French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

67c

Bilan et… perspectives !

La fin d’une année, le début d’une autre, c'est toujours l’occasion, pour toute organisation responsable, de faire le point afin d’évaluer les objectifs et les actions à mener pour les atteindre. À la lueur de cette analyse, il s’agit d’esquisser l’avenir immédiat ou l’avenir à plus long terme…
Notre Fédération vient de connaître une année riche en événements, portés par l’ensemble de ses adhérents, au niveau national comme au niveau local.

2018 fut l’année du Troisième Forum National des Moulins Producteurs dans la ville des Moulins, comme nous aimons qualifier la ville de Jonzac ! Ville qui a réhabilité un moulin à vent et un moulin à eau, tous deux redevenus producteurs, ancrés dans le développement territorial de l’accueil touristique. Ce forum a de nouveau accueilli le grand public attiré par les nombreux stands, les thèmes des tables rondes et des conférences centrés sur la problématique du développement des moulins et de leur perspective d’avenir. Cette année, ce fut l’ouverture sur l’Europe, avec la présence remarquée de la Belgique et de l’Archipel Guadeloupéen avec ses moulins de l’Île de Marie-Galante, l’île aux 100 moulins !
Ouverture aussi avec la présence, qui nous honore, du secrétaire général de la TIMS ! Gageons que dans deux ans, lors du prochain forum, cette ouverture se développera. Les moulins ne sont-ils pas universels ?

2018 fut à nouveau l’année des Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier, avec plus de 300 moulins ouverts et recensés, le troisième week-end de mai. Il est à parier que ce nombre est plus élevé en réalité. Cette manifestation, la seule dédiée exclusivement aux moulins et sites meuliers, est toujours un exploit, tant l’organisation repose sur le seul bénévolat et l’engagement de chacun. Bravo à tous ! Les instances institutionnelles en sont maintenant conscientes puisque, pour l’édition 2019, les deux ministères qui nous concernent, Culture et Transition écologique et solidaire, nous ont déjà accordé leur parrainage en la personne des deux ministres. Ce moment populaire est un moyen capital de promotion et de défense des moulins !
2018 fut aussi l’année où notre Fédération, enfin considérée comme une organisation respectable ayant son mot à dire de manière critique mais toujours constructive, a été invitée au Comité National de l’Eau, au sein d’un groupe de travail. Huit réunions que nos trois représentants, toujours les mêmes pour apporter cohérence et permanence, ont suivies sur la thématique des moulins et de la continuité écologique. Sans préjuger de l’avenir et des conclusions à l’issue de ces travaux, sachez que nos propositions ont été diffusées avec assiduité, volonté et persévérance. Merci à nos trois représentants pour leur fidèle engagement sous la tutelle de notre CA.

2018 fut aussi une année prolifique pour l’administration de notre Fédération. La convention passée avec les Archives départementales de la Charente-Maritime, signée par le président du Conseil départemental, l’ancien ministre Dominique Bussereau, et le président de la FDMF, permettra à notre organisation de conserver ses archives en un seul lieu, dans un cadre institutionnel et par des professionnels. Elle offre à ceux de nos adhérents qui le souhaitent, la possibilité de faire un dépôt de fonds personnel lié aux moulins et de sauvegarder ainsi tout document qui participe de la mémoire et de l’histoire des moulins. Nous avons pour devoir d’en assurer l’héritage.
2018, voyage d’étude en Savoie où nous avons pu redécouvrir ces moulins montagnards si spécifiques et rencontrer les Amis des Moulins Savoyards, une association en plein renouveau qui a assuré à la perfection l’accueil de la Fédération !

À la lumière de ce bilan, je ne peux que souligner la surprise que j’éprouve en réalisant le travail accompli et le chemin que notre Fédération trace, année après année. Je sais que dans les associations locales le bilan est aussi riche .

Les perspectives pour l’année à venir sont aussi encourageantes, si j’évoque le Congrès en Ardèche (auquel il faut s’ inscrire rapidement en raison des places limitées), le voyage en Andalousie et les futures Rencontres Nationales à Niort en novembre.
Pour aborder 2019 avec réalisme je vous livre ce proverbe danois qui me semble permettre d’appréhender l’avenir avec sérénité et sagesse : « Le mieux est désirable mais le bon doit être reconnu comme… bon ! »


Alain Eyquem, Président de la FDMF

Bordeaux, le 17 novembre 2018

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...