydrauliques afin d'augmenter la production de cette centrale.
Trait d'union entre le passé et l'avenir, l'hydroélectricité est une belle énergie proche des territoires. Cet ouvrage fait partie du patrimoine national.
Après une année 2016 marquée notamment par un partenariat avec les collectivités locales pour la création d'une aire de baignade sécurisée sur le Tarn à hauteur des Avalats (Saint-Juéry), et un second avec la Fédération française de canoë-kayak pour des lâchers d'eau depuis les retenues dans les rivières Tarn, Orb et Agout, EDF achèvera donc ses travaux de modernisation à Ambialet, mais s'attellera à d'autres chantiers d'envergure comme la rénovation de ses 350 m2 de bureaux sur son site d'Arthès, ou la construction d'un groupe de turbinage du débit réservé au barrage de la Raviège, sans oublier la reconstruction de la centrale hydroélectrique des Avalats après son incendie.
Les visiteurs peuvent ainsi découvrir l'histoire étonnante du lieu, le fonctionnement d'une centrale hydroélectrique, les richesses de l'environnement local avec une faune et une flore d'exception, tous les vendredis de 11 h à 11 h 45. Gratuit. Rendez-vous devant la centrale.

Renseignements : 0 563 459 101.
Centrale hydroélectrique d'Ambialet - Ville basse - 81430 AMBIALET - Mail : musee@sautdutarn.com
D'après un article de Jérôme Rivet paru sur La Dépêche du Midi - 7 juillet 2017

Veille de l'actualité par Dominique Charpentier

Paru dans Le Monde des Moulins n°62 - Octobre 2017