French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

LORRAINE - Brabant-le-Roi (Meuse)

En novembre 2013, un incendie anéantit complètement le Moulin de Brabant-le-Roi, propriété familiale de Géraldine François.
Ce site, acheté par son père en 1968, comprenait un corps d’habitation, un préau et un moulin construit avant la Révolution. “Il a passé tout son temps libre à restaurer le moulin, et le jour où il est tombé malade, le moulin a pris feu. Toute une vie partie en fumée. J’ai encore beaucoup de mal à venir ici. Mais j’ai décidé de le faire reconstruire comme à l’époque”, précise sa fille. “Une association ayant été créée, le moulin va être refait à l’identique avec les mêmes matériaux, colombage en torchis et mur de pierre de Savonnière” explique la présidente de l’association, avec sous le bras, tout l’historique du lieu agrémenté des dessins de son père qui avait dû faire de nombreux travaux pendant ses week-ends.
Vers 1 800, après sa construction, le moulin servait à moudre une pierre très friable qui rentrait dans la fabrication d’engrais. Ensuite, il a été recyclé pour faire de la farine. Plusieurs meuniers se sont succédés. Quand il sera refait, Géraldine François a l'intention d'en faire un lieu de rencontre où l’on pourra faire des expositions, des réunions. À dans un an pour que de nouveau le Moulin de Brabant soit debout. En attendant, Géraldine se bat pour obtenir le permis de construire et se faire rembourser par l’assurance, soutenue par une trentaine de membres de son association.

Est Républicain - d'après un article du 1er Octobre 2015