French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

65c« Le patrimoine sera vivant ou ne sera pas1 »

Cette vision pertinente du patrimoine correspond à ce que la Fédération Des Moulins de France propose depuis sa création afin que les moulins aient un avenir. Le risque est de faire des moulins « des lieux de mémoire, des sortes de musées définitivement fixés comme il en existe tant, où il est certes agréable de se promener, mais le patrimoine est alors ramené à un simple décor, muet, endormi, support de rêves et de revendications stériles2 ».


Les actions mises en place par la FDMF concourent à inciter chacun à entrer dans cette logique de projets pour ouvrir les moulins en s’appuyant sur les politiques territoriales touristiques, pour produire à nouveau et réinventer un usage, pour animer les sites et les ouvrir au grand public.


Le dernier congrès qui s’est déroulé à Jonzac, renforcé par la tenue du Troisième Forum National des Moulins Producteurs, démontre à l’évidence que cette vision patrimoniale que nous préconisons trouve sur le terrain un écho favorable. L’affluence du public dans les stands, l’attention portée lors des tables rondes, les conférences et les échanges entre professionnels et participants, témoignent de la vivacité du mouvement des moulins.


Les Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier, les 19 et 20 mai 2018, ont à nouveau focalisé médias, élus, grand public sur la dynamique des associations, particuliers, Offices de Tourisme, tous œuvrant pour la reconnaissance des moulins.


Concernant la reconnaissance institutionnelle des moulins hydrauliques, il reste encore beaucoup d’efforts à fournir pour que le Ministère de la transition écologique et solidaire admette le bien-fondé de nos propositions au sujet de la mise en place de la continuité écologique. Nous pouvons noter cependant que la présence de la FDMF dans les discussions laisse la possibilité de décisions plus favorables. En effet, nous n’avons jamais pris le risque de rupture dans le dialogue en évitant l’opposition systématique. La position constructive et néanmoins critique, que nous proposons avec détermination depuis plusieurs années, permet d’être encore considérés comme interlocuteurs sérieux et porteurs de propositions pertinentes. Cette stratégie semble maintenant être reconnue comme la plus adaptée, dans le contexte actuel. D’autres s’y rangent maintenant, ce qui laisse présager que des actions communes seront possibles si cela s’avérait nécessaire.


Je ne puis, pour conclure, m’empêcher de remercier l’équipe3 qui, avec notre infographiste4, réalise notre revue. Ce numéro 65 du Monde Des Moulins est encore une belle réussite mais surtout un exploit tant il est compliqué de mettre cet ensemble sur pied. Bravo à notre équipe de… bénévoles ! Augmenter le nombre d’abonnés serait une belle récompense pour eux…


Voilà l’été, les moulins vous attendent. Vous y serez bien accueillis !


« Loin d’un simple souvenir, le patrimoine est un compagnon de route, pour les hommes d’aujourd’hui et de demain » (Dominique Audrerie).

1. 2 Dominique Audrerie in « Questions sur le patrimoine » éditions confluences
3 Claudine et Michel Lajoie-Mazenc, Maryse et Jacky Varenne, Chantal Eyquem, Marinette Raudier, Dominique Charpentier
4 Raphaël Pucci

Alain Eyquem, Président de la FDMF
Bordeaux, le 5 juin 2018

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...