French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Avec le soutien de tous, la Fédération des Moulins de France se propose de coéditer, le travail de Colette Véron :

DU MOULIN AU PAYSAGE

Technique espace et société au bord de l'eau

Le Vivarais du Moyen-Âge à la fin du XIXe siècle

Colette Véron, géographe, a consacré plusieurs années à la préparation de sa thèse d'histoire au sein du Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes et dans l'École doctorale « Sciences de l'Homme du Politique et du Territoire » de l'Université Pierre Mendès-France à Grenoble, sous la direction du professeur Alain Belmont, thèse soutenue en juin 2015.

L’ouvrage correspond à l’essentiel de cette thèse. L’auteur a veillé, dès la rédaction, à rendre accessible au plus grand nombre son important travail de recherche. Les textes documentés et précis sont accompagnés d’une importante iconographie, ce qui permet une lecture agréable, facilitée par la qualité de la mise en page.

Coédité par les Éditions du Chassel, en Ardèche, et la Fédération des Moulins de France, à laquelle appartient l'auteur, l’ouvrage est préfacé par le professeur Alain Belmont, directeur de la thèse, Pierre-Yves Laffont, maître de conférence à l'Université de Rennes en Histoire et Archéologie médiévale, et Jacques Bethemont, géographe, professeur honoraire de l'Université Jean Monnet à Saint-Étienne. Il se conclut par une postface de Jean-Paul Bravard, professeur émérite de géographie à l'Université de Lyon, dont le travail sur les cours d'eau fait le lien entre la géomorphologie, l'archéologie et l'histoire.

Le volume, comprenant environ 600 pages, avec plus de 500 illustrations dont la majorité en couleur, s'attache à analyser les éléments qui, au cours des siècles, ont conduit à la construction d'un paysage patrimonial spécifique.

Il est divisé en trois parties :

- première partie : de longs siècles de lente évolution technique avant les bouleversements de la révolution industrielle du XIXe

- deuxième partie : la diffusion et la gestion du moulin à eau : des facteurs de pérennité des sites

- troisième partie : l'impact spatial et paysager du moulin.

Consacré à l'étude du Vivarais, devenu département de l’Ardèche à la Révolution, l'ouvrage a vocation à être outil d'analyse destiné à tous ceux qui s'intéressent, où que ce soit, à la contribution des moulins à la construction des paysages des bords des eaux.

Un bon de réservation est joint au présent envoi.
Nous comptons sur le soutien de tous nos lecteurs et de tous les internautes intéressés par ce travail de chercheur pour que cet ouvrage puisse être publié.

Bulletin de souscription